Burn-out en milieu scolaire…

17 03 2011

Le dernier numéro des têtes chercheuses -magazine d’actualité et de culture scientifique en Pays de Loire- livre un dossier sur le « travail en chantiers » : statut, organisation, conditions pour un travail mieux vécu et mieux partagé ; car la santé au travail ne doit pas devenir un problème chronique…ce ne sont pas les élèves qui me contrediront. Il se trouve que l’article d’un clinicien, maître de conférences à l’université de Nantes, s’adapte parfaitement à la sphère scolaire… En voici la teneur :

Fatigue, ennui, malaise… comment ces souffrances psychiques ont-elles gagné la sphère scolaire ? Les enseignants sont-ils « trop durs », les « enseignés » trop plaintifs ? A l’écart des vives controverses médiatiques, (rythmes scolaires, réformes des lycées)  des recherches scientifiques abordent le sujet sous différents angles :

  • – organisation des tâches,
  • – mode de management,
  • – conditions de travail … et psychologie des différents acteurs.

Le malaise, pointé du doigt par les psychologues, et ressenti par  55 % des élèves, est un état désagréable résultant de la difficulté réelle à satisfaire une demande émanant de l’enseignant (exécuter une tâche, prendre une décision…) ; l’effort fourni pour s’ajuster à cette difficulté est nommée coping (de to cope : s’adpater, faire face).  La permanence ou la répétition de cette situation est source de symptômes somatiques perceptibles à n’importe quelle heure de la journée (troubles du sommeil, de la digestion…). Les pauvres petits sont alors victimes du burn-out (« épuisement » bien compréhensible).

Certains spécialistes décrivent le burn-out comme un syndrome constitué :

  • – d’un épuisement émotionnel (difficulté à ressentir ou exprimer des émotions -la participation orale et même écrite est en constante diminution !)
  • – d’un désinvestissement de la relation à autrui (attitude cynique ou froide… je dirais même plus) et
  • – d’un inaccomplissement personnel (conscience d’un sentiment de perte de ses capacités).

Cette pathologie provient, avant tout, de la difficulté à gérer des situations relationnelles lorsqu’elles sont obligées (obligation scolaire jusqu’à 16 ans, hélas). Ainsi le burn-out ne serait pas tant une conséquence du travail lui-même (de moins en moins effectué, d’ailleurs) ou de son cadre mais plutôt « la valence négative » de la relation à autrui (puissance de répulsion ici, que le sujet – l’élève- éprouve à l’égard de la situation (sa présence en classe).

Les études montrent que le phénomène est banalisé – parce que inéluctable…- En l’absence de prise en charge, le burn-out peut évoluer vers une pathologie plus sévère et propice au décrochage. L’enjeu des recherches porte donc sur :

  • – la réduction des manques (de personnel !) et
  • – le rapprochement du travail et du bonheur (un ministère à créer ?).

L’échec-symptôme d’abord, la pression sociale ensuite… La « rééducation » nationale a vraiment du boulot sur la planche !

J’allais oublier : un site canadien, du Secrétariat à la Jeunesse, qui se mobilise pour la persévérance scolaire et l’accomplissement personnel ; c’est Vitamine tes études et son test « manque de jus« . A conseiller sans modération !



Tout pour la musique

11 03 2011

Et si l’harmonie venait de la nature, tout simplement ? Des corbeaux sur des lignes électriques, un paysage banal, mais cette photo vue sur un journal, a inspiré Jarbas Agnelli, musicien brésilien. La position des volatiles sur les fils, se traduit par une mélodie envoûtante, agrémentée d’arrangements musicaux…

Birds on the Wires from Jarbas Agnelli on Vimeo.


Une étudiante américaine a choisi  « de se donner en spectacle » pour son examen de fin d’année. Son but  ? Prouver qu’elle connaît parfaitement le langage des signes … dans une chorégraphie toute personnelle :

Image de prévisualisation YouTube

OK go, groupe de rock américain, a l’habitude de créer des clips surprenants ; le dernier en date met en vedette des chiens dressés bien accompagnés par ce groupe,  dont le nom vient de leur enfance : en colonie de vacances, leur moniteur leur disait « OK Go ! ». A voir ci-dessous !

Image de prévisualisation YouTube

BONNE FIN DE VACANCES, pour ceux qui y sont encore !



Les potins du net

16 12 2010

Une sélection de vidéos pour des vacances réjouissantes, avant d’entamer 2011 sur le pied de guerre :

POLE EMPLOI COMME  SI VOUS Y ETIEZ…

Pôle emploi version 2040 : grâce à LA BORNE, créée par une bande de comédiens, vous pouvez accéder au plein emploi. LA BORNE est une agence robotisée et vous propose des métiers aussi porteurs que « conflicteur », « vaseman », ou « entameur de discussion ».
Denis Podalydès, sociétaire de la comédie française, est à l’origine de ce site humoristique (précurseur ?) sur les absurdités du trop réel Pôle Emploi. Les testes d’embauche y sont farfelus … Exemple :

LA RETRAITE

  • 1° c’est un gros mot
  • 2° pouvoir s’arrêter à 85 ans
  • 3° une contraception un peu désuète…

La conclusion est malheureusement très terre-à-terre  : Désormais tu ne peux compter que sur toi.
Liens utiles : Daiymotion, Facebook, Twitter

YOUTUBE AU MUSEE  GUGGENHEIM

La première biennale de webvideo provenant des 4 coins du monde : professionnelles, amateurs, anonymes…. Le musée est fasciné par l’émergence d’une certaine forme d’art. Les vidéos sont téléchargées sur une chaîne ouverte à cette occasion ici et la pré-sélection de 125 films a donné quelques 25 finalistes  parmi lesquelles cet extrait :

Image de prévisualisation YouTube

DE LA CONCURRENCE POUR FACEBOOK

Depuis cet automne, plusieurs réseaux  sociaux pointent le bout de leur nez. Point commun à ces petits nouveaux : la volonté d’offrir une alternative à Facebook comme Twitter qui a percé en site complémentaire mais non concurrentiel.

Panorama :

DIASPORA : la vie privée reste vraiment privée puisque vous êtes votre propre hébergeur (à condition d’avoir de la place sur son disque dur) et vous créez votre propre réseau social…

– Bienvenue sur PATH : limité à 50 personnes… partager avec les gens qui comptent. PAs de friending ici…

FOLKDIRECT : fonctionnement de type blog. Pas de publicités personnalisées. Mais une fois inscrit, pour inviter des amis à nous rejoindre, on peut utiliser Facebook !

Image de prévisualisation YouTube

ONE SOCIAL WEB : un Internet ouvert. . One Social Web veut établir des passerelles entre différents réseaux sociaux.  One Social Web, système de réseau décentralisé , est patronné par l’opérateur de téléphonie mobile Vodafone. Version grannd public pour 2011.



De l’audace, toujours de l’audace !

18 01 2010

insectes-mouches-00019De belles images léchées, des musiciens talentueux, de bonnes intentions : une fois n’est pas coutume, faisons le buzz avec des navets, du mauvais goût ou … du burlesque. C’est pour l’humour, vous l’aurez compris, par ce ciel plombé de neige ou de brouillard…

Le web nous réserve le meilleur sur ce site qui répertorie  ce qui se fait de plus kitsch. Et il y a le choix ! Plus de 1000 graphismes dont le mauvais goût le dispute à la ringardise comme un retour aux premières réalisations avec le logiciel flash. Exemple :

  • – un CV en ligne, digne de 2001 l’odyssée de l’espace,
  • – un site qui allie « la paillette et la tête de veau », boucherie Marcel et fils, vous pouvez même signer le livre d’or, mais si ! (Ne ratez pas le son, du Michaël Jackson à l’orgue électrique, inoubliable !)
  • – et ce site perso d’une lycéenne, à l’image de toute une génération de skyblog  (épileptique, s’abstenir) !

insectes-mouches-00013insectes-mouches-00013

Dans un autre genre, les mouches mortes Magnus Muhr prouvent qu’avec une feuille, un crayon … et des petits insectes, on peut rapidement devenir peintre du futur (?). Bricoleur ou graphiste, à vous de voir mais ce sont bel et bien des natures mortes que nous propose cet auteur suédois puisque les mouches (non pas en 3D) mais bien réelles (mortes évidemment) sont intégrées à l’oeuvre. Qui n’a pas tenté de faire voler ces insectes après leur avoir arraché les ailes ou ôté une patte… pour  voir ! Magnus  Muhr, lui, respecte l’entité de la bestiole mais la met en scène pour le meilleur et pour le pire. Alors quand le photographe met les mouches dans des situations « de la vie quotidienne », on ne résiste pas : en train de prendre leur bain de soleil sur une serviette,  de courir un 100 m, ou d’uriner contre un mur…



Humeur vagabonde…

22 12 2009

blog jim carrey

 

En ligne depuis fin octobre, le site de Jim Carrey vous propose une immersion dans un site très original, un paysage étonnant où vous promenez votre souris pour découvrir plein de surprises. L a tête de l’acteur, rivée à un corps d’oiseau gazouille à chaque clic. En plus, sa filmographie, sa biographie et de nombreuses photos de familles s’affichent au gré de votre humeur. Un univers enchanteur !

 

La valeur n’attend pas le nombre des années. Témoin : ce petit garçon japonais qui connaît par coeur (enfin presque !) la chanson de Jason Mraz  »  I ‘m yours », accompagné de son ukulélé. Beaucoup d’expression dans son interprétation, lui manque peut-être un mouchoir…

Image de prévisualisation YouTube

Et dans la série, « on n’arrête pas le progrès », voici la méthode pour envoyer une lettre recommandée depuis son ordinateur. Les employés de la poste ont du souci à se faire !

Image de prévisualisation YouTube

bonne anne 3



En bivalence

18 12 2008

Quezaco ? Un peu d’étymologie : bi = 2 et val = valeurs, capacités variées etc… Pour un prof, donc, ce serait enseigner deux matières. L’EPS et les maths ?

Au programme :

  • – échauffement des poignets et des doigts,
  • – échauffement des neurones ??

TOP CHRONO, c’est parti !

Image de prévisualisation YouTube

Et pourquoi pas l’inverse… Ne riez pas, cela pourrait vous arriver un jour !

En attendant (ou pas) cette échéance, profitez bien des vacances de Noël.  On aura beau freiner des deux pieds, 2009 arrive.

Confucius a dit :

Le bonheur de demain n’existe pas, le bonheur c’est tout de suite ou jamais.
Je pense qu’il a raison !

BONNE FIN D’ANNEE 2008



Quand les profs remettent le son !

26 06 2008

Pour finir l’année gaiement, je vous propose de découvrir un clip vidéo surprenant. Plus exactement, c’est un lip dub ; pour les « non-initiés », c’est une vidéo en play-back…. Et les vedettes en sont des profs, du personnel éducatif et de service d’un collège et lycée de Quimper.

Ces clips vidéos ont vu le jour en 2007, dans des entreprises soucieuses de véhiculer une image moderne et dynamique. Plutôt décalés et hilarants, ils permettent aux équipes qui se lancent dans l’aventure (en l’occurence dans l’enseignement) de se montrer sous un nouveau jour et de casser le cliché « prof sérieux ». Que dites-vous de leur prestation ?…

Quoiqu’il en soit BONNES VACANCES !