Laval City : Les uburlesques

24 08 2008

13ème édition de l’art ubuesque à Laval : les organisateurs rendent hommage à l’une de nos célébrités, Alfred Jarry, en calquant son art « intense et tumultueux, tragi-comique, déconcertant et fascinant. »
Depuis 1996, Ubu, personnage surréaliste, chantre de l’absurde et de la provocation, est le maître de cérémonie du festival : c’ est l’occasion pour les amateurs d’insolite, de fantaisie, de loufoquerie, de terminer l’été dans la bonne humeur, avant la reprise. Le burlesque y est décliné sous toutes ses formes (déambulation, théâtre, musique, arts du cirque) prenant au dépourvu le spectateur et l’invitant même dans sa folie.

L’extravagance est de mise pour les compagnies qui totalisent 80 représentations dans les lieux les plus insolites de la ville. La compagnie angevine Jo Bithume est particulièrement mise à l’honneur avec 4 spectacles dont « la belle abondance« , où le public est amené à confectionner un repas puis à le déguster sur place. Des déambulations avec Saperkupopett, s’inspirant des danses tribales… du Sud Mayenne, mais aussi des concerts de jazz manouches, théâtre d’objets et de marionnettes avec Drolatic industry.

Un brin d’impertinence, un soupçon de dérision beaucoup de bonheur pendant ce festival

les 29, 30 et 31 août 2008.
Rendez-lui visite !

Le programme est ici. Et en 2007, ça donnait ceci




Le Blue Man Group : the Show !

13 05 2008

Trois copains, percussionnistes new-yorkais, fans de rock, s’intéressent aux arts de performance et au théâtre expérimental. En 1987, ils fondent le Blue Man Group : têtes rasées et peintes en bleu, costume noir. Matt, Phil et Chris allient le théâtre, la musique, la science, la technologie et l’improvisation. Leur spectacle, partagé depuis 1991, par trois troupes pour sillonner le monde, combinent des cascades, des gerbes d’eau, des gags visuels tout en invitant la foule à participer.

blueman-mega.gif

Ils obtiennent la consécration en 1999 avec leur premier album Tubes, nominé pour le Grammy Award du meilleur album de musique pop instrumentale. Lors du Complex Tour de l’été 2003, ils ont invité des artistes tels que Dave Matthews, Tracy Bonhahm, Venus Hum pour des reprises comme I feel love de Donna Summer et Baba O’Riley des Who. Le nouveau show du BMG « How to be a Megastar » est une satire du star system rock décadent.

Le public est captivé par ces trois visages bleus : absence de paroles mais environnement sonore riche (percussionnistes, guitares et autres instruments non conventionnels). blue-man-tube.jpg
Les Blue Man utilisent les fameux tuyaux PVC qui ont fait leur image de fabrique.

Ces magiciens du son qui se sont inspirés du peintre Jackson Pollock pour la couleur (bleu cobalt) offrent un divertissement hypnotique, généreux et optimiste.

A VOIR Au Palais des Sports à Paris 15e du 14 au 24 mai, à Strasbourg et Lyon puis en Belgique et en Suisse.



Rock’n Roll

24 01 2008

Avec ses personnages cocasses et un graphisme très réussi, deux jeunes britanniques ont réalisé un petit bijou d’animation « A tale of rock » ; titre à double sens puisque l’action se situe dans une grotte rocailleuse dans laquelle résonne un duel de solos de guitares entre un gentil dragon et un horrible géant. Lequel des deux gagnera ? En tous cas, Stevo Payne et John Godwin gagneront sûrement leurs galons pour ce projet de fin d’études qui ne déparerait pas en ouverture d’un film de studios renommés.

Si vous êtes tentés… c’est ici !