Tout pour la musique

11 03 2011

Et si l’harmonie venait de la nature, tout simplement ? Des corbeaux sur des lignes électriques, un paysage banal, mais cette photo vue sur un journal, a inspiré Jarbas Agnelli, musicien brésilien. La position des volatiles sur les fils, se traduit par une mélodie envoûtante, agrémentée d’arrangements musicaux…

Birds on the Wires from Jarbas Agnelli on Vimeo.


Une étudiante américaine a choisi  « de se donner en spectacle » pour son examen de fin d’année. Son but  ? Prouver qu’elle connaît parfaitement le langage des signes … dans une chorégraphie toute personnelle :

Image de prévisualisation YouTube

OK go, groupe de rock américain, a l’habitude de créer des clips surprenants ; le dernier en date met en vedette des chiens dressés bien accompagnés par ce groupe,  dont le nom vient de leur enfance : en colonie de vacances, leur moniteur leur disait « OK Go ! ». A voir ci-dessous !

Image de prévisualisation YouTube

BONNE FIN DE VACANCES, pour ceux qui y sont encore !



SLAM vous dit quelque chose ?

18 05 2009

GCM, entendez par là, Grand Corps Malade, vient d’utiliser ses talents de « slammeur » pour scander ses inquiétudes « sur l’école à deux vitesses, les réformes à deux balles, les profs sous-payés… ». Est-ce que le message passe mieux par la poésie ? D’où vient le slam et l’engouement qu’il suscite depuis quelques années ?

L’ART DE LA PAROLE

Né à Chicago dans les années 80, le slam est une forme d’expression poétique qui prend source dans toutes les traditions orales du monde, que ce soit chez les Grecs et l’Agora en passant par les griots d’Afrique de l’Ouest ou les duels d’improvisation du Brésil ou de Cuba.

En anglais, « slam » signifie « claquement »  ; pour des textes lus, scandés,  et qui doivent secouer l’auditoire, une forme de poésie déclamée, proche du rap à capella. En faisant participer le public à des scènes de poésie ouvertes et par le biais de compétitions, Mark Smith, ouvrier en  bâtiment et poète, a redonné un nouveau souffle à cette forme d’art qui privilégie l’excellence sur le plan oral et sur celui de l’écriture. Les grands noms du slam en France sont Grand Corps Malade et Abd Al Malik, (sur scène à Laval le 4juin prochain). Ils travaillent les textes à la virgule près, en vers le plus souvent, les thèmes et la forme varient ; les mots rythment le phrasé, sont musique à eux seuls ; le timbre de la voix, la diction sont les seuls « costumes » de scène ; pas de décor ou d’accessoires ; ceux qui montent sur scène prennent le pouvoir et souvent « répandent le virus ».

Image de prévisualisation YouTube

LE SLAM, OUTIL DE LA LANGUE

C’est, entre autres, dans le milieu scolaire qu’il séduit les professeurs de français, soucieux de motiver leurs élèves pour l’étude de la poésie. L’écriture slam permet d’aborder de nombreuses figures de style -allitérations, assonances-, champs lexicaux, et de comprendre ce que signifie la musique des mots. Pour les plus grands, il peut être utilisé pour illustrer des exemples de poésie engagée : arguments et mise en forme du langage renouvellent le genre. Les professeurs de F.L.E. y voient un support à l’apprentissage de la langue par son côté ludique et socio-culturel.

Aors slam : phénomène de mode ou mouvement culturel à part entière ?

Pour connaître ses origines, son histoire :

Fiches pédagogiques et réflexions sur le slam :

Un exemple d’exercices effectués pour un concours SNCF l’an dernier dans mon établissement