Home » 2015 » mars » 08

Daily Archives: 8 mars 2015

Mettez-vous à la place d’un élève « dys »

Voici des extraits d’une page de sensibilisation à la dyslexie.

*

3e partie : mettez-vous à la place d’un DYS

*

1) Voici le descriptif de fonctionnement d’un appareil électrique. Après avoir lu le texte, vous répondrez à la question posée.

Maintiendemémoiredelhorloge

lorsquunepannedélectricitéintervientleradioréveilsetein

dralorsquelecourantélectriqueserarétablilaffichagede

lheureindiquera000etvousdevrezremettrelhorlogeàlheu

repourgarderlheureinitialelheurerégléedesalarmesdansl

ecasdunepannedélectricitéoudunedéconnexioninsérezu

nepile9voltsdanslecompartimentdelapilecependantlheu

reneserapasilluminéesurlaffichagelesalarmesdelaradio

etlelecteurCDnefonctionnerontpasdèsquelecourantestréta

bliafficheurindiquerànouveaulheureexacte

quellesfonctionsdelappareilnesontpasmaintenuesmêmeaveclinsertiondunepile ?

*

Face à ce texte, vous vous imaginez que suite à une erreur de l’ordinateur, tous les espaces ont disparu du texte. Or en regardant autour de vous, vous découvrez que tous les élèves ont cette même feuille et que personne ne fait de remarque. Tout semble naturel et normal. Chacun répond rapidement à la question. Certains ajoutent même : « oh, c’est facile ! ». Vous vous dandinez sur votre chaise, mal à l’aise.

 

*

2) Voici une citation extraite d’un exemple de photosensibilité de Louise Brazeau Ward, centre de dyslexie d’Ottawa. Après avoir lu le texte, vous répondrez à la question posée.

Lal ut tev er slar éu s sit e

A l ar e nt ré ed esc las ses, jes aut ai sdej oi ea vecl es ga rço nse tlesf il lesd uqu art ier, d és ir eux de co mm encerl es co ursq uico mb ler a ien tmo nes pritc urie ux.

Am es ur equ el’ an né eav anç ait, le scou rs dev inr entp lusdi f fic ilese tuns ent im entdener vos it é etde p r é occ upat io ncom me nçaàm’ e nv a hi r.

Co mb ie ndev er besco mp ortec ete xtr ai td et ex te ?

*

Vous vous découragez. Et toujours ces voisins de classe agaçants de réussite. Certains ont déjà rendu leurs feuilles depuis un moment, alors que vous êtes en train de lire le titre du texte.

*

Des mises en forme inadaptées viennent entraver nos capacités de lecture. Bien sûr, nous réussissons à lire le texte mais avec difficulté. Nous devons relire pour bien segmenter les mots, puis relire parfois pour comprendre la phrase, et relire encore pour répondre à la question. Nous pouvons alors percevoir l’énergie qui est demandée aux enfants en grandes difficultés de lecture et le découragement qui peut survenir après quelques heures de classes.

Le monde des DYS

dysVoici la suite des recherches et des explications de Clara, Léa et Alison. Merci à elles !

Mme Allera

*

2e partie : les familles des DYS

*

En France, plus de quatre millions de personnes sont touchées par les troubles spécifiques du langage et des apprentissages. Soit 6 à 8% de la population… soit un à deux enfants par classe…
Et si nous poursuivons dans les chiffres, un quart des élèves en échec scolaire sont dyslexiques.

*

La DYSLEXIE et un trouble spécifique de la lecture. Est la difficulté d’identification des mots écrits, difficulté qui entraîne des problèmes d’écriture parfois qualifiés indépendamment de dysgraphie et de dysorthographie

*

La dysorthographie est un trouble d’apprentissage persistant de l’acquisition et de la maîtrise de l’orthographe touchant principalement l’apprentissage de l’écriture (altération de l’écriture spontanée ou de l’écriture sous dictée), à distinguer de la dyslexie qui touche elle, principalement l’apprentissage de la lecture.

*

Un DYSgraphique est quelqu’un qui a un trouble qui affecte l’écriture dans son tracé.

*

La Dyscalculie est un échec dans l’apprentissage des premiers éléments du calcul et comme un échec dans la capacité à manier les nombres de façon adéquate. Un DYScalculique est quelqu’un qui confond les chiffres (quand on a une multiplication nous oublions souvent les retenues).

*

La dysphasie est un trouble grave du développement du langage chez l’enfant qui touche la parole et l’écriture. La dysphasie résulte d’une dysfonction cérébrale au niveau de la zone du langage, entraînant des limitations au niveau de la compréhension et de l’expression du langage, au point d’empêcher l’enfant de communiquer normalement et d’accomplir des activités liées à son âge. Un DYSphasique est quelqu’un qui a un trouble du développement du langage oral (c’est quand un enfant a du mal a l’oral).

*

La Dyspraxie est une altération de la capacité à exécuter de manière automatique des mouvements déterminés. Le dyspraxique doit contrôler volontairement chacun de ses gestes, ce qui est très coûteux en attention, et rend la coordination des mouvements complexes de la vie courante extrêmement difficile, donc rarement obtenue. Un dyspraxique est quelqu’un qui ne peut pas faire deux chose en même temps (il ne peut pas recopier le tableau et écouter le professeur par exemple).

*

Pour finir, le témoignage de Victoria, 13 ans, dans un magazine, qui a touché nos rédactrices :

« Ma prof de français me déteste, je fais plein de fautes et dès que quelqu’un en fait, elle leur dit : « Ho la la, vous n’allez pas devenir comme Victoria ! » Comme si j’étais la honte de la classe. »

Aujourd’hui les professeurs sont informés des troubles dyslexiques et essayent de mettre en place des aides pour les élèves concernés.

*

Clara, Léa et Alison

 

buy windows 11 pro test ediyorum