mars

3

Nouveautés au rayon Romans

Voici 6 nouveaux petits et grands romans au CDI.

*

Petits mais costauds, de la collection « Court métrage » chez Oskar éditeur :

autresLes autres mode d’emploi

«  »On dit de moi que je suis différent ». Est-ce Arno qui ne comprend pas les gens, ou bien les gens qui ne comprennent pas Arno ? Pourquoi se moque-t-on souvent de lui ? « Autiste », est-ce une injure ou un handicap ? Le jeune garçon sait tous les secrets des oiseaux, mais pour ce qui est de ses parents, des profs ou des autres collégiens, il a besoin de cours de rattrapage. Comment vivre avec les autres, quand on n’a pas leur mode d’emploi ? »

*

chaussuresMes chaussures couleur caca

« ELLE fait partie des personnages qu’on voit à l’arrière-plan, dans les films. Ceux qu’on regarde à peine, dont on ne retient pas le nom. Ceux dont on se moque, parfois méchamment. Mais ce n’est pas cela qui lui fait le plus mal. Elle voudrait juste être comme les autres. Avoir des amis. Ne pas entendre, le soir, les disputes qui éclatent dans le salon. Pouvoir prendre le bus à la sortie du collège.
Ne pas se heurter, jour après jour, au silence de son père, à sa réprobation. Ne pas porter le poids de ses échecs, à lui. Le poids de sa colère. Ce poids qui l’empêche de respirer, d’être heureuse, de vivre. Mais aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Aujourd’hui, sa mère lui a offert des chaussures. Où a-t-elle trouvé l’argent ? Mystère. Elles sont jolies, ces chaussures, même si leur couleur lui rappelle un jour noir de son enfance.
Et si c’était un cadeau d’adieu ? »

*

haineA mort la haine

« Elie est juif. Mourad est arabe. Entre eux fusent les « Sale Juif ! », « Sale Arabe ! ». La relation détestable entre ces deux adolescents empoisonne la vie de la classe au point de remettre en question le voyage organisé par l’école à la montagne. Par un héroïque sursaut d’intelligence, les deux frères ennemis décident d’une trêve, afin que soit maintenu ce séjour tant attendu. Les voici donc tous partis.
Une première sortie raquettes est très vite programmée. Ce devait être une journée uniquement promise à la joie et la bonne humeur. Oui mais voilà, la rivalité entre Elie et Mourad refait bientôt surface. Course, erreur de parcours, bagarre, chute dans un ravin, et voici que la météo y va de sa colère blanche. Les adolescents sont perdus, seuls et de ce fait condamnés à s’entraider ou à périr chacun de son côté.
Leur périple s’achève dans une chapelle et sous le regard d’un dieu qui n’est pas le leur. La fragile sagesse dont ils ont su faire preuve pour sauver le séjour leur permettra-t-elle de se sauver mutuellement. Rien n’est moins sûr, hélas !  « 

*

Pleins d’humour :

missioncollegeMission collège

« – On ne sait pas vraiment ce qui nous attend, ai-je dit. Il paraît qu’il y a des grands qui tapent. – Oui, a repris Magali. Et comme c’est immense, il y en a même qui se perdent. – Et qu’est-ce qui te dit qu’on les retrouve, hein ? Ah ! Tu vois qu’il va falloir se méfier. C’est décidé, Antoine Lebic passe à l’action. Dès la rentrée, il enquêtera sur les dangers qui guettent les élèves de 6e ! Pour remplir sa mission, il est prêt à tout : ne pas faire ses devoirs, pénétrer de nuit dans le collège, infiltrer la salle des profs…
Bientôt, grâce à lui, plus personne n’aura peur du collège. »

De Sophie Dieuaide chez Casterman.

*

triplefesse2Capitanie Triplefesse 2 A la rescousse

« Tommy Oeil de Lynx vient chercher Lila et Hugo à Paris : l’équipage de L’Hildegarde a besoin d’aide ! Gronaze a trahi et l’île Sans Nom a été envahie. Une partie des pirates croupit sur le bagne flottant et Triplefesse déprime à Tortuga. Une seule solution : attaquer par la ruse la forteresse du prince Raoul, libérer les frères et sœurs de la côte et régler son compte au passé. Revoilà nos héros aux prises avec des traîtres.
Déjoueront-ils les sombres machinations de leurs ennemis ? »

De Fred Paronuzzi aux éditions Thierry Magnier.

*

Et enfin un gros roman tendre :

rondeRonde comme la lune

« Saskia est gourmande. Gourmande de tout : de livres, de films, d’amitié et, bien sûr, de… nourriture. Et ça se voit, car elle est plutôt enrobée. Saskia déteste son apparence, mais elle s’est fait une raison, malgré les moqueries et le mépris des garçons qu’elle s’efforce d’ignorer. Sa gourmandise est plus forte qu’elle. Alors quand Erik, un copain du lycée, semble s’intéresser à elle, Saskia se sent perdue.
Se peut-il que quelqu’un soit attiré par elle ? Et comment l’accepter, alors qu’elle-même a tant de mal à s’aimer ? » de Mireille Disdero au Seuil.

*

A emprunter dès maintenant au CDI !


Dejar un comentario