Signe distinctif roux de Anouk Bloch-Henry C.B

J’ai lu le livre Signe distinctif roux de Anouk Bloch-Henry. Il m’a plu, il m’a captivé, pourtant les livres ont du ma là me captiver totalement. Ce livre a des passages tristes comme animés, je ne pouvais pas m’ennuyer. C’est justement ça qui m’a donné envie de lire la suite. Il y avait aussi des extraits surprenants. J’ ai aimé le lire car ça parle de la vie de tous les jours au collège. Il était facile à lire même si il y avait quelque mots que je n’avais pas compris . Car j’ai du mal à ma plonger dans la lecture. Je vous conseille de lire le livre, il vous plaira j’en suis sur.

Axelle est mon personnage préférée car elle est venue en aide avec le nouveau Harold alors qu’elle était avec Mathieu. Celui qui insultait Harold. Elle a su faire la part des choses, et donc elle a quitté Mathieu.

Extrait:  » Harold ouvrit la boîte de calmants. Lut la posologie, les effets secondaires. Combien de comprimés fallait-il prendre pour mourir? Il imagina sa mort. Il était dans son lit, immobile. Sa mère venait le réveiller, ne le voyant pas dans la cuisine a l’heure habituelle. Elle l’appelait du couloir, un peu plus fort la seconde fois que la première, pestait, il allait la mettre en retard, approchait, le secouait – puis criait quand elle s’apercevait qu’il était mort. Elle criait :  » NON! « . IL l’entendait aussi nettement que si c’était vrai. puis il vit Axelle qui pleurait contre lui et cela, il ne put pas le supporter. Il ne voulait pas qu’elle le voie comme ça. Il ne fallait pas qu’elle est pitié de lui.  » Pourtant, il n’y a pas de quoi, la sermonna-t-il. On n’est plus chez Walt Disney. Il y a des choses graves dans la vie, Axelle. »

Cléa.

It's only fair to share…Share on Facebook
Facebook
0