« Chacun a le droit de lire « …

« Chacun a le DROIT de LIRE » est le titre donné à l’article premier de la charte du livre en 1972 par l’Union internationale des éditeurs,

pour montrer que celle-ci repose sur les mêmes principes fondamentaux que la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Il est proclamé dans la déclaration que tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de FRATERNITÉ.

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la déclaration sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion et d’opinion politique ou de toute autre opinion d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

Les droits garantis par la Déclaration comprennent la liberté de pensée, de conscience, de religion, la liberté d’opinion et d’expression.

Cette dernière impliquant le droit de chercher et de répandre, sans considération de frontières les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

Le droit de lire, d’écrire fait donc partie des droits inaliénables de l’homme.

C’est dire le rôle exceptionnel du LIVRE dans l’ÉDUCATION, la vie, l’esprit.

La persistance de la FAIM de LIRE vise à fournir aux élèves la NOURRITURE INTELLECTUELLE dont ils ont besoin.

Commentaires

Vous devez vous connecter pour faire un commentaire.