Tous les billets de la catégorie 2ndeA

Jean-Louis Barrault parle de Phèdre

1ES2, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, Oeuvres, Vidéos 0 commentaire »

[ina]http://www.ina.fr/archivespourtous/popup.php?vue=partenaire&partenariat=43419567a58a263afe7cf5f214779a5f&noresize[/ina]

Tags :

Phèdre de Racine (Anne Delbée)

1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, Oeuvres, Vidéos 0 commentaire »

[ina]http://www.ina.fr/archivespourtous/popup.php?vue=partenaire&partenariat=fd1f4068931d4c47f516231d87eddea8&noresize[/ina]

Tags :

Exemples de registres

1 GES, 1 GES SEQ1, 1 GES SEQ2, 1ES2, 1ES2 SEQ 1, 1ES2 SEQ 2, 1ES2 SEQ 3, 2ndeA, EAF, Méthodologie, Oeuvres 0 commentaire »

Dans le document ci-joint (source : http://lycees.ac-rouen.fr/bloch/blochintra/IMG/pdf/Module_registres_textes.pdf) vous trouverez des extraits illustrant les différents registres : module_registres_textes

REGISTRE REALISTE : description de la pension Vauquer dans Le Père Goriot de Balzac (1885)
REGISTRE COMIQUE (SATIRIQUE) : description de la guerre dans Candide de Voltaire (1759)
REGISTRE LYRIQUE : discours amoureux dans Belle du Seigneur d’Albert Cohen (1968)
REGISTRE PATHETIQUE : description de Lalie dans L’Assommoir de Zola (1877)
REGISTRE POLEMIQUE : description du carnaval dans « Causerie triste », article de Maupassant publié dans Le Gaulois (1884)
REGISTRE TRAGIQUE : Madame de Tourvel explique à une amie qu’elle part pour ne pas céder à Valmont, dont elle est amoureuse (Les Liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos, 1782)

Tags : , , ,

Le XVIIème siècle

1 GES, 1ES2, 2ndeA, Auteurs, EAF, Oeuvres 0 commentaire »

Voici un site magnifique pour apprendre et découvrir plein de choses !

Tags : , ,

Les registres littéraires

1 GES, 1ES2, 2ndeA, EAF, Méthodologie 0 commentaire »

Voici un tableau pour vos révisions :

Registres

Emotions et thèmes mis en jeu

Principaux procédés

comique Faire sourire ou rire, amuser, souvent dans un but critique (caricature). – les procédés de répétition

– les effets de contraste et de décalage

– le comique de geste

– le comique de mots (jeu sur les niveaux de langage), l’absurde

satirique Rire et moquerie. Portrait caricatural, description d’une époque mettant en évidence ses défauts. – il a pour but de se railler, de se moquer d’un type de personne ou d’une institution.

– vocabulaire réaliste et familier, parfois péjoratif.

– la caricature

– les formules ironiques

ironique Raillerie, critique au second degré qui rend le lecteur complice. – l’antiphrase

– elle permet de dénoncer quelque chose en laissant comprendre le contraire de ce qui est effectivement dit

tragique Sentiment de la fatalité, du destin. Présence de la mort, absence d’issue. Souffrance et déchirement moral. Sentiment d’impuissance face à la catastrophe. – vocabulaire soutenu

– interrogatives et exclamatives exprimant la détresse du héros face au destin implacable

– champs lexicaux de la fatalité et de la liberté, de la faute, de la séparation, de l’amour et de la mort…

pathétique La pitié, la compassion. – vocabulaire du sentiment et de la douleur

– priorité est donnée aux scènes déchirantes (un enfant qu’on sépare de sa mère)

– phrases expressives (exclamatives etc)

– comparaisons et métaphores

lyrique Emotions liée à l’amour, la mélancolie, la nostalgie, la communion avec la nature, le temps qui passe, l’infini…

On y trouve les sentiments intimes et personnels de l’auteur ou du locuteur et

ceux-ci nous touchent en raison de leur portée universelle.

– emploi de la première personne

– vocabulaire du sentiment

– phrases expressives

– figures d’insistance (hyperbole, gradation, anaphore)

épique Célébration des prouesses et des exploits accomplis par des héros. Le but est de susciter l’admiration, l’étonnement et l’effroi. Personnages assimilés à des héros de combat. – vocabulaire guerrier

– vocabulaire valorisant

– figures d’amplification (hyperboles, gradations)

didactique Instruire, informer le lecteur. Enseigner, faire comprendre. – vocabulaire technique

– connecteurs logiques

– outils du texte explicatif (définitions, exemples)

-impératif

polémique Argumentation agressive qui a pour but de persuader le lecteur. Fait appel à l’indignation voire à la révolte. – vocabulaire opposant des valeurs morales positives (le bien, la beauté, la liberté) aux valeurs de la dépravation (vocabulaire péjoratif).

– constructions expressives

– ironie, antithèse, hyperbole

– interpellation directe de l’interlocuteur ou du lecteur

fantastique Suscite l’inquiétude devant un phénomène étrange et inexplicable. – vocabulaire de l’étrangeté         – cadre spatiotemporel inquiétant (nuit,cimetières,

– champ lexical de la peur               châteaux, paysage de landes etc)

– expression de l’incertitude

réaliste A ne pas confondre avec le mouvement littéraire du même nom. A pour but de produire de créer un effet de réel. Thèmes : activités quotidiennes, événements familiaux, le corps, les milieux sociaux, détail vrai, objets banals, échec, vie simple. – vocabulaire technique et parfois en relation avec la catégorie sociale des personnages donc pouvant être familier + vocabulaire du corps

– syntaxe simple

LES REGISTRES LITTERAIRES (par un professeur du site Lettres du Web)

Tags : , , , ,

Présentation du roman Thérèse Raquin

2ndeA, AI, Oeuvres 0 commentaire »

Les élèves de 2nde A entament l’étude du roman ; voici leurs premières remarques (travail en AI) :

Thérèse Raquin de Zola

Le roman est paru en 1867 ; Emile Zola est né le 2 avril 1840, il est décédé le 29 septembre 1902.

Il a aussi écrit plusieurs romans comme  LAssommoir (1887),  Germinal (1884), La bête humaine (1890).

Au collège, il a fait connaissance d’un futur peintre qui s’appelle Paul Cézanne.Il a fait des études mais il a échoué au bac.Il fut journaliste.
Le roman est d’abord paru sous forme de nouvelle sous le nom Un mariage d’amour (1866).
Ce roman nous raconte la vie d’une femme nommée Thérèse Raquin, elle est désolée, triste, strictement éduquée ;  au chapitre 8 elle est décrite comme une femme hypocrite, elle a grandi dans le mensonge, car elle était obligée de cacher son vrai visage,  de contenir sa vraie nature (« on sentait en elle des souplesses félines, des muscles courts et puissants, toute une énergie, toute une passion qui dormaient dans sa chair assoupie. » au chapitre 2)
Elle se marie avec son cousin Camille toujours malade ;  tout la famille se transporte à Paris parce qu’il veut travailler dans une grande administration.
Pendant que Camille profite de son travail pour flâner sur le chemin, Thérèse,elle, reste chez elle dans la boutique où elle travaille avec sa tante et son chat François.
Dans ce roman l’auteur a utilisé des lieux qu’il connaît (pour planter le décor du roman).
On retrouve des thèmes communs par exemple Zola est l’ami de P. Cézanne peintre et dans son roman, Camille retrouve son vieil ami Laurent,  peintre.

Leïla, Fatima, Kenza, Kouta et Aurélia, 2nde A

Tags :

Des exercices en ligne

2ndeA, Exercices 2nde, Méthodologie 0 commentaire »

Nouveau lien vers un site d’exercices en ligne :  Exercices d’argumentationAnalyse de textes argumentatifsPréparation au commentaire littéraireImporter des informations à partir d’un autre logicielQuelques exercices pratiques.

C’est ici

Tags :

Présentation de l’humanisme

1 GES, 1ES2, 1ES2 SEQ 1, 2ndeA, Auteurs, EAF, Méthodologie, Non classé, Oeuvres 0 commentaire »


Pour lire le calaméo en taille normale, cliquez ici.

Tags :

Blog consacré aux auteurs de la Renaissance

1 GES, 1ES2, 1ES2 SEQ 1, 2ndeA, Auteurs 0 commentaire »

Lisez d’intéressants articles sur les grands auteurs de la Renaissance, notamment celui sur Montaigne, rapproché de Socrate qui se sent citoyen du monde plus encore que d’Athènes, ici : https://lewebpedagogique.com/jvellin/

Tags :

Quels romans lire ? (2)

1 GES, 1ES2, 2ndeA, Auteurs, EAF, Oeuvres 0 commentaire »

XIXe SIÈCLE
BALZAC, La Cousine Bette ; Le Père Goriot ; Eugénie Grandet ; Le Colonel Chabert ; Le Lys dans la vallée ;  La Peau de chagrin et tous les autres ! Il faudrait pouvoir tous les lire tellement ils sont grands, ces romans !


BARBEY D’AUREVILLY, Une Vieille maîtresse (ou comment ne jamais se débarrasser de son ancienne maîtresse…)


DUMAS, Pauline (je ne l’ai pas encore lu mais il fait partie de ma pile ! ! Il paraît qu’il est vraiment intéressant et qu’il plaît aux élèves !)


DUMAS, fils La Dame aux camélias (un roman d’amour qui fait pleurer ! Très beau roman romantique, je vous le conseille !)


FLAUBERT, Madame Bovary (mon livre culte, mais,évidemment, comme c’est « un livre sur rien », il ne faut pas le lire au premier degré puisqu’il n’y a rien ! quoique …) ;

L’Education sentimentale (« Ce fut comme une apparition »… voilà l’impression faite sur Fabrice Moreau par Mme Arnoux ; « Jamais il n’avait vu cette splendeur de sa peau brune, la séduction de sa taille, ni cette finesse des doigts que la lumière traversait. Il considérait son panier à ouvrage avec ébahissement, comme une chose extraordinaire. Quels étaient son nom, sa demeure, sa vie, son passé ? Il souhaitait connaître les meubles de sa chambre, toutes les robes qu’elle avait portées, les gens qu’elle fréquentait ; et le désir de la possession physique même disparaissait sous une envie plus profonde, dans une curiosité douloureuse qui n’avait pas de limites »

…et puis « Leurs yeux se rencontrèrent »… mais la vision va être interrompue par la voix de … M. Arnoux … !)


HUGO,  Les Misérables (énorme roman que vous pouvez lire en version abrégée : à lire car il faut connaître les malheurs de Cosette à cause des Thénardier, la générosité de Jean Valjean qui va l’aider, et surtout l’horrible inspecteur de police Javert ; avez-vous entendu la polémique qui court en ce moment au sujet de ce roman ? car on (le romancier François Cérésa) a osé écrire une suite ! Est-il possible qu’un auteur s’approprie l’oeuvre d’un autre pour poursuivre l’histoire ? N’est-ce pas aussi un bel hommage rendu ? Ou bien un coup de pub ? L’avis de Pierre Assouline ici.)


MAUPASSANT, Une Vie (pas toujours facile, la vie en province, surtout pour Jeanne qui rêvait de bien autre chose qu’un mari pareil !) ; Bel-Ami (ou l’art de réussir dans la société grâce aux femmes); Pierre et Jean (histoire émouvante de deux frères ; un roman qui se lit vite et bien).


STENDHAL, Le Rouge et le noir (un des plus grands romans et surtout des plus connus ! Il faut le lire! Découvrez ce qui se passera lorsque Julien Sorel aura croisé la route de Mme de Rênal …) ; La Chartreuse de Parme (un roman romantique ! qui se déroule en Italie dans des paysages magnifiques, une histoire d’amour entre Fabrice del Dongo et Clélia ; il faut lire la scène où Fabrice participe, malgré lui, à la bataille de Waterloo !)


VALLES, L’Enfant ; Le Bachelier ; L’Insurgé (trilogie passionnante, à lire à votre âge !)


VERNE, Vingt mille lieues sous les mers ; Voyage au centre de la terre (des romans qui fournissent de bons exemples pour vos dissertations sur le problème de plaire et/ou instruire, sur celui de l’imagination, inspiration / travail, documentation, démonstration…).


ZOLA, Les Rougon-Macquart : la Curée ; Le Ventre de Paris ; Son excellence Eugène Rougon ; Nana ; Pot-Bouille ; Au Bonheur des dames ; Germinal ; L’OEuvre ; La Terre ; Le Rêve ; La Bête humaine ; L’Argent , L’Assomoir (etc. En général, vous en avez lu au moins un ; mon préféré est
L’Assomoir : et vous ?)


Tags : , , , , ,

Quels romans lire ? (1)

1 GES, 1ES2, 2ndeA, Auteurs, EAF, Exercices 2nde, Méthodologie, Oeuvres 0 commentaire »

Voici une liste de romans de la littérature française qui peuvent vous aider et même vous intéresser !

XVIIe SIÈCLE


Mme de LA FAYETTE, La Princesse de Clèves (un des plus beaux romans d’amour de la littérature).

XVIIIe SIÈCLE


BERNARDIN DE SAINT-PIERRE, Paul et Virginie ; encore un roman d’amour qui devrait vous faire pleurer et vous émouvoir comme il a ému Emma Bovary, au chapitre 6, première partie, du roman de Flaubert :

Elle avait lu Paul et Virginie et elle avait rêvé la maisonnette de bambous, le nègre Domingo, le chien Fidèle, mais surtout l’amitié douce de quelque bon petit frère, qui va chercher pour vous des fruits rouges dans des grands arbres plus hauts que des clochers, ou qui court pieds nus sur le sable, vous apportant un nid d’oiseau.

 

 

DIDEROT,  La Religieuse (roman d’un homme des Lumières, roman de dénonciation, roman passionnant !)


LACLOS, Les Liaisons dangereuses (au programme de Littérature des Terminales L, roman épistolaire passionnant : qui sera le pire de tous ?).


LESAGE, Histoire de Gil Blas de Santillane (un roman fleuve que vous adorerez si vous aimez les romans picaresques : histoires sans fin d’un héros qui ne cesse d’apprendre au fur et à mesure qu’il découvre.)


MONTESQUIEU, Les Lettres persanes (deux Persans visitent l’Europe et notamment Paris … « Comment peur-on être Persan? » s’exclament les Parisiens … ; roman épistolaire qui se lit très bien !)


PREVOST, Manon Lescaut (Manon réussira-t-elle à être heureuse ? En tout cas, un roman d’amour qui se lit bien).

Tags : , , , , ,

L’argumentation

1 GES, 1 GES SEQ2, 1ES2, 1ES2 SEQ 2, 2ndeA, EAF, Vidéos 0 commentaire »

Voici ce qu’il faut retenir de cet Objet d’Etude (merci à  Julie Cuvillier du site Lewebpédgogique !).

Tags : , , , , ,