Archive

Articles taggués ‘consommation’

Les aliments du futur , capables de nourrir 9 milliards d’hommes ?

22/02/2011

Le futur sera confronté à plusieurs défis : premièrement est ce que l’agriculture  » moderne  » ne serait pas dépassée ? Deuxièmement , Pouvons nous lutter contre les inégalités de développement des pays ( quand certains meurent de faim, les autres sont en surpoids , et enfin , aurons nous assez de ressources pour nourrir tous Les hommes ?

•Alors que beaucoup de méthodes agricoles de base sont restées les mêmes (les plantations, les récoltes, le bétail et le marketing), certaines techniques ont évolué radicalement au cours des années. Le fermier moderne a dû devenir de plus en plus un homme d’affaires, qui prend conscience des dépenses et des profits et accorde beaucoup d’attention au rendement et à la gestion des affaires. L’agriculture est devenue beaucoup plus scientifique qu’avant , on teste des produits dans des laboratoires avant de les utiliser dans les champs , c’est une sorte de nouvelle agriculture , scientifique (dangereuse ? )
En Europe, il y a eu une tendance vers la spécialisation des entreprises agricoles et le regroupement de fermes de petite taille en grandes coopératives. Les surfaces cultivées ont également augmenté, atteignant une taille moyenne de 18.4 hectares en 1997. Par des économies d’échelle, les fermiers peuvent augmenter le rendement et la productivité et employer des méthodes qui se prêtent à la mécanisation. L’accroissement de la mécanisation se traduit par le déclin, ces 50 dernières années, de la main d’œuvre engagée dans l’agriculture en Europe.

• Il est difficile de faire en sorte que tout les pays soient développés de la même manière et qu’il n’y ait pas d’inégalité , le réelle moyen d’aider les pays qui souffrent de famines serait que les pays riches aide d’avantage ces pays et que ceux là utilise des OGM pour que leurs rendements agricoles soient meilleurs

•les surfaces actuellement cultivées ne couvrent que 10% de la surface des continents. Et, sans toucher aux milieux forestiers, on pourrait presque doubler cette surface : sur un total de 2,6 milliards d’hectares considérés comme cultivables, nous n’en utilisons actuellement que 1,5 milliard (environ 57 %). Les surfaces cultivables actuellement non cultivées se situent principalement dans les pays en développement (Afrique et Amérique Latine).
Donc on peut dire qu’il y a encore d’importantes réserves en sols., mais on s’approche des limites (principalement en Asie et dans le monde méditerranéen

Donc , si l’on change nos habitudes alimentaires , que l’on économise notre énergie , que l’on cultive différament , notre terre devrait réussir à nourrir 9 milliards d’hommes mais nous atteindrions les limites , et dans quelles conditions vivrons nous ?

En 2 ans les prix du blé, des céréales secondaires ont pratiquement doublé. Cela a entrainé l’augmentation du prix de beaucoup d’aliments. Dans les pays développés, les foyers doivent consacrer une part plus importante de leur revenus lorsque les prix des aliments s’envolent. Dans les pays où la pauvreté est un réel et omniprésent problème, l’inflation  entrainera de graves conséquences politiques et sociales. En effet ceux qui souffrent déjà de la faim vont voir la qualité ET la quantité de la nourriture qu’ils consomment diminuer.
Dans l’actualité on assiste aux révoltes en Egypte et en Tunisie. Les gens se révoltent parce que la nourriture devient de plus en plus rare : la foule Tunisienne a scandé “du pain, de l’eau mais pas de Ghannouchi !”.

en complément un diaporama sur l’expérience indienne :

NOURRIR LES HOMMES

Non classé , , , ,