Tous les billets du 12 février 2009

L’équipage de Joseph Kessel

jeudi 12 février 2009

Par Laurène, 1ère L1 (lycée Van Dongen)

Brèves sur l’auteur :

Joseph Kessel est née le 10 février 1898 en Argentine.

Il fit des études littéraires en France, et s’engagea volontairement dans un régiment d’aviation en 1916 (d’où il tira par la suite l’inspiration pour son roman « L’équipage »).

Après être devenu correspondant de guerre(en 1940)puis résistant français, il reprit l’écriture de ses livres jusqu’à sa mort. L’Equipage parut le 04 février 1977, il repose sur des expériences personnelles de l’auteur et en ce sens, il me semble qu’il s’agit d’une réalité romancé.

Résumé :

L’histoire se déroule durant la première guerre mondiale, Jean Herbillon est un jeune homme enthousiaste qui vient de terminer sa formation d’observateur aérien et qui s’apprête à rejoindre son escadrille au front. Il laisse derrière lui ses parents, sa compagne, son frère, ses amis et part pour l’inconnu en quête de gloire et d’une certaine reconnaissance. Ce héros plein de rêves et de fierté ne se doute pas encore de la triste réalité qui l’attend. En effet, honoré de défendre son pays et grisé à l’idée de se battre Jean n’a pas encore conscience des ravages de la guerre, il ne réalise pas au moment où il part que, comme beaucoup de ses camarades, il pourrait y laisser sa vie.

Ce roman est le récit de belles amitiés viriles, d’une histoire d’amour complexe (entre le héros et une fille rencontrée un soir) et d’une guerre ravageuse.

Ecrit en 1923,(soit peu de temps après la fin de la première guerre mondiale) « L’équipage » relate du parcours d’un soldat quelque peu orgueilleux que la guerre va profondément transformer. Ce ne sont pas vraiment les combats qui sont détaillés dans ce livre, mais plutôt les observations et les émotions d’un groupe de personnes qui partage un quotidien difficile, terrifiant.

Dans ce roman, on nous rappelle que partir à la guerre à cette époque était source de fierté et d’honneur pour un grand nombre d’hommes(les jeunes notamment). Et puis on découvre par l’intermédiaire de personnages variés, toutes sortes d’états d’esprit et de sentiments tels que: le courage, la méfiance, la terreur, le dégout, la tristesse, la pitié ou encore l’amour. L’auteur propose ainsi une vison de la guerre moins vive que celle des tranchées mais différente et cependant tout aussi émouvante.

Je conseille « l’Equipage » à tous ceux qui aiment lire car il m’a beaucoup plus (malgré la personnalité du héros, à laquelle j’ai eu des difficultés à m’habituer au début) et qu’il m’a semblé très bien écrit. Egalement parce que c’est un récit poignant qui permet un autre regard sur la guerre tout en demeurant triste et réaliste.

Sources utilisées :
www.edistat.com.list.php?AUTEUR=Joseph+Kessel( date de parution de L’équipage)
www.académie-française.fr (biographie de Joseph Kessel)
Dictionnaire Hachette 2008(vérification de la bio)



La chambre des Officiers, Marc Dugain

jeudi 12 février 2009

Par Jessica, 1ère L1 (lycée Van Dongen)

La chambre des Officiers, Marc Dugain

Lieux : PARIS ( VAL-DE-GRÂCE)

Epoque: Guerre 1914-1918 .

Début de l’histoire = Début de la guerre

Durée de l’histoire= Jusqu’à la fin de la guerre

Personnages: Adrien _ Ingénieur des arts; vit en dordogne ( en province ) ; Son père est mort mais il lui reste sa mère et ses deux soeurs. Son meilleur amis s’apellent Bonnard et son amour d’un Soir : Clémence , elle va jouer une rôle important dans le moral du personnage principal : Adrien.

Clémence_Adrien rencontre Clémence à la Gare de l’Est avant d’aller au front . Il lui propose de passer une nuit avec lui et elle accepte malgrè le fait Qu’elle vient de laisser s’en aller son fiancé futur en Guerre.

Henri de Pananster_ Breton,Catholique,Capitaine,sculte,calme,riche et noble. Il a perdu la moitié de son menton à cause d’un obus . Il a l’œil crevé , l’orbite défoncé par le fer d’un cheval. Il aurait pu y rester si il n’y avait pas de la boue pour arrêter l’hémorragie.

Weil_Juif,Aviateur,Visage Brûlé, Jovial et plaisante Beaucoup.Il a perdu un oeil au cours de la bataille.

Marguerite_Fille de grand bourgeois , mal aimée par sa famille, Infirmière à l’avant, blessée au visage lors d’une attaque : Sourde et défiguré. C’est elle la pire des trois puisque c’est une femme qui ne pourra plus être aimé des hommes et qui donc n’a plus d’avenir .

Résumé:

Adrien voit sa vie changer lorsqu’on lui apprend qu’il doit défendre sa patrie dans la guerre. Du haut de ses 22 ans , le petit Provincial s’engage dans les rangs des français . Mais à peine va t-il commencer que la guerre est déjà finie pour lui . La guerre il la passera dans un Hôpital de Paris , le VAL-DE-GRÂCE , où se trouve toutes les Gueules cassées ( Les victimes de guerres). Ce livre ne nous parle pas de la guerre en elle-même et de ses bataille dans les tranchés mais il nous parle de l’horreur de la guerre dans le mental des Soldats. L’après guerre est le plus dur ; le regard des gens surtout mais aussi , pour certain, le rejet des gens qu’on aime …

Le passage m’ayant donner envie de réagir c’est quand l’ancien patron d’Adrien ne l’a pas engagé car il était défiguré. Il pense qu’avec son visage il ne pourra plus vendre. Cela me met hors de moi puisque pendant tout le long de son séjour au val-de-grâce il n’a pensé qu’aux regards des autres lorsqu’il sortira. Et quand enfin il prend confiance en lui on le rejette.

Je vous conseille ce livre car il est très émouvant et très bien écrit. Il est vu à travers de vrais soldats et a même reçu le Prix des libraires

JESSICA K.

Travail personnel, qui donne envie de lire le livre. C’est cependant bien incomplet sur l’auteur (a-t-il vécu la guerre ?), la date de parution, et sur le contexte historique.