Tous les billets du 5 mars 2009

« Les Champs d’Honneur », Jean Rouaud.

Jeudi 5 mars 2009

Fiche de lecture de Marine, 1ère L1 (lycée Van Dongen)

Jean Rouaud naît à Campbon (Loire-Atlantique) en 1952. Il possède une maîtrise de lettres, et rédigera plusieurs articles pour des unes de journaux.

Il reçoit le prix Goncourt en 1990 pour son roman « Les Champs d’Honneur ».

Jean Rouaud semble avoir écrit « Les Champs d’Honneur » afin qu’il fasse office d’exutoire. En effet, ce roman inspecte un à un ses proches disparus au vingtième siècle, en Loire-Inférieure. Nous partons de son grand père (Alphonse), assez retiré, pour aller de manière habile vers sa grand mère, en passant par une description touchante et criante de vérité du crachin breton, ainsi que de la 2 chevaux bringuebalante et perméable du grand-père. Il nous parlera aussi de son père, de sa grande tante Marie, et de ses grands oncles, morts pendant la guerre en 1916.

Ces minces pages réservés à ses cousins (p.153 à 171) sont d’ailleurs les seules ayant un rapport concret avec la guerre. Il nous y décrit l’horreur des gazs et du fait d’être blessé.

Ce livre est un assemblage de petites biographies, où se mixent astucieusement anecdotes et sentiments, tous ces souvenirs et ces histoires de familles se mêlant dans le désordre, comme des pensées écrites spontanément sur un papier. L’écriture simple de Jean Rouaud est très nettement portée sur la description, de manière très juste et touchante.