Les ders de novembre

De la vie des uns et des autres

Il y a des choix difficiles pour parler d’un sujet lorsqu’on écrit un édito. Je pensais à l’affaire Karachi. On peut penser ce qu’on veut, mais cette affaire est vraiment triste. Pour trois raisons : la mort des familles, le non-succès des enquêtes et la guéguerre des politiques. Ce que je pense surtout c’est qu’il est beaucoup trop tôt pour en parler.  Ainsi je clos cette ouverture pour aller sur un autre sujet plus sûr, mais qui reste ouvert.

Nous avons encore trouvé dans la jungle des infos, d’un licenciement d’employés. Ces derniers avaient critiqué leur entreprise via facebook, et ils ont été viré. Décortiquage de l’affaire. Les salariés mis en cause travaillent à Alten, avaient émis des critiques sur leur entreprise. Lorsque les dirigeants l’ont su, ils ont convoqué les fautifs, et leur a notifié leur renvoi. Cependant, les salariés ne s’ont pas laissé démonter, ils ont décidé d’utiliser le conseil des prud’hommes pour licenciement abusif. Le problème est que pour les fautifs, c’est que l’on a reporté les problèmes aux dirigeants. le « on », d’autres collègues qui ont eu connaissance et ont fait passer l’info. Pour les fautifs, cela est une atteinte à la vie privée. plusieurs choses à distinguer :

– le dénigrement n’est pas illégal, ce n’est pas de la délation telle qu’on puisse en juger;

– la vie privée des personnes n’est pas mise en cause ici car le statut de Facebook des personnes était public; Cela voulait dire que tout le monde pouvait lire les messages. En d’autres termes, c’est comme si vous avez écrit sur un mur ce que vous pensez de vos employeurs et que vous signez. Pas moins;

– l’entreprise a fondé son jugement sur le fait que les écrits apportaient une atteinte à l’image de l’entreprise, et cela a une base légale : c’est la diffamation, et que les écrits des employés dépassaient le cadre légal du droit d’expression.

Les prud’hommes ont confirmé le licenciement des employés, iront-ils en appel  (si cela est possible) ? (Voir les articles de Elle, easydroit.fr, de lexinter et d’un blog du Figaro).

  • A suivre:

Le trophée Andros :  chaque année se déroule le trophée Andros. Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est une course de voitures sur glace (site officiel ici). Pourquoi en parler, si ce n’est pas plus intéressant que le championnat de formule 1 ? En fait, la course est déjà spectaculaire en soi, mais surtout, le trophée Andros met en jeu des voitures à carburation inattendue à ce niveau. Toutes les voitures sont électriques, avec des performances similaires que des bolides à essence ou gasoil. Lorsque vous entendrez que les voitures électriques ne sont pas performantes, rappelez vous du trophée Andros, et faites-le savoir autour de vous (Voir l’article de enerzine.com et du site officiel du trophée).

Une avancée : le pape a reconnu que l’utilisation du préservatif peut être utile dans certains cas, notamment pour endiguer la propagation du virus du sida. Enfin… (Voir l’article de Libération.fr).

  • Valeur 0

Une idée dans l’air ; une autre idée très mal présentée sur ce site ; un début d’explication ? ; un retour de bâton ; la note n’est pas le problème, mais la préoccupation reste l’évaluation ; l’énergie fossile entraîne une hausse de températures ; à méditer ; le gouvernement de  l’Eire tente ; un succès certain ; la prévention paye ; rien de nouveau ? ; de la prévention (nécessaire) encore ;

  • En extra :

L’identité numérique : le dossier de Savoirscdi détaille cette notion et en donne des aspects pouvant servir de base à des séances.

Le SIAM est ouvert : pour les mutations …

  • En vidéo:

4 mots pour désigner l’univers des flux d’informations et la nécessité d’avoir l’esprit ouvert : Harder (car les informations sont de plus en plus diverses), better (car il faut souvent affiner et relire ce qu’on a trouvé), faster (sans commentaire) et stronger (car la restitution est souvent de plus en plus délicate). Tout cela pour dire que les informations ne valent rien sans leur contexte d’émission, et qu’il nous convient (nous lecteurs) de faire très attention. Justement, une petite vidéo de Daft Punk intitulée … Harder, better, faster, stronger (je sais c’est un peu facile, mais mon propos illustre les difficultés à bien comprendre les informations d’aujourd’hui).

Daft Punk-harder better faster stronger

Laisser un commentaire