Première quinzaine de mars

Voter

 

 Voter c’est essentiel, c’est donner de la voix, ou donner la sienne pour un candidat ou des idées. Ce n’est pas l’idéal démocratique de la Grèce Antique, où les citoyens étaient élus au hasard. Ce serait une drôle d’expérience de faire cela aujourd’hui à quelques jours de l’échéance tant attendue. Oui nous parlons politique, tout le temps, sans s’en rendre compte. Le politique pour être plus précis, ce terme qui rassemble la gestion d’une cité (étymologie du mot économie il me semble), les relations entre habitants et avec l’extérieur. Le politique c’est gouverner une région définie, ou une coopération d’unités géographiques liées (une entreprise avec ses antennes délocalisées, ou une union entre collectivités voire un projet commun entre état). On dit souvent que gouverner c’est prévoir. Cela ne veut pas dire que l’on se remet à Mme Soleil, mais bien anticiper les changements c’est aussi anticiper les problèmes.

Pour les élections présidentielles, il est difficile de dire qui prévoit le mieux, mais on peut plus facilement dire qui est le plus à côté de ses pompes. Il suffit de prendre notre situation et de voir ce qui est possible ou non : La France fait partie de l’Union Européenne, de l’OTAN, de l’ONU. Elle travaille en collaboration avec les pays membres de l’UE pour créer une convergence politique et budgétaire pour résoudre la crise. Après plusieurs questions apparaissent :

– Peut-on sortir de l’UE ? Non, les différents traités ne le permettent pas. Si cela devait arriver, la ,France pourrait être condamnée car elle ne respecterait pas les traités internationaux. Pour donner une idée, on serait traité avec le même regard que la Corée du Nord ou de l’Iran.

– Peut-on revenir au Franc ? Non plus. Il faudrait sortir de l’UE, et reprendre son indépendance monétaire. Il est plus facile de rester dans l’Europe et sortir de la zone Euro. Mais faire cela peut provoquer la fin de la zone euro, de l’UE, bref, revenir à une situation des années 40-50…

– Peut-on embaucher des fonctionnaires ? Si l’on suit la règle d’or, on est obligé de déshabiller Jacques pour habiller Pierre, donc on prend sur quoi ?

– Peut-on mettre le SMIC à 1500 ou 1700 €. Oui, mais comment fait-on pour financer cela ? En faisant simple : on revalorise le SMIC, on ponctionne alors sur les impôts une part supplémentaire (donc augmentation des prélèvement obligatoires) par les classes moyennes et aisées. Les ménages, les personnes en fait, qui ont vu leur revenu augmenter vont payer soit plus d’impôts (car l’impôt augmente selon le revenu) soit payes des impôts s’ils n’en payaient pas avant. Si ces personnes voient leur revenu augmenter, mais qu’ils ont moins d’argent à la fin du mois (revenu – impôts) avant  cette réforme, alors ce ne sera pas bénéfique pour eux.

– Peut-on acheter uniquement français ? Non, le pétrole, le gaz, le saumon, les vêtements, les voitures, les jeux-vidéos ne sont pas fabriqués en France

– Peut-on acheter d’abord français ? On le fait déjà lorsqu’on achète des sacs Louis Vuitton par exemple. Seul le luxe français est vraiment reconnu dans le monde et tire son épingle du jeu

– Voter ne sert pas à grand chose alors … Non, les orientations politiques (les 35 heures, les heures supplémentaires défiscalisées, le fonctionnement des retraites, les modalités d’obtention du BAC …) ne sont pas tributaires des décisions européennes. C’est la coopération politique qui créent les points communs, on appelle cela la convergence, et non l’alignement des gouvernements.

Pour donner une idée de programmes de chacun, voici quelques liens :

Rue89 et le Nouvel Obs : sûrement le plus clair des tableaux comparatifs. Chaque institut de sondage est dans un onglet différent, et on peut voir l’évolution de chaque candidat sur une période donnée. Pour comparer les résultats d’un candidat, on est invité à jongler avec les onglets.

Le Monde : les intentions de vote sont comparer sur un tableau unique. On peut même voir le résultat moyen d’un candidat selon tous les sondages (nombre qui apparaît en dessous de son portrait) on en choisir un, à aussi on utilise des onglets.

On peut aussi ne pas savoir pour qui voter. C’est tout à fait normal, même à quelques jours du jour J. Pour plusieurs raisons, et notamment celle-ci : voter pour l’un c’est enlever les autres. Ce n’est pas évident, même si on sait de quelle tendance politique on se trouve (déception du programme ou du candidat …). Alors pour aider, il y a les tests, en voici quelques uns :

 Pour qui voter en 2012 : site assez complet qui vous donne trois possibilités : un choix par question, plusieurs choix selon une question (mon préféré) et choix pas thème.

Je vote pour qui en 2012 : un peu plus léger au niveau des questions, mais tout aussi précis. Une chose amusante, si vous répondez à chacune des questions « sans opinion », vous aurez comme candidat idéal Justin Bieber. autant éviter cela …

Politest : créé par d’anciens étudiants de Sciences Po, c’est la référence il me semble. Les questions sont difficiles, et rendent compte de la difficulté à trancher des sujets. Par contre il faut prendre plus de temps pour y répondre que les précédents.

Par contre il vous reste une autre piste : les programmes

Demandez le programme : réalisé par Rue89, il permet de faire une synthèse des différents candidats sur une question. C’est simple, c’est bien fait et c’est clair. A voir.

Sondage-élections : moins évident, car les programmes ne peuvent vraiment être comparés. Chaque parti est présenté par son programme sur des thèmes identiques (éducation …).

Dernier élément, qui n’est pas des moindres : le véritomètre. Cet outil permet de mesurer le taux de crédibilité. A chaque fois qu’un candidat annonce des chiffres ou une idée, les responsables du véritomètre vérifient si l’affirmation est correcte ou si c’est une vue de l’esprit. Outil utile.

 

  • Valeur 0

Fin de la trêve hivernale ; de la prophétie ; catastrophe en Suisse ; l’espoir fait vivre ; un rendez-vous incontournable ? ; et paf ! Dans le pif … ; vaincre le mal par le mal ? ; Médiator n’a été qu’un accident alors … ; un nouveau droit ? ; un conseil à suivre … ? ; et maintenant ? ; un nouveau visage des pharmaciens à venir ; voir le ciel, ça change, surtout en ce moment ; le passé n’a pas fini de nous étonner ; le papier n’est pas dépassé ; le téléphone arabe n’est pas toujours le meilleur moyen de communiquer ; de la promotion ; discipline budgétaire, discipline politique ; « … s’invite dans la campagne » ;

  • La phrase du mois:

« Si le peuple est capable d’administrer un village, alors il peut administrer les affaires d’une commune et d’un district, donc nous devons encourager le peuple à poursuivre avec audace sur cette voie en lui permettant de se roder »

De Wen Jiabao, Premier Ministre chinois.

  • RIP

Mort de Michel Duchaussoy, comédien. Résumer sa carrière d’artiste est impossible en quelques mots, ça serait trop long. Acteur très apprécié par son jeu, Michel Duchaussoy était vu comme une personne pouvant se fondre dans n’importe quel rôle mais toujours avec finesse.

Mort de Jean Giraud, alias Moebius, dessinateur. Comme une signe, son site web reste bloqué. Moebius c’est Blueberry, Arzak, Métal Hurlant et bien d’autres. Inspiré d’art contemporain, reprenant notamment l’anneau de Möbius, un mathématicien dont il copia le nom, il devient contributeur dans certains films. Monument de la bande dessinée, Jean Giraud reste un auteur inimitable, dans son style graphique et dans son écriture.

  • En vidéo

Vous ne supportez plus Apple, vous pensez que l’Iphone devrait être interdits ? Voici une vidéo humoristique contre la petite pomme.

Image de prévisualisation YouTube

Voici un morceau très connu, un peu mélancolique : Karma police de Radiohead.

Image de prévisualisation YouTube

et une dernière, plus réaliste de notre métier, cliquez sur le lien ci-dessous :

http://www.dailymotion.com/video/xpei9w

Bref, je suis bibliothécaire par chermedia

Laisser un commentaire