Deuxième semaine de février

Et si …

Si la Suisse avait pris la bonne décision, celle de refuser une émigration non-régulée ? Entendonds-nous bien, les Suisses ne refusent que des personnes étrangères viennent sur son sol, mais refusent de ne pas en contrôler le nombre.

En économie, on nous a toujours dit qu’il fallait favoriser les flux de marchandises, de personnes et de capital. En se privant d’un flux non-régulé, la Suisse se priverait-elle des autres ? Non, car cette décision collégiale ne vise pas à interdire l’accès du pays, mais de répondre à des besoins.

De plus, on voit mal certains pays se priver de la Suisse, et pas seulement pour les flux bancaires. Cependant, je ne pense pas que cette direction conservatrice perdure ad viternam, car l’ouverture nécessaire avec l’Europe va peser sur ce pays,qui quoi qu’on en dise, ne désire pas être isolé.

  • Infos essentielles

La « zone dangereuse ». C’est l’expression de M. Didier Migaud, Président de la Cour des Comptes. Dans son rapport datant du 11 février, l’honorable mesure les efforts consentis par le gouvernement français, mais s’inquiète du poids de la dette. Selon le gouvernement, celle-ci arriverait autour de 4,1%, pour M. Migaud, ça sera sans doute plus. Selon M. Migaud, certains secteurs ont moins contribué que d’autres au remboursement de la dette, en particulier la protection sociale et les collectivités territoriales. En gros, d’autres économies seront demandées aux communes, départements et régions. Autre manquement, la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d’assurance vieillesse des professions libérales (Cipav). Celle-ci ne serait pas organisée, pénalisant et membres et l’Etat.

Deux autres points sont abordés. La santé psychiatrique des détenus et l’indemnisation des victimes de l’amiante. Pour le premier point, la Cour s’interroge sur les moyens pour aider les détenus, car la Cour ne possède pas de chiffres de détenus en état psychiatrique fragile, notamment le taux de schizophrène, et que le personnel pour aider ces détenus manque. Alors que l’amiante fait son (grand) retour dans la tour Montparnasse, la Cour fustige les ratés  de l’indemnisation des victimes, notamment sur l’absence, ou la quasi-absence, de responsabilité des entreprises alors que ce sont elles qui financent ce dispositif.

Pour finir, M. Migaud pointe la fragilité et le faible résultat des partenariats public-privé pour le secteur hospitalier, et les carences dans la prise en charge des enfants en danger (voir article de Libération).

  • A suivre

– Un seul mot d’ordre : rassurer, ou l’objectif de la nouvelle présidente de la Fed, afin (ou enfin) de rassurer les marchés (voir l’article du Monde).

– La Turquie, sur le chemin de la division. Une manifestation a été réprimée à Istanbul, sur la censure de l’Internet et les décrets de lois qui en découlaient. Malheureusement, le gouvernement de ce pays ne se distingue pas par sa clarté d’esprit, ni par son intelligence. Un peu comme en Ukraine, des Turcs vont entrer en résistance (voir l’article d’I-Télé)

  • Valeur 0

Changer de nom ou de régime ? ; « Il a des idées sur tout, il a surtout des idées » (Coluche) ; et vous ? ; le million, le million ! ;

  • En vidéo

On nous bassine souvent sur les effets néfastes de jeux vidéo. Je pense que c’est leur usage excessif qui provoque des problèmes. En voici un exemple avec un jeune joueur dépassé par son attitude. Ne le prenez que comme un exemple, rien de plus.

Image de prévisualisation YouTube

Allez, pour les nostalgiques, un petit Helloween, I want out

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire