Deuxième semaine de janvier

Une déshérence …

Nous sommes dans une situation bizarre… Nous avons hérité d’une situation qui paraît inextricable. D’un côté, les manifestations nous ont démontré que les français pouvaient se réunir autour de valeurs communes, mais en même temps, il n’était pas possible de tous les réunir.

Les « Je ne suis pas Charile » posent question. Doit-on les interdire ? Ne faisons pas le jeux de l’adversaire : nous ne sommes pas d’accord, mais laissons les opposants à la caricature s’exprimer.

Je ne dis pas qu’ils ont des circonstances atténuantes, mais ceux qui s’opposent aux caricatures ne sont pas tous des terroristes en puissance. Ceux qui s’opposent sont pacifiques. Ils préfèrent débattre qu’abattre.

Et puis, il ya un soucis historique : depuis longtemps les représentations sont interdites. Expliquons la réalité : il n’est pas permis aux musulmans de représenter un dieu, quel qu’il soit. Pas seulement le dieu musulman, tous les dieux. Pour Mohammed, il est de coûtume de ne pas le dessiner. Mais elle est vieille cette coûtume : elle date du 15 ou 16 ème siècle. On ne peut pas demander à des musulmans de faire table rase d’une vieille tradition de plusieurs siècles en un tour de main et d’accepter sans commenter les caricatures.

Et puis, les français ont eu aussi ce débat. Au 14 ème siècle il me semble. Le débat entre les iconophiles et iconoclastes était de savoir si on pouvait réaliser des idoles à l’effigie des saints, de la Vierge Marie et de Jésus. Le débat a été intense. Il a été tranché pour les iconophiles. Bon, les musulmans ont eu ce débat, et ils ont tranché pour les iconoclastes.

Pour nous, c’est normal de voir une vierge Marie, même si nous sommes athées. Pour les musulmans, il faudra du temps. Aidons-les plutôt que mettre leur tête sous l’eau …

 

  • Infos essentielles

Après ce qui s’est passé en France, il est temps de réfléchir, mais à froid. On ne peut pas comprendre  les faits si on isole les attaques sur Charlie Hebdo. Il y a eu des précédents. Dans d’autres parties du monde, mais les nébuleuses terroristes sont liées, enfin, plus ou moins.

En Belgique, comme dans le reste en Europe, on reste attentif aux groupuscules terroristes. Les opérations des autorités belges ont permis d’arrêter certaines personnes liées aux mouvements extrémistes.

Mais l’essentiel des terroristes ne sont pas en Europe, mais en Afrique. Le Mali, le Sahara,ou le Nigéria sont des lieux privilégiés des terroristes. Ils agissent sur des terreaux fertiles à leur revendication. La position de la France dans le Mali est loin d’être finie …

Le Pakistan fait souvent parler de lui, car il y a beaucoup de personnes intransigeantes dans ce pays lorsqu’on aborde la religion. Il n’y a pas que ce pays, et tous les habitants de ce pays ne sont pas des fous, mais la religion y est très forte. Trop, car elle empêche la liberté d’expression. Aujourd’hui le Pakistan, demain l’Indonésie ?

Pour finir ce tour d’horizon, n’oublions pas le Proche et le Moyen Orient. En Irak, et depuis le départ du dictateur Hussein, l’Irak est en ébullition. Entre les citoyens irakiens, les terroristes extrémistes, les kurdes et les turcs … L’irak a du mal à posséder une unité.

(voir les articles du Monde, du Parisien, de l’Obs,

  • A suivre

– La fin de Sivens. Ou plutôt du projet initial. Le ministre de l’Ecologie, Mme Royal, a annoncé que le projet du barrage de Sivens ne pouvait continuer en l’état.

– La Tunisie célèbre sa révolution menant à la chute de Ben Ali. Alors que beaucoup de choses ont été faites, il reste tant à faire dans ce pays. La lutte contre l’obscurantisme est longue mais la liberté en vaut la peine (voir l’article d’Afrik.com)

  • Valeur 0

On reconstitue le puzzle, petit à petit ; le visage d’un humaniste d’aujourd’hui ; il est urgent d’agir ; il y a du boulot ; là aussi il y a du boulot ; une voiture écolo ?  ; est-ce efficace ? ; un test qui pourrait se généraliser ;

  • En vidéo

L’une des dernières interventions de Charb, le feu directeur de Charlie Hebdo

Image de prévisualisation YouTube

Une dernière vidéo, connue par ce temps difficile, de Tryo : Je suis Charlie

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire