Troisième semaine de mai

Après l’influence, voici le temps de la raison ?

Mme Marisol Touraine, Ministre de la Santé a annoncé des mesures afin de diminuer l’importance des industries pharmaceutiques sur les professionnels de la santé. On peut voir ici l’importance de deux histoires : celle du Médiator et de M. Cahuzac.

Afin d’arriver à un « plus jamais ça », Mme la Ministre propose trois mesures :

– toute donation d’un industriel pharmaceutique à un professionnel de santé dépassant dix euro devra le déclarer ;

– la publication de ces donations et autres données sur le Net ;

– une charte de l’expertise médicale, portant sur des décisions de santé,  et qui repose sur quatre critères :  impartialité, transparence, pluralité et indépendance (voir l’article de franceinfotv).

  • Infos essentielles

Eh bien voilà, nous sommes assez nombreux, mais mal employés. C’est une des conclusions du rapport de la Cour des Comptes sur l’Education Nationale. Ce n’est pas un brûlot, ni un rapport élogieux, mais il semble bien que c’est un rapport assez sévère, mais juste de la situation actuelle… Pas très beau tout cela, mais si cela s’avère juste, il n’en demeure pas moins qu’on n’arrive plus à remplir correctement les objectifs donnés par le Ministre avec les conditions actuelles, je ne parle pas forcément des moyens. Je me permet juste de citer un paragraphe du rapport qui donne le ton : «  Les recherches en sciences de l’éducation montrent que le niveau initial de l’élève, ses caractéristiques personnelles, la composition sociale ou la localisation géographique, c’est-à-dire les données qui s’imposent à l’école, expliquent globalement 80 % du niveau final de l’élève pour une année d’apprentissage donnée. 20 % sont, en revanche, attribuables à l’organisation du système éducatif et à son impact sur l’environnement de l’élève : l’établissement, la classe et l’enseignant. Ces 20 % ont un impact considérable dans la mesure où ils se cumulent tout au long de la scolarité de l’élève. » L’Ecole n’agirait donc qu’à la marge sur le niveau de l’élève …(voir l’article du Nouvel Obs et le rapport en entier de la Cour des Comptes).

  • A suivre

Choisir une bonne contraception, cela devient important. Pas seulement pour les grossesses précoces, mais aussi pour toutes les IST possibles. Il ne s’agit pas uniquement de faire l’amour, c’est aussi un problème de santé intime et public (voir l’article de l’INPES).

– Il est temps de se réveiller. L’anglais à l’université ne constitue pas une menace pour le français. En aucune façon. Donner des cours en anglais ne va peut pas dire que l’on va abandonner la langue française. Se fermer à la langue anglaise fera de nos étudiants des personnes incapables de travailler en dehors de l’Hexagone. Or travailler à l’étranger pour les études supérieures devient presque un condition pour notre avenir, scientifique, économique, politique, social et éducatif. L’enjeu est important, au-delà de l’idée obtue que chez nous c’est mieux qu’ailleurs (voir l’article du Monde).

  • Valeur 0

Un exemple à suivre ? ; c’est possible de payer plus de 100% ses impôts ? ; un avis à lire ; un blog sur une innovation technologique ; une alternance à etherpad ; une géographie de la haine ; une idée originale ; ça sent pas bon ; jugement bizarre ; une bonne idée ; diviser pour mieux gagner ; une version originale d’aborder un sujet économique ? ; dénoncer pour mieux vivre ; avant la chute ? ; il n’y a pas que Cahuzac ;

  • En vidéo

Allez un petit remix : Skrillex, Conte. Musique qui est en fait un remix des musiques de Daft Punk

Les ders de janvier

« Faut être qui pour être vu ? « 

En voilà une bonne question. Ce slogan illustre la campagne de la Fédération des Aveugles de France. Ce ton, que certains jugent particulier, s’accompagne d’une photo (voir ci-contre). C’est cette illustration que certains journaux trouvent choquante. Or, il me semble qu’elle ne l’est pas, car : cette photo a été truquée, le montage est mis en avant; et puis, le fait que cela soit un personnalité ou non, le fait d’être aveugle peut arriver à tout le monde. Ce que je trouve choquant, c’est ce mauvais procès, car si cette fédération a fait le choix de cette photo (i l y en a d’autres),  c’est justement pour que l’on s’arrête sur ce qu’ils font, sont et défendent.

  • A suivre

Pose-t-on la bonne question ? Apprendre l’anglais tôt n’est pas une mauvaise solution en soi. La maîtrise d’une langue demande du temps, mais pourquoi si tôt ? Il me semble qu’il y a plusieurs soucis à cet âge, et qui rendrait l’apprentissage difficile :

– la maîtrise de la langue française demande des efforts, et comme c’est l’une des langues les plus compliquées (l’exception à la règle) au monde, il me semble qu’à trois ans, il vaut mieux la maîtriser que d’essayer d’apprendre quelque mots ou expressions en anglais et avoir des difficultés en français;
– on apprend vite à cet âge là, mais rajouter l’anglais, n’est-ce pas surchargé un emploi du temps des petits qui n’ont rien demandé eux? ;
– apprendre une langue à trois ans, cela se passe comment ? Par le jeu ? Et la grammaire, le vocabulaire (assez riche en anglais), on l’apprend comment, en même temps ?  plus tard ?;
– qui va enseigner cette langue : des profs du secondaire (qui n’ont pas l’habitude de ce public), des ATSEM (assistantes maternelles), des assistants d’éducation étrangers? … ;
– Quel résultat veut-on obtenir à l’issue de ces trois ans, veut-on une maîtrise des mots, de la prononciation … ? (Voir la réflexion sur le site de la parisienne).

Un fait divers pour mener à bien un projet politique ? On connaît ce fait divers, que je ne relate pas, mais il peut y avoir une suite. Suite à l’indignation des familles, du président qui veut renforcer le contrôle et éviter les dérapages à l’avenir, il peut y avoir une solution : le jurés populaires. Sous la pression de la rue, le gouvernement peut faire voter une loi pour que les jurés n’interviennent pas seulement en Assise, mais aussi en Correctionnelle. Pour le détail, les Assises sont réquisitionnées (le terme est mal choisi) par une juge lorsqu’il y a eu meurtre. La Cour d’Assises intervient dans les crimes . La Correctionnelle est saisie par un juge dans les délits. Il me semble que cela fonctionne comme cela. Aujourd’hui, on peut être juré pour une affaire de viol, d’homicide involontaire, mais demain, on pourrait intervenir dans certains délits (vol …). Il n’est pas facile pour quelqu’un qui n’a pas eu d’initiation au droit de juger une affaire criminelle, mais juger une affaire plus commune ne sera pas plus facile. Cela va-t-il ralentir la « machine » judiciaire, et va-t-on avoir plus de magistrats qu’il n’y en a aujourd’hui en France ? (Voir les articles de Wikipédia et celui du Figaro).

– « Moubarak dehors ! » Voici les cris des Egyptiens, tentés de renverser leur président de 30 de règne… La contagion de la révolution démocratique tunisienne continue de toucher les pays africains… (voir la dépêche de l’AFP).

Née sous X pas sans origines : voici  une première, un enfant né sous X pourra avoir des contacts réguliers avec ses origines. La mère de l’enfant, âgée de 23 ans, avait décidé d’accoucher sous X. Mais les grands-parents de l’enfant ont décidé d’obtenir la garde. Chose qu’ils ont eu, à leur grande surprise, car l’intérêt de l’enfant est supérieur à celui de la mère. C’est un cas difficilement applicable dans d’autres situations, car c’est comme même quelque chose de très rare, mais c’est comme même une première à saluer (voir l’article du Point).

  • Valeur 0

Est-ce une bonne solution ? ; après l’effort … L’effort ? ; on a dit une rupture amiable, pas aimable ; comme quoi un système fermé peut avoir du succès … ; un personnage controversé, oui, un drôle de personnage celui-là ; comme quoi, personne n’est infaillible ; la chair (dessinée) reste prisée, et chère ; une vraie crise ; le début des réponses ? ; Silva réélu ; il a des idées sur tout ou surtout des idées ? ; l’élection : un enjeu démocratique et humain ; « La Suisse de l’Afrique du Nord » … Hum, hum …  ; la bataille fait rage ; est-ce qu’il y a eu des économies de bout de chandelle nous amenant à ce drame ? ; la paranoïa de Gbagbo ; difficile de trouver le mot juste ; difficile mariage entre la politique (enfin une certaine idée) et la culture ; il serait temps ; toujours la sempiternelle question : elle est là car elle mérite le poste, ou parce que c’est une femme ? ; une limite qui peut faire suiteont-ils raté l’Histoire ? ; l’avenir ? ; le peuple : un partenaire à part entière ; cela est inquiétant ; afin que la mémoire ne s’efface pas ; où se trouve la banque la moins chère en Île de France ? ; un futur se dessine ? ; à suivre ;

  • En extra :

Une enquête sur l’usage des TICE dans l’académie de Reims ; une liste de livres pour lycéens, étudiants et jeunes adultes ; un guide pour la recherche d’informations.