Première semaine d’octobre

This is the Shutdown Day !

Bah tiens, il y a quelque chose de nouveau dans le pays dont certains rent encore : les Etats-Unis. Je ne parlerai pas des problèmes liés à la drogue, aux armes ou de racisme. Non, je vais parler budget. Et plus particulièrement l’impossibilité de boucler un budget. C’est gênant pour une entreprise, ou une collectivité de ne pas boucler un budget, ou de le faire dans l’urgence.

Le budget dont je parle ici est celui de l’état. En effet, les élus du Congrès ne sont pas parvenus à avoir un accord. Ils avaient six mois pour le faire, et il n’y sont pas arrivés. Les désaccords sont nombreux, notamment sur les dépenses. En fait c’est un bras de fer qui se met en place. Barack Obama, le Président des Etats-Unis, a mis en place une assurance obligatoire, qui doit être inscrite un budget. Or son opposition fait tout pour que cette assurance n’y figure pas.

Du fait de ce problème, qui n’est pas le seul, les Etats-Unis ont mis de nombreux fonctionnaires au chômage technique forcé. Cela a provoqué le ralentissement de l’état, voire des blocages de certains services déconcentrés. Mais attention, on ne peut pas traduire cette période creuse véritablement de chômage technique, c’est plutôt des congés sans solde qui ont été imposés. Cela bloque le pays. Les fonctionnaires se plaignent, ils sont pas payés, M. Obama a en marre et a demandé que cette situation cesse, et les américains ne soutiennent pas les républicains mais restent méfiants de la politique gouvernementale.

Ah, et puis, il y a toujours cette dette, qui grimpe, qui grimpe … On en est où nous ? Ah oui, avec les Roms … (voir les articles de LCI, du Point et de Challenges).

  • Infos essentielles

– L’infertilité en passe de reculer ? Des chercheurs américains et japonais ont mis au point un traitement expérimental permettant à une femme pré-ménauposée de pouvoir donner naissance sans avoir recours à un dons de gamètes. Sans entrer dans le détail, les expérimentations se focalisent sur les follicules (voir l’article du Figaro).

– La crise de la Syrie se finit doucettement. En effet, plus de guerres, ni de répression. Le Président syrien est devenu respectable, on lui demande juste de détruire ses stock d’armes chimiques. Ah, parce qu’on massacrer, si et seulement si on n’utilise pas d’armes chimiques. sinon on se fait taper sur les doigts (voir l’article du Parisien).

– Nucléaire encore. Mais cette fois-ci, c’est l’Iran qui est concerné. bah oui, parce que comme en Syrie, faut pas avoir d’armes chimiques. Cela ne se fait pas. bon, si les armes disparaissent, l’Iran et la Syrie pourront massacrer des populations avec l’aval de la Russie ? (mode ironique On) D’ailleurs on devrait faire attention, Israël s’impatiente (mode ironique Off, voir les articles du Point et de l’Express).

 

 

  • A suivre

– Un manquement de l’Agence du Médicament. Après le médiator, l’agence n’aura pas communiqué correctement sur la défaillance possible des prothèses PIP (voir l’article du Monde).

– C’est reparti pour un tour. Le vieux Silvio fait encore des siennes, et l’Italie est paralysée. Par un vieux, qui ne cherche qu’à se sortir de la justice. Il ne dépend qu’aux Italiens et au courage dont ils peuvent faire preuve de mettre au trou cet individu (voir l’article du Huffington Post).

 

  • Valeur 0

Mal soutenu, mais rétif aux excuses ; la France : un iceberg innovateur ; le retour de bâtonc’est comme se demander si l’imbécilité est liée aux gènes ou aux comportements ; une demande de plus en plus forte ;

  • En vidéo

Pour la première vidéo, j’ai voulu faire original. Ce n’est pas une musique mais une interview d’un auteur qui décrit la meilleure manière d’être un fayot. J’ai l’impression d’en connaître pas mal grâce à cette vidéo.

 

 http://www.dailymotion.com/video/x158nii

 

 Les vidéos qui suivent viennent d’une artiste inévitable. En ce moment on n’entend qu’elle et cela fait du bien. Plus que son premier album, Aventine est un second opus dont nous ne pouvons passer sans écouter au moins une fois . Agnès Obel a réussi à faire un tour de force: changer sa musique, avec de nouvelles sonorités musicales et vocales, sans se trahir.

Voici le premier titre, the Curse (version studio) :

Image de prévisualisation YouTube

Le voici en version live accoustique :

Image de prévisualisation YouTube

Et voici l’album en entier :

Image de prévisualisation YouTube