Première semaine de janvier

Avant tout :

(image prise à cette adresse)

L’information qui nous touche beaucoup en ce moment c’est ça :

(photo prise sur metrofrance.com)

Alors n’oubliez pas d’aller sur ce site-là, et sur celui-ci


  • Infos essentielles :

La politique du (pire) chiffre : la police n’en peut plus. Trop d’objectifs à atteindre, trop d’interpellations demandées, trop de résultats. Les policiers voudraient que le maintien de l’ordre ne soit plus synonyme de prime à la verbalisation (voir l’article de l’Humanité).

La « taxe Google » : une rapport d’un député signale que la rémunération des artistes pourrait passer par une taxation des recettes publicitaires. Ainsi chaque société qui ait des recettes publicitaires et qui serait installée en Europe serait taxée. Le rapport avec Google ? Elle a de gros bénéfices publicitaires, et est installée en Irlande. Le financement par la publicité pourrait devenir une véritable pépinière pour les artistes (Voir l’article de Rue 89).

  • A suivre :

Y a pas de petit profit : la France a acheté trop de doses de vaccins. A l’urgence sanitaire succède l’urgence d’écouler leurs stocks. Le temps presse, les vaccins sont périssables … D’autres pays font aussi de la vente de vaccins (comme l’Allemagne ou l’Italie). Une concurrence qui se fait sur les prix coutants. En face, des pays qui en demandent, comme le Qatar. Mais l’Ukraine, qui n’a plus de moyens d’en acheter, comment fera-t’elle? C’est bientôt les soldes non? (voir l’article du Parisien.fr).

Fait divers : j’ai pas l’habitude d’en parler, mais voici un sujet qui peut entraîner un débat, et peut-être une loi : un meurtre à Aubagne par un déséquilibré mental. Cet individu, libéré par un régime de « sortie d’essai » , était sous surveillance. Visiblement, ce n’était pas la bonne option. Qu’auraient du faire les médecins, l’enfermer à vie ? Mais combien d’autres sont dans le même cas ? Et ceux qui sont dans une situation proche, lesquels sont réinsérables ? (voir l’article du Monde.fr).

premier casse-tête de l’année : la transmission du nom de famille connaît des soubresauts. Depuis 2004, vous pouvez transmettre le nom de famille du père ou de la mère ou les deux à votre enfant. Dans le cas où il y a les deux, l’enfant en transmettra un des deux lorsqu’il sera marié. Pour une femme, vous pouvez accoler le nom de votre mari au votre par un tiret (ex :Caral Bruni-Sarkozy). Si vous possédez un nom composé, vous avez un espace pour votre nom de famille (De Villepin). Or si les deux parents transmettent leur nom à leur enfants, les deux patronymes sont séparés d’un tiret, comme dans le cas de celui d’une épouse qui accole son nom à celui de son mari. La suite ? (Voir l’article sur Journal d’un avocat).

Une nouvelle option au lycée ? Une nouvelle  ?option « Informatique et sciences du numérique » en classe de terminale scientifique apparaitrait en 2012.  Au programme : la représentation des données (les formats) , les couches logicielles (système, interface, applications, extensions), l’algorithmique, les réseaux et leurs usages. Voici une avancée intéressante, surtout qu’une chaire vient d’être créée au Collège de France. Deux remarques : l’informatique va-t’elle devenir une future discipline au lycée, comme la technologie l’est au collège?, pourquoi cette option ne serait accessible qu’aux élèves S, les autres seraient-ils trop bêtes pour comprendre l’informatique, qui peut s’apprendre autrement que par le hardawre, puis le software, puis les réseaux? (Voir l’article de l’April).

Les artisans mieux protégés : une loi va améliorer la vie des artisans. En effet, lorsqu’ils sont en faillite, leurs vbiens sont hypothéqués. Avec cette disposition, les artisans n’auraient plus leurs bien saisis automatiquement. (Voir l’article de 20minutes.fr).

Les victimes indemnisées : les personnes ayant participé essais nucléaires français entre 1960 et 1996 et étant atteintes de maladies radio-induites aux  seront indemnisées. Cette indemnisation sera envoyée aux personnes concernées si et seulement si le lien entre les essais nucléaires et la maladie est prouvé (voir l’article de Vie publique.fr).

Les sources du journalistes mieux sauvegardées : une loi datant du 4 janvier 2010 détaille le droit à la source du journaliste. Ainsi, celui-ci ne pourra révéler sa source lorsqu’une enquête judiciaire demande la divulgation des sources par « intérêt […] d’ordre public ». Les mesures employées pour mettre à jour les sources seront proportionnelles au « but légitime » de l’enquête. De plus, les journalistes ne vivront plus les perquisitions sans magistrat, et pourront s’opposer à la saisie de documents révélant leurs sources. Dans ce dernier cas, le juge d’applications des peines et de rétention aura le dernier mot (Voir l’article de Vie publique.fr)

  • Valeur o :

j’y perds mon latin ; il a des idées sur tout, ou il a surtout des idées ? ; rouler, c’est toujours ça de pris … ; le Yémen aussi ; petit traité d’eurosceptisme ; le Yémen encore ; l’hydre de Lerne moderne taxe carbone, version 2 ; business is business ; trop jouer nuit … ; petit à petit, l’ogre fait son nid … ; Luc, nous voilà (encore une fois) ; le nouveau statut de France Télévisions ; j’y peut rien , je suis comme ça ; c’est moi qui a la plus haute ! ; Tout va très bien, Madame la Marquise ! ; c’est désolant ; laissez la presse tranquille ; des mots à bannir ; sauvegarder son emploi coute que coute ; le mien aussi a plein d’applis le bug de 2010 ; les « IP pirates » ; les épreuves des docs change; les soldes aussi ; on essaie de se trouver des excuses ; Vous aurez la vie moins chère avec Priba ! ; une évolution du livre? ; la valeur du concours ; parents face à la cyber-addiction ; les effets nocifs de l’écran ; pesticides ? danger ? ; la cigarette qui dérange ; le prix de l’informationation ; des coïncidences ; si Agnès Van Zanten l’a dit alors … ; je veux rester en Suisse ! ; de la clarté pour la grippe A; une évolution du livre (bis)? ; la belle et les clochards ; il est mort le « grizzli » ; une dette est une dette ; 29000 à ma gauche ! Qui dit mieux? ;