Les ders de juin

Bah, on le pensait …

Mais on n’avait pas vraiment de preuves. Là on peut le dire, la carte scolaire n’a pas apporté que des effets bénéfiques. Décidée en 2007, la carte scolaire a été adoptée la même année. Ce n’est qu’en 2013 qu’une étude du Ministère de l’Éducation Nationale est publiée. On a attendu, mais je crois que ça vaut la peine. Cette étude porte sur le renforcement de la mixité sociale ou de la ségrégation scolaire, voici les résultats :

– Les effectifs ont peu changé, et le profil social des élèves a peu évolué entre 207 et 2013

– le secteur privé est devenu plus important qu’avant, notamment parce son effectif a évolué positivement, mais aussi parce que c’est le premier choix des familles les plus favorisées

– les collèges de zone d’éducation prioritaires ont vu  leur effectif baisser, notamment en 6e. De plus, les familles qui vivent dans le secteur ont plus souvent recours aux dérogations(voir l’article de vie-publique).

  • A suivre

– La technique du troisième « parent ». Bientôt débattue en Grande Bretagne, cette évolution de procréation médicalement assistée aborde la question épineuse de la transmission de maladies graves, en remplaçant une partie de leur ADN avec celui d’un autre sain, provenant d’un troisième « parent ». Cette question est très difficile à trancher, car d’un côté si on peut sauver des vies en évitant la transmission de maladies graves, que penser d’un tel enfant ? Et surtout comment éviter les dérives, vers un eugénisme par exemple ?   (voir l’article du Monde).

– Enfin une idée intéressante. Alors que le gouvernement recule sur l’utilisation des logiciels libres dans les administrations, Bercy décide d’agir envers le monde libre. En effet, Bercy veut favoriser l’émergence et le déroulement des FabLab en France. Partager les ressources et les compétences pourraient être des idées dues à la crise. Ce qui est faux, car cette pratique bien avant notre état conjoncturel. Pour autant, aider les FabLab, c’est favoriser l’idée de partage, ce qui pourrait permettre de s’entraider, ce qui n’est pas rien en ce moment (voir l’article de Numerama).

  • Valeur 0

Encore une ; pas très rassurantse protéger, c’est aussi l’avenir ; pas très rassurant, tome 2 ; si on conduisait tout simplement ? ; la confiance en l’avenir ; un financement partagé ; aider les jeunes en Europe, une ambition ; quand vous regarderez le Tour, souvenez-vous de ces paroles ; drôle d’idée ; don’t play evil ; c’est les soldes ; l’état de nos finances publiques ; la crise est pour tout le monde ;

  • En vidéo

Du funk-électro pour changer : Funkypanda : stereocool VS Fais – The Faktotum

Image de prévisualisation YouTube

Troisème semaine de janvier

Réforme, refondation, nuage de fumée ?

 

Telles sont les questions que l’on pourrait se poser. Le projet de la refondation de l’Ecole du Ministre de l’Education, M. Peillon, est présenté comme la piste pour l’avenir de l’Ecole. La piste, pas une, non la piste. Déjà c’est mal parti, car seule une voie est proposée, et non une pluralité d’options. Bon nous verrons ce que cela donnera, mais nous pouvons d’ores et déjà noter que chaque partie de la refondation rencontre des résistances. Voici les axes :

– rythme scolaires : l’enseignement primaire sera réparti sur une semaine de 4.5 jours. Cet axe ne fait pas partie de la réforme, mais elle se met en route dans le même temps que la réforme. Ce qui coince ce n’est pas le principe d’alléger la journée de l’élève de primaire, mais le fait que cela soit fait sans concertation et avec précipitation. Ce premier point de friction instaure un climat de défiance envers la réforme avant même qu’elle commence.

– Le socle commun de connaissances. Déjà présent, c’est un peu le pack que doit avoir un élève. Dans ce pack, 7 maîtrises seront mis en avant : le français, une langue étrangère, des « principaux » éléments de mathématiques et sciences, des nouvelles technologies (avec les tablettes ? ) , une culture humaniste (difficile à définir), des compétences sociales et civiques, et de l’autonomie. Les élèves n’arrivent pas à avoir tous la même maîtrise du socle, ce qui peut instaurer des disparités entre les EPLE, surtout que le socle est dissocié des programmes ( ce qui est mon avis une très grande erreur).

– « Faire entrer l’Ecole dans l’ère du numérique ». C’est tellement complexe car on ne parle pas d’équipements, mais de manière de travailler (plus collaborative, plus wiki en quelque sorte) et de penser l’Ecole. C’est une évolution très difficile à mettre en place. Enfin, n’oublions pas que les EPLE n’ont pas attendu les différents plans sur l’équipement informatique pour s’équiper.

– Améliorer l’orientation scolaire. Le seul  problème est que la réforme se fixe sur l’information (des annonces par secteurs notamment), et non véritablement sur la construction d’un projet professionnel pour les élèves.

– Les ESPE arrivent. Les écoles supérieures de l’enseignement remplacent les IUFM. En mieux ? on peut se demander. Le concours se passerai en bac +4, et le demi-service sur le terrain en bac +5. Bon, le hic, c’est qu’il faudra cumuler le master avec le concours la première année et le demi-service en deuxième année. Pas simple (Voir l’article de BTM TV).

  • Infos essentielles

– Le plan anti-pauvreté. Le Premier Ministre propose plusieurs pistes :

                    – Hausse du RSA (10% sur 5 ans)

                   – Rendre plus accessible la CMU (couverture médicale universelle) et l’ACS (acquisition d’un complémentaire santé)

                   – 450€ garantis pour les 18-25 ans

                    – + 9000 places pour l’hébergement et les demandeurs d’asile

             – L’ASF (allocation de soutien familial) et la CF (Complémentaire familial) revalorisés

                   – 10% de places en crèche réservés aux enfants de familles pauvres

                   – Les contrats aidés seront allongés de 12 mois (8 actuellement).

Un plan dont on attend les résultats, notamment en ce qui concerne les places de crèches (Voir l’article du Parisien et de France3 Grenoble).

– La sortie de la Grande Bretagne de l’UE, un bien ou un mal ? Ce n’est pas vraiment la question que l’on doit avoir. On devrait s’interroger plutôt sur les conséquences, surtout que David Cameron ne plaide pas pour une sortie volontaire. S’il est réélu, M. Cameron proposera un référendum en 2017 sur la sortie, ou non, de l’UE. Le Premier Ministre avait confirmé que la Grande Bretagne est mieux au sein de l’UE qu’au dehors mais pour une Europe plus flexible sinon la Grande Bretagne reconsidérerait sa position au sein de l’UE. Sortir de l’UE permettrait à la Grande Bretagne d’avoir la main mise sur l’emploi, les réglementations sociales de l’organisation de la police et de la justice. D’ailleurs ne confondons pas ce cas avec celui de la Grèce, car la Grande Bretagne n’ a pas la monnaie unique. Cependant cela l’isolerait sur le plan politique et économique, sans compter les conséquences sur les investisseurs. Autre conséquence : plusieurs proches et non proches ont mis en garde David Cameron de cette décision et menacent de le pas le réélire (Voir l’article du NouvelObs).

Un couple qui célèbre ses noces d’or. Cela se fête, et fait l’admiration de tous. Qu’en est-il de Paris et de Berlin ? Cela fait 50 ans que cette amitié existe. Alors que peut-on en dire ? Que cette relation se fait avec raison, sans vraiment de passion, sous fond de quasi-hégémonie allemande sur l’économie européenne. Surtout que chacun a un peu tiré dans son coin … Bref, pas simple (Voir l’article d’Eurotopics).

  • A suivre

– Comme l’empreinte numérique des passeports, voici un nouvel outil de reconnaissance : la clé physique (Voir l’article du JDN).

Loin du centrisme français sur le mariage pour tous, voici un point de vue  intéressant : les Pays-Bas ont officialisé le mariage pour tous depuis douze ans. Une éternité pour eux, qui nous ne comprennent pas. A lire (Voir l’articlede Rue89).

  • Valeur 0

On n’y va pas pour cueillir des fleurs, sauf de pavot peut-être ; Fallait bien manifester pour marquer sa différence ; c’est pas la dernière fois que ça arrivera ;  une manière de faire le point ; est-ce d’actualité ? ; des noces de résignation ? ;  epic fail ? ; le ROR ce n’est pas pour rien ; importation, quand tu nous tiens ; à consommer sans modération ? ; une bonne nouvelle pour l’allemand ; un rêve? ;

  • En vidéo

Deux musiques électro pour finir : La première c’est Bangarang de Shrillex avec Sirah …

Image de prévisualisation YouTube

… Et la deuxième Everywhere I go de Pony Pony Run Run

http://www.dailymotion.com/video/xvg6aa