Deuxième semaine de janvier

Extimité

En voilà un néologisme. C’est un mot contradictoire, car il est composé d’intimité et d’extérieur. C’est un peu révéler son être à tous, au monde. Sans distinction, sans filtre. Cela peut amener certains problèmes, notamment si des personnes mal intentionnées pourraient utiliser à mauvais escient les données récoltées.

Extimité, cela sonne bizarrement, c’est un concept ancien, datant des années 1920, et qui reprend vie avec les nouvelles technologies. Extimité, c’est se révéler, mais aussi pour mieux se comprendre. Là se trouve la différence avec l’exhibitionnisme. Dans ce dernier on ne fait que montrer, dans l’extime on montre mais aussi on cherche à (se) comprendre.

Pour faire simple, on extimant, on essaie de demander aux autres notre attitude, parfois inconsciente, dans certaines situations. Le retour des participants est d’alors de donner leurs avis, ceci pourrait alors nous aider. Ces autres ne font pas partie du cercle familial, ni même quelque fois des amis, mais des anonymes, et donc, les personnes pourraient se livrer (presque) totalement afin d’avoir des réponses franches. Utiliser l’extérieur, l’inconnu, pour mieux comprendre l’intime, l’entre-soi.

Alors qu’on s’aperçoit du dévoilement de soi de certains de nos élèves, on pourrait alors se demander (comme le faisaient Serge Tisseron dans les années 2000), si cet affichage n’est pas qu’une révélation de soi, mais aussi une demande de réponses face à des questions difficiles à cerner lorsqu’on est seul.

  • Infos essentielles

Le Mali. Va falloir s’y habituer, c’est l’information qui va être en une à chaque fois, car elle remplit à elle seule l’actu internationale, avec des répercussions dans beaucoup de secteurs différents (militaire, économique, politique …). Autant s’y habituer donc.

 

 

 

 

 

 

 

Voici une carte du Mali, Le nord est occupé par les rebelles, le sud par le gouvernement. L’armée française est intervenue, dans le cadre de l’ONU, car la menace terroriste est importante, et menace de contaminer l’Afrique de l’Ouest.

La France est-elle seule ? Et bien pour l’instant c’est le cas, bien que des renforts doivent venir. La France est-elle une cible pour les terroristes ? Non, le Mali, mais aussi l’Algérie sont des cibles des terroristes. La France va-t-elle agir seule ? Normalement non, car elle agit dans le mandat de l’ONU et que les forces alliées doivent agir ensemble. Pour l’instant, le seul soutien international est verbal. Soutenir le Mali est-elle la seule raison de l’action de la France ? Là c’est compliqué. Le Mali est une ancienne colonie, l’ampleur de la menace terroriste ne touche pas que le Mali, mais aussi le Niger. Donc cette bouillabaisse a fait de la France un intervenant.

Une chose est sûre : les djihadistes sont peut-être sous-armés, mais sont efficaces, car : ils connaissent le terrain, sont organisés (ils ont des bases arrières par exemple), savent utiliser la population à leur profit (boucliers humains). Comme pour l’Afghanistan, on sait comment (ou quand) on commence la guerre, mais pas quand on la termine (Voir l’article du Figaro, des Echos, du Monde, de TF1).

 

  • A  suivre

L’alcool et la violence: c’est prouvé, être en prise de l’alcool ou des drogues peut vous amener à être violent (voir le rapport de vie-publique.fr).

De l’hétérogénéité des publics scolaires : cela entraîne des difficultés pour l’enseignant et les élèves. Cadrer cette donnée peut amener les membres d’une vie scolaire à rendre les EPLE plus calmes et moins démotivants (voir le rapport sur vie-publique.fr).

Ce qui n’a rien d’étonnant : malgré les différentes tueries, la NRA refuse de reconnaitre que la libre circulation des armes ets le principal problème des meurtres entre nord-américains. Certains vont même dire que les jeux vidéos sont responsables. Ce à quoi je réponds que cela est faux, car pour tuer quelqu’un avec une arme, il faut sortir de l’écran et appuyer sur une gâchette. Et faire ce geste, ce n’est pas cliquer (Voir l’article du Monde).

  • Valeur 0

Google obligé de revoir sa copie ; l’avenir de l’enseignement est peut-être là ; créer une licence dans ses textes ; mettre fin à la neutralité des réseaux = mettre Internet en danger ; c’est de l’orientation précoce ça! ; les évolutions de la (e-)santé ; une bonne idée pour la lecture ? ; oubliez FB, voici Tumblr;

  • En vidéo

Voici une artiste originale, et très apprécié outre-atlantique. Si vous ne connaissez pas Lindsey Stirling, violoniste hors-pair, voici un moyen de la découvrir.

Image de prévisualisation YouTube

Voici un film à voir, le hobbit de Peter Jackson, ici avec plusieurs bandes-annonces.

Image de prévisualisation YouTube

 

Dernière semaine de février

holmesVoici un film qui mérite d’être vu : Sherlock Holmes. Dans cette version moderne, on replonge avec plaisir au sein d’un vieux Londres, et redécouvre l’habitant excentrique du 221b Baker Street. Le synopsis est assez court, mais bien construit. Holmes et Watson arrêtent un dangereux individu, Lord Blackwood. Celui-ci est condamné à mort  et ce dernier est pendu. Or, la police alerte Holmes que Blackwood court toujours, malgré l’autopsie de Watson attestant la mort du Lord. Allez voir la suite … Il y a une phrase du film qui m’a marqué. Alors que Watson s’interroge sur la « résurrection » de Blackwood, Holmes lui répond en disant  qu’il ne s’agit plus de s’interroger sur la véracité de la mort ou de la résurrection de Blackwood, mais sur le comment. Ainsi, il met en exergue une question dont il est souvent difficile à répondre, que l’on peut transposer ici : ce n’est pas pourquoi certaines informations nous touchent plus que d’autres, mais de la manière dont elles le font.

watsonOn peut s’amuser à transposer ce questionnement vis-à-vis de l’actualité : on ne devrait pas dire « pourquoi doit-on rénover le système des retraites? », mais « comment fait-on pour que tous puissent en avoir une? »; à la place de « pourquoi devrait-on créer des emplois pour favoriser l’emploi des jeunes?  » mais « comment permettre une insertion dans le travail pour nos futurs adultes? » ;  de « pourquoi doit-on envoyer nos soldats en Afghanistan? » à « de quelle manière pouvons-nous combattre et réduire l’influence des terroristes? » ; et enfin (mais c’est un jeu sans fin)  de « pourquoi Google travaille avec la Chine » à « comment arriverons-nous à faire prendre conscience aux chinois, et aussi à nous, que le système autocratique actuel n’est pas le meilleur? »

(première image : Robert Downey Jr. en Sherlock Holmes, seconde image : Jude Law en Dr. Watson, prises sur ce site)

Réfléchissons non uniquement sur la nature des infos (sa provenance, son émetteur) mais aussi sur leur portée (dans le temps notamment) …

  • Infos essentielles

Putsch au Niger ou restauration de la démocratie ? Mamadou Tandja avait pris des risques. En tant que président, il ne pouvait pas prolonger son mandat de manière unilatérale, il l’a pourtant fait. Et pour limiter l’opposition démocratique, il avait dissous le Parlement et la Cour constitutionnelle du Niger. Ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase. « Le conseil suprême pour la restauration de la démocratie » avait pris les armes et avait pris en otage le président. Ce conseil, constitué d’un bataillon de l’armée, est dirigé conjointement par Salou Djibo, le colonel Djibril Hamidou, dit «Pelé», et le colonel Abdoulaye Amadou Harouna. Ce dernier est peut-être le cerveau du putsch.  C’est aussi une action qui remettrait la démocratie en place, car elle a été non-violente, car l’armée respecte les auteurs du putsch, car cette action pourrait permettre enfin au Niger de  retrouver des aides internationales (suspendues au coup de force de Tandja). Les ressortissants étrangers ne seraient pas en danger, notamment les employés d’Areva (Voir l’article du Figaro).

  • A suivre :

–  « I gotta feeling that tonight’s gonna be a good night » (Black eyed peas) : Total va subir une grève illimitée. Les travailleurs protestent et s’opposent à la fermeture de la raffinerie Total de Dunkerque. Par solidarité, tous les collègues s’y sont mis. Des réunions entre le président de l’entreprise, des syndicats et l’Etat sont prévus. Maintenant, comment cela va aboutir sans que cela puisse nuire : à l’entreprise, aux travailleurs et aux usagers des stations essence? Comment concilier le dialogue de la ministre de l’Economie (sur le stock d’essence) et sur le fait que la grève peut se prolonger de manière indéfinie? Les syndicats signalent que si les pourparlers échouent, la France va au-devant d’une pénurie d’essence … (Voir l’article d’Ouest France).

Un pied de nez ? : alors que le redécoupage judiciaire n’arrête pas de créer des polémiques, voici une nouvelle qui va à l’encontre des dernières directives ministérielles. Moulins vient se sauver son tribunal. Le Conseil d’Etat a décidé de maintenir les deux tribunaux de Cusset et de Moulins dans l’Allier car : la distance entre les deux villes sont trop importante d’une part, et que Moulins dispose d’une prison qui demande une surveillance importante (300 places) d’autre part. Sans oublier qu’il existe une pléthore de services de l’Etat concourant « au bon fonctionnement du service public de la justice » à Moulins. Les annulations sont donc rares, mais restent possibles s’il y a des circonstances (Voir l’article de Libération).

Manifestation en Côte d’Ivoire : signe de la fragilité de la démocratie ? Ban Ki-Moon est inquiet. Laurent Gbagbo a dissous la commission électorale indépendante  (ou CEI) de la Côte d’Ivoire chargée de la légalité des votes. Suite à cet évènement,une partie de la population ivoirienne s’est réunie dans la rue et a manifesté. L’armée a répondu, avec comme bilan 5 morts et des blessés. Le président l’affirme, une nouvelle CEI sera créée prochainement, mais les manifestations continuent et la répression aussi, dernière en date : la chaîne France 24 a été suspendue … (Voir les articles de l’AFP, d’Euronews.net, de TF1 news et du Monde.fr).

  • Valeur O

On ne montre pas du doigt ! ; je t’aime, moi  (non plus?) … ; le non-engagement des troupes engage le premier ministre néerlandais à démissionner ; la reconnaissance de la défaite ; tout roule pour elledélinquant, moi? Allons traiter cela devant un juge ! ; le compte à rebours est terminé ; deux présidents au couffin du Tibet ; Bollywood et Sénégal : un cocktail intéressant ; une histoire sans la fin ; il est bon mon burger, non mais ! ; non non rien n’est fini, tout tout va continuer … ; et maintenant, que va-ton faireeeuuuh ??? ; le prix de l’info ; des emplois sauvegardés ? ; les barbouzes au Moyen-Orient ; le tarif de la barre de recherche Google sur Firefox ; comment bien utiliser les moteurs de recherche ; un avenir possible ; un point de vue à découvrir ; intégrer les TICE ; Google VS EDF ? ; la crise des mass-media audiovisuels ; une initiative à suivre ; Google et la numérisation des livres ; tomber des nues ; le logiciel libre dans la société civile ; une campagne choc ; trop c’est trop ; l’Euro soutenu par de la spéculation, mouais, rien de très rassurant là-dedans ; la culture à pas comptés ; l’oeil du médiateur ; les femmes et les métiers en avenir ; les femmes et l’avenir des métiers ; l’étranger d’Alger ; le premier maillon qui saute ; de la réserve, de la réserve ! ; mon entreprise ne connaîtra pas la crise ! ; la fin de vie (merci encore M. Vidberg!) ; le prophète ne boit pas … ; mais peut être récompensé ; ce n’était pas le contraire qu’il fallait faire ? ;

  • En extras :

– Le droit change pour l’éducation : l’utilisation d’oeuvres dans un cadre pédagogique (B.O. du 4/12/2009);

– L’orientation des lycéens vers le supérieur ;

– la « policiarisation » ( en voilà un nom barbare) de l’école en jeu (en anglais) ;

– La cartographie sémantique : art de la réflexion.