Deuxième semaine de février

Le marteau et l’enclume

Nous, les documentalistes sont entre le marteau et l’enclume. Nous sommes pourtant pas dans un cas désespéré, mais pris entre ces deux feux, cela commence à nous peser.

Le premier problème est de vouloir mettre à jour notre profession (merci les 3C). ce mouvement général, venant de l’Etat lui-même, nous pousse vers toujours plus de technologies, plus de fonctionnalités, plus de contact avec l’extérieur. Bref, on se modernise grâce à eux … Mais ces hauts-fonctionnaires oublient qu’on  ne les a pas attendu.

Le deuxième feu est celui du pédagogisme (merci pour le curriculum). Ce mouvement intellectuel qui insiste pour que la documentation devienne une discipline. Car, sans cela, nous serions destinés à disparaître … Vraiment ? Non je ne pense pas.

Pourquoi revenir là-dessus, parce que j’ai rencontré des personnes de ces deux bords, dont leur intention cache vraiment la forêt vierge de leurs réelles intentions : on vous lance dans le bain, et après demmerdez-vous !

Désolé, la très très grande majorité des documentalistes de collèges et lycées ne sont ni pour un bord, ni pour l’autre. So go away my business place !

  • Infos essentielles

La loi sur les licenciements. Voici une vraie avancée : celle d’abroger les licenciements économiques lorsque la boîte tourne bien. Il est vrai que pour certains économistes, interdire les licenciements, cela n’a pas de sens. Mais les permettre alors que des bénéfices sont enregistrés, cela a encore moins de sens. Messieurs les économistes, revisitez FORD, celui qui a inventé le travail à la chaîne, dont l’un de ses premiers principes était de bien payer les ouvriers, si on voulait qu’il consomme … (Voir l’aricle de Bastamag).

  • A suivre

La vente de médicaments en ligne est lancée, Doctissimo aura peut-être plus de boulot, sauf si l’on apprend à lire les posologies (Voir l’article du Monde).

Paris 1914: des images du siècle dernier de la capitale (Voir le site).

 

  • Valeur 0

En toute rigueur et honnêteté ? ; y avait plus de place ? ; et son cheval blanc ? ; Hadopi, en retard … ; Fb a eu le même problème il y a un temps ; time is money … ; heureusement que Ready Cash est encore vivant, mais pas Ourasi ; ; chacun dans son pré-carré ; de la déchirure à combler ; la patate chaude du moment ;

  • En vidéo

Comprendre la dérive du système bancaire (choisissez le sous-titrage en français) : http://www.amara.org/fr/videos/oZMtP651msdt/info/the-american-dream-by-the-provocateur-network/

Voilà une vidéo assez déroutante de Stromae, tous les mêmes …

Image de prévisualisation YouTube

Lien de la vidéo si cela ne marche pas :  lien .

Première semaine d’avril

Cette semaine commence la 5è conférence francophone VIH/Sida en Afrique. C’est à Casablanca que se tiendront les réunions. Cette conférence, qui va durer trois jours, va amener des scientifiques sur l’avancée de la maladie et des moyens de la combattre. Mais pas uniquement. Il s’agit aussi de démystifier la maladie, de la rendre telle qu’elle est, et de parler d’un sujet tabou, mais qui touche 35 millions de personnes dans le monde. Mais surtout, il s’agit aussi de parler des droits des malades.

Dans certains pays, il existe des lois conter les porteurs du virus, ou de privations de droits ou de pressions sur un malade. Le VIH est une maladie, ceux qui la portent ne l’ont pas choisi. Certains habitants de par le monde n’y croient pas. Le site d’Onusida explique bien cette crainte de la contamination par les personnes saines mais remplies de préjugés. Ce qui leur manque, c’est quelque chose qu’on ne devrait cesser de marteler à qui veut l’entendre ou non, informez-vous !


  • Infos essentielles

Le procureur représente-t-il une autorité judiciaire ? : la France vient d’être condamnée à verses des indemnités à des marins d’un cargo cambodgien. La condamnation se porte sur le fait que pendant 13 jours, les militaires français avaient consignés les marins à bord avec leur cargaison de cocaïne. Cette arrestation a eu lieu en 2002, pourquoi en parler que maintenant ? Car les plaignants ont déposé un recours sur l’absence de liberté durant ces treize jours. Ils ont eu gain de cause, car la CEDH (Cour Européenne des Droits de l’Homme) avait décidé en 2008 que le procureur de Brest, qui avait ordonné la privation de liberté aux marins, n’était pas une autorité judiciaire, car non indépendant. De cette simple affaire un peu exotique, car l’arrestation a eu lieu au Cap-Vert, s’est trouvé un débat qui a un retentissement tout à fait actuel : la place du procureur dans la justice, et cela avant la réforme pénale, où le juge d’instruction doit disparaître. Mais la CEDH a été fine, elle a reconnu que la privation de liberté était injustifiée, mais n’a pas répondu sur le statut du procureur. La question de la réforme du Parquet est à venir, mais pourrait avoir des complications, surtout si d’autres affaires viennent mettre à mal l’indépendance du Parquet (Voir l’article du Figaro).

– Impossible de passer sous silence cette information, 13,4% de la population vit en France en dessous du seuil de pauvreté. Soit plus de 1 sur 10. C’est effarant, ça a de quoi nous laisser pantois … (Voir l’article du Monde).

  • A suivre

Des intérêts très secrets : il y a un an, en 2009, M. Sarkozy annonce la fin de la publicité sur les chaînes publiques après 20h, puis totalement en 2011. La régie publicitaire de France Télévisions, chargé justement de remplir les espaces publicitaires ne sert alors plus à rien pour les espaces après 20h. D’où la décision de sa vente à des partenaires privés. La vente a eu sa réponse en 2010, car les gagnants sont Stéphane Courbit et Publicis. Le premier est producteur d’émissions (il contrôle la société de production de Nagui), c’est un individu qui a déjà une place sur la programmation de France Télévisions, et qui pourrait ensuite s’occuper d’espaces publicitaires pour son compte. Publicis a l’air moins dangereux, sauf qu’elle compte en son sein Alain Minc. Ce dernier est conseiller auprès du président de la république française, et il aurait demandé la vente de la régie publicitaire à M. Sarkozy. Publicis pourrait être aussi bien vendeur qu’acheteur d’espaces publicitaires pour le compte de  France Télévisions … Il y a clairement conflits d’intérêts, bien que la vente est légale, mais de la manière qu’elle a été réalisée l’est peut-être moins. D’où la réaction indignée de M. Mitterrand, ministre de la culture. Certains parlementaires ne se demandent s’il ne faudrait pas mieux revenir sur la réforme de la publicité sur les chaînes publiques … (Voir l’article de la Tribune).

Le CNLL existe ! : Le Conseil National du Logiciel Libre est né le 18 février 2010. Son but est de promouvoir les logiciels, les applis et les OS (système d’exploitation) libres, ainsi que les manifestations qui leurs sont attachées auprès des pouvoirs publics et des entreprises. Vous pouvez accéder au site correspondant à cette adresse.

La revalorisation salariale ? : Le ministre de l’éducation a annoncé une hausse du salaire pour les jeunes collègues entrant dans le métier. Un sympathique collègue a écrit un article intéressant sur les deux premières années. Résultat : les nouveaux collègues perdent un an de cotisation, et en plus, ils perdront de l’argent ! Vous n’en êtes pas sûr : regardez ! (voir l’article de « un zest d’EPS »)

Le Vidéo In Print ? : Une nouvelle forme de publicité arrive dans nos magazines : le Vidéo In Print (ou VIP). Ce procédé permet d’insérer de courtes vidéos sur un support papier. Pour ce faire, un écran LCD souple est inséré, et des vidéos (pré-sélectionnées) peuvent êtres choisies. Le 2 avril, le magazine Les Echos mettra à disposition une page de VIP.  L’avenir de la pub ? Il est difficile de confirmer ou d’infirmer cette information, et pour cause : seulement 10.000 exemplaires possèderont cet écran LCD, mais il semblerait bien que cela ne soit pas un poisson d’avril …. (Voir l’article du Nouvel Obs, de Turbo.fr, et de TarifMédia).

Le BEPC baroque ? : selon un récent rapport, le brevet des collèges pourrait être supprimé, car inadapté … (Voir l’article du Figaro).

  • Valeur 0

De la désinformation à combattre ; des mots dangereux pour votre ordinateur ; après avoir trop grandi, le web devrait-il mincir ? ; un autre point de vue ; le maigre bilan du Sidaction (comme si la maladie était banale !) ; de l’insécurité alimentaire ; du « pacte carrière » ; le nerf de la guerre ne résout pas tout ; le statu quo en Thaïlande ; la fin d’un journal ; une fondation contre l’illettrisme ; la FNH claque la porte ; un Chinois en Suède ; des villes Google ; Hadopi en retard ; le LTE, une alternative ; le wiki, peu utilisé sur le web pour la formation professionnelle ; des usages numériques en éducation ; les experts en humour ; procès de l’Erika : alourdissement des peines ; des actes de violences envers les médecins recensés ; copier, c’est pas permis ! ; des problèmes de compétences des « digital natives » ;

  • En extras :

Le jeu du pendu du doc : jeu classique mais avec une originalité : autour du vocabulaire de la documentation;

Panel de compétences : sur le site de l’Académie de Poitiers, se trouve un site sur les compétences des élèves à évaluer, très intéressant;

Creative Commons Search : portail qui vous permet, avec l’aide de plusieurs moteurs  et outils de recherche (Google, Flickr …), de trouver des pages réalisées avec la licence CC  ;

Connaisez-vous bien votre histoire ? : il est quelque fois bien difficile de se rappeler certains évènements. Après jeux-geographiques, où vous deviez trouver des localités, voici son homologue jeu-historiques ;

– Des villes en haute définition : à l’aide d’une souris, vous pourrez embrasser du regard une ville. Deux choix vous sont proposés : Paris et Dresde;

Le CAREN : ou catalogue des ressources éducatives numériques

Des traces sur le web : la CNIL (Commission Informatique et Libertés) recense les différentes traces laissées par l’utilisateur ;

1er avril : liste de poissons d’avril parus sur Internet sous forme de carte sémantique.