Deuxième semaine d’octobre

Le CNR

Vague idée du passé, le Conseil National de la Résistance a posé les jalons de notre société. Issu de la guerre, le programme du CNR était de rétablir la France dans une marche plus pacifique et plus solidaire. Plus solidaire, après la guerre, la collaboration et les délations.

Le CNR proposait un accès universel et garanti à des services de première nécessité. Notamment la santé. Les acquis, sociaux notamment, viennent en partie des propositions du CNR.

Aujourd’hui on voudrait régler un problème : la pérennité d’un système ancien. Celui du CNR. On voudrait garder ce système en appliquant une règle inégalitaire, pour revenir à l’égalité de traitement. C’est un peu tarabiscoté, mais donner de l’équité pour l’égalité est une disposition qui arrive souvent.

D’un autre côté, laisser le système tel qu’il est pose des problèmes, notamment avec les indemnités chômage, qui génèrent des inégalités, notamment avec certains qui préfèrent rester au chômage que de travailler. Alors, pour cela, réviser les allocations pourrait être une idée, une piste, un débat intéressant, surtout si on ne se ferme pas ( voir les articles du Télégramme de Brest).

  • Infos essentielles

La banque en ligne, la vraie. Pas celles que nous avons en France, et qui ont été achetées par les groupes bancaires classiques de l’Hexagone. Vous les connaissez déjà, il s’agit d’Apple, de Google ou de M$. Comment ? Parce que le paiement en ligne sans contact par smartphone arrive en France. En utilisant des terminaux pour Paypal, ou des appli tiers pour Apple par exemple. Pourquoi ? Parce que le paiement sans contact  via le NFC permet de supplanter les banques traditionnelles. Ce qui ne va pas sans poser problème, car si aujourd’hui c’est le paiement, demain ce sera les ouvertures de comptes, les virements etc. Il y a ceux qui n’y croient pas, et puis les autres … (voir les articles de 01 Net, de Gizmodo, journal du geek.com, de l’informaticien et le JDD).

  • A suivre

– Win X. Encore et encore. Malheureusement. La nouvelle version de Windows est seulement en bêta, et beaucoup de questions se posent. Non, pas sur l’OS lui-même, mais sur sa nature. En effet, beaucoup s’inquiètent des données récupérées par cette bêta. Pur ceux qui n’ont pas suivi, WinX dispose d’un keylogger entre autres, ce qui permet de savoir ce que vous taper avec votre clavier. Pour faire simple, WinX est capable de savoir ce que vous tapez lorsque vous appuyez sur vos touches. Une surveillance en temps réel. Ce qui gêne d’autant plus, car vous serez surveillé non seulement sur vos surf, lorsque vous allez sur votre banque, mais aussi en offline, lorsque vous tapez sur votre Word (par exemple). Beaucoup s’inquiètent, mais il y a beaucoup de pigeons aussi, qui ne comprendront pas pourquoi WinX peut devenir dangereux. Et après, on se demande pourquoi certains préfèrent rester sous Win7 … (voir les articles de ZD Net, de comptoir-hardware, de programmez.com, de francesmobiles.com et de 01 Net).

– Ebola. Continue encore et encore. La France a peur, l’Europe a peur, le monde aussi. La psychose débarque dans les aéroports, ports, et esprits. Pour ceux qui n’y croient pas, il y a de fortes chances qu’Ebola arrive un jour, plus ou moins proche. Pour autant, dans cette période noire, il y aurait un espoir pour guérir de la maladie : sauver les malades par ceux qui ont survécu à Ebola par leur sang … (Voir les articles de National Geographic, de l’Humanité, de Metronews, des Echos, et du Matin).

– L’avancée des extrémistes religieux en Irak. Ils viennent de prendre la ville kurde de Kobané, qui est, un point militaire important. Ils se rapprochent de la Turquie, qui se sent de plus en plus menacé. Pourquoi les turques n’attaquent pas, alors que le gouvernement d’Ankara le permet ? Et bien, parce que les turques préfèrent que les rebelles exterminent … Non, réduisent en poussière … Ce n’est pas encore ça … On va dire ceci : les turques attendent que les extrémistes réduisent en esclavage les kurdes plutôt que de les aider. Voilà, c’est ça (voir l’article du monde).

  • Valeur 0

Une suite logique ; il faudrait le signaler plus fortement ; le livre le plus drôle et original pas encore lu ; « mettre fin aux blocages » ; l’avenir ? ; elle se sent obligée ? ; changeons ; mieux vaut tard que jamais ; suspension de l’ecotaxe par l’arbitre ;

  • En vidéo

La colère d’un homme. Xavier Dolan. Le réalisateur du film Mommy, québécois, avait été invité présenter son film en France. Il est revenu sur certaines choses et personnes qui l’ont choqué. Notamment la manif du mariage pour tous et Eric Zemmour. Ce réalisateur n’a que 25 ans, mais bien de personnes qui se disent plus sages feraient mieux de l’écouter.

http://www.dailymotion.com/video/x27dkbk

D’autre part, voici la bande-annonce du film Mommy

Image de prévisualisation YouTube

Linux et Windows en même temps

Alors que Windows sort Seven, un procédé commence à bien se répandre parmi les détenteurs de PC : l’utilisation de Linux. Attention, on ne parle pas ici de dual-boot, c’est-à-dire de démarrer son PC soit avec Windows soit avec un autre système d’exploitation. On parle ici d’utiliser Windows et Linux en même temps.

Comment fait-on?

Il n’y a pas 36 solutions. La plus évidente : la virtualisation. On met un système d’exploitation en mode virtuel, en plus du votre habituel. C’est à dire qu’il y a un système d’exploitation premier (par exemple Windows au démarrage) et qu’on utilise  un système d’exploitation secondaire (Par exemple Linux).

Le But?

Utiliser les compétences des deux systèmes, pouvoir basculer sur l’un comme sur l’autre. Apprendre à utiliser les deux systèmes (ce qui est, à mon avis, une certaine ouverture d’esprit). Comparer des systèmes d’exploitations (appelés aussi OS) différents dans leur philosophie et leur structure.

La méthode

La virtualisation est assez simple à expliquer. Pour ce qui suit, je pars de Windows, et j’utilise Linux en virtuel (ici Ubuntu). La virtualisation est en fait un logiciel Windows que vous installez, comme n’importe lequel, et vous y appliquez une extension vdmk,  c’est l’application virtuelle.

On va prendre ici le logiciel VMWare :

vmware presentation2

Une fois sur le site, vous allez télécharger le vmware player, logiciel gratuit.

vmwar player

A savoir qu’il faut vous enregistrer pour pouvoir télécharger vmware player.

Ensuite, vous allez choisir avec quelle application vous allez utiliser vmware. Nous allons ici sélectionner les OS (ou operating system, pour dire les systèmes d’exploitation). Ces application ssont uniquement reconnues par vmware player, et se lancent de manière indépendante. Pour faire clair, je peux lancer linux avec vmware, car il se lance sans tenir compte de Windows, cela veut surtout dire qu’il n’y a pas de conflit.  Ces logiciels sont appelés « virtual appliances » (ça c’est juste pour la petite histoire), car ce sont elles qui contiennent le contenu demandé (dans notre cas les OS).

virtual appliances

Une fois dans cette page, vous allez choisir « Operating system »

choix virtual appliances

Une liste apparaît, je vous conseille les applications venant de Linhost, choisissez et téléchargez (c’est gratuit et légal!!).

liste virtual appliances

Une fois l’application téléchargée, vous décompressez le fichier, et vous choisissez le format reconnu par vmware player en utilisant le choix « open ».

open appliancesopen appliances 2

Vous lancez  l’application, et vous verrez apparaître le démarrage de l’application, comme si vous l’aviez démarrer en vrai.

ubuntu virtuel

Une fois lancé, vous pourrez naviguer dans Linux en faisant CRTL+G. Pour revenir à Windows, faite CRTL+Alt. Le soucis que vous aurez sera de paramétrer l’imprimante, ou le scanner et Internet. Je vous avoue que ce n’est pas toujours facile. L’utilité de la virtualisation c’est qu’on a l’impression d’avoir plusieurs Os qui sont ensemble, et de tester leurs avantages  sans qu’il y a conflit.

PS : je suis désolé pour la qualité des images, n’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions.