Logo du WebPédagogique Logo du WebPédagogique

Empreinte écologique en sciences économiques

L’empreinte écologique est définie comme la pression que l’Homme exerce sur la nature. Elle est mesurée en superficie nécessaire de terre et d’eau pour produire les biens et services consommés et pour absorber les déchets engendrés. Elle varie en fonction des modes de vie. L’empreinte écologique peut être mesurée à l’échelle individuelle ou à l’échelle d’une population (pour cette notion, on peut renvoyer les élèves à la présentation audio rapide et claire proposée sur MtaTerre).

Pour d’autres définitions et des informations sur les inventeurs de la notion d’empreinte écologique, vous pouvez cliquer ici et .

*

La notion d’empreinte écologique met en avant la non-soutenabilité de nos modes de vie et de développement actuels. Elle est mobilisable en SES en classe de Terminale lorsqu’il s’agit d’aborder les limites écologiques de la croissance économique et du développement, à la fois dans le programme actuel et le projet de programme 2012.

  • La croissance économique va-t-elle systématiquement de pair avec une dégradation accrue de l’environnement et une empreinte écologique toujours plus importante ? Peut-être pas ! (Des éléments de réponse dans la newsletter, à télécharger, Empreinte écologique n°4 du wwf, p. 6 et 7 notamment. Le planisphère page 4 présentant la dette ou le crédit écologique de chacun des pays est intéressant à coupler avec un planisphère présentant la richesse des pays ou leur croissance économique).
  • Le développement humain auquel chaque pays peut prétendre est-il compatible avec  une empreinte écologique maîtrisée ? Il semblerait que non (graphique, intitulé Empreinte écologique et IDH, page 8 de la newsletter, à télécharger, Empreinte écologique n°2 du wwf)

Plusieurs sites permettent de calculer son empreinte écologique individuelle et donnent des pistes pour la réduire. Les questions tournent autour de 3 grands pôles : la consommation alimentaire, le logement, les modes de transport. Le résultat est généralement exprimé en nombre de planètes virtuellement nécessaires pour supporter  notre empreinte écologique individuelle généralisée à l’ensemble de la population mondiale.

*

Quelques sites munis de calculateur

  • La Cité de Sciences
  • WWF
  • Myfootprint (Les questions sont intéressantes car plus précises sur ce dernier site. Les élèves auront par contre peut-être plus de difficultés à y répondre. Le résultat présente 4 domaines bien distincts : l’impact carbone, celui de l’alimentation, de la consommation de biens et services,du logement)

D’autres tests existent, concentrés davantage sur l’empreinte carbone et les changements climatiques, comme le test Climact proposé par l’ADEME permettant d’estimer nos émissions de gaz à effet de serre sur une journée, ou le CoachCarbone qui fait le bilan carbone de notre foyer sur un an et propose un plan d’action pour réduire sa consommation d’énergie.

Les cours d’ECJS et de SVT peuvent aussi être l’occasion d’utiliser ces calculateurs.

Mots-clef :
No Comments » for Empreinte écologique en sciences économiques
1 Pings/Trackbacks for "Empreinte écologique en sciences économiques"
  1. […] Un article sur l’empreinte écologique en sciences économiques […]

Laisser un commentaire

My Account