Logo du WebPédagogique Logo du WebPédagogique

Le recyclage de l’eau

Nous n’y pensons jamais, mais dès que l’eau coule de notre robinetterie, elle devient  usée ! Ainsi une eau usée est une eau qui contient des traces de l’activité humaine, l’eau souillée contient des germes susceptibles de nuire à l’organisme. Les eaux usées sont traitées dans des stations d’épuration, pour éliminer ce qu’elle contient, puis être potable. C’est l’assainissement.

Les différentes étapes du traitement :

1)  Prétraitement : dégrillage et tamisage, dessablage, dégraissage. Il s’agit de supprimer de l’eau les éléments qui généraient les autres étapes.

2) Le traitement primaire : c’est une étape de décantation, qui permet de supprimer la majeure partie des matières en suspension, matières qui troublent les eaux usées.

3) Le traitement secondaire : par voie biologique ou physico-chimique. Il permet lui d’éliminer les matières organiques, sucres, graisses, protéines… la voie biologique est réalisée par des bactéries gloutonnes qui se chargent de consommer la matière organique dans des bassins très oxygénés afin de permettre leur multiplication. Lorsque les bactéries sont gorgées de matières organiques, elles vont tout simplement se déposer au fond des cuves sous l’effet de l’apesanteur.

L’eau est ensuite nitrifiée : il s’agit de l’oxydation de l’ammoniac, un poison pour la faune piscicole, puis viendra l’étape de dénitrification (dénitrater) pour ne pas libérer dans le milieu une eau riche en nitrate, qui conduirait à la prolifération d’algues vertes. Enfin l’eau sera débarrassée de son phosphore.

4) Le traitement tertiaire : il consiste à supprimer de l’eau toutes les bactéries et les germes qui pourraient être pathogènes. Il s’agit d’un traitement à l’ozone, d’un traitement aux UV ou d’une filtration sur sable. Ce traitement tertiaire protège l’homme de toutes maladies et épidémies liées à la contamination de l’eau. Les différentes maladies sont de nature infectieuses, parasites ou toxi-infectieuses : choléra, typhoïde, polio, méningite, hépatites A et E, diarrhées, dermatoses

5) Le traitement des odeurs : enfin pour éliminer les odeurs résultantes des étapes précédentes.

L’eau usée désormais assainie peut retourner dans la nature sans risques de polluer le milieu ou d’entrainer le développement d’algues vertes

Du nouveau pour préserver l’environnement :

  •  Les Australiens ont développé un traitement biologique des eaux usées. Les eaux d’écoulement des toits, rues et trottoirs de la ville sont dirigées vers un marais aménagé (un exemple canadien). Cette eau est stockée dans un aquifère à 160 m de profondeur. Elle y sera purifiée naturellement pendant plusieurs mois avant d’y être pompée. Les analyses chimiques et bactériologiques montrent que la qualité des eaux est ainsi considérablement améliorée. Reste à convaincre les populations de consommer ces eaux ! (source Sciences et vie © mars 2011).

Ainsi lorsque vous serez devant votre robinet, pensez-y dès qu’elle coule, elle est… usée ! L’eau est ainsi le liquide le plus précieux de la planette…

Le meilleur recyclage c’est encore de fermer le robinet, et d’être un citoyen de l’eau !

Vous serez le maire de la ville :

  1. il faudra gérer cette ville,
  2. mettre en place l’assainissement,
  3. faire face à des catastrophes naturelles comme les raz-de-marée, les incendies…

    Vidéos :

A propos

Constructeurs de connaissances en SVT... http://www.monanneeaucollege.com

Mots-clef :

Laisser un commentaire

My Account