7 réflexions sur « Enigme n°2 »

    • Ah bon? Tu es sûr de ça? Il va falloir que je vérifie… mais non, ce n’est pas à ça que je pensais. Cherche un autre point commun.

  1. Pas très sûre de cette réponse mais bon : est-ce-que le point commun serait l’eau :
    – un évier : vient du mot latin aquarium (aqua = eau)
    – La ville d’Entraigues : Entraigues est un nom qui signifie « entre les eaux » ( il y avait deux rivières autour)
    – une aquarelle : une peinture à l’eau sur papier .

  2. Si, si, Gauthier, il y avait bien un point commun: bravo à Ary, Orama, Raphaël et Léo qui ont su le trouver.
    Le point commun, c’est l’eau, en effet, ou plutôt la racine aqua d’où sont issus ces trois mots après diverses mutations phonétiques.
    On retrouve facilement la racine dans aquarelle, mot de formation savante, emprunté à l’italien acquarello et qui est apparu en français au 18ème siècle. Evier et Entraigues sont moins évidents. Le mot évier est passé dans la langue courante au XIXe siècle, avec le sens que l’on sait. Aqua, évier et Entraigues ne se ressemblent nullement. Pour affirmer qu’ils appartiennent à la même famille, il a fallu faire appel à la fois à la phonétique et à leur sens: l’évolution d’aqua est marquée par de nombreuses étapes, en voici quelques-unes: ewe (XIIe siècle), eaue (XIVe siècle), aigue au XVe siècle en occitan… Entraigues est une ville située inter aquas, entre deux eaux.
    Sans le latin, on est incapable d’affirmer qu’aquarelle, évier et Entraigues sont de la même famille. C’est la phonétique qui nous permet d’établir que le nom français eau descend bien, au terme d’une longue évolution, du nom latin aqua.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.