Golding, Sa majesté des mouches.

Voici un lien en PDF pour ceux qui ne se sont pas encore procuré le roman. Vous pouvez toujours le télécharger et le lire à l’écran.

Sa Majesté des mouches

Vous pouvez voir ici la Bande annonce du film Lord of the flies de Peter Brook (1963) : nous sommes allés le voir avec les élèves de la 3G: ce qui m’a impressionnée le plus, c’est la musique que j’ai trouvée particulièrement angoissante et propice à la montée du suspense. Et pourtant nous savions comment ça devait se terminer!

Et vous, élèves de 3G qui passez par là, qu’avez-vous pensé du roman et du film? 

Les bains romains (les thermes)

La pratique du bain vient de Grèce, mais les Romains ne sont pas de simples imitateurs. Ils ont développé un art particulier du bain. Si les Romains ont construit des bains, c’est d’abord par obsession de la propreté corporelle…

Dans les premières décennies de Rome, l’hygiène était très rudimentaire: on se lavait chaque matin les bras et les jambes.

Dans la République et l’Empire romain, l’un des moments privilégiés de la journée du citoyen romain était la fréquentation des thermes. C’était une institution essentielle dans la vie quotidienne du Romain qui  y passait une à deux heures par jour….Au IIème siècle avant notre ère, apparurent les bains publics, distincts pour les hommes et pour les femmes. Ce n’est qu’à la fin de l’Empire qu’apparurent les bains mixtes.

Les bains publics étaient très accessibles, d’abord ouverts les jours de marché puis, comme ils connaissaient un grand succès, ils se sont agrandis et se sont multipliés.

le manga qui vous dira tout sur l’art du bain, à Rome … et au Japon!

 

Alexandre Dumas, Les trois mousquetaires.

   Ce roman de cape et d’épée plaira à tous: à ceux qui aiment les histoires de bagarre, à ceux qui aiment les histoires d’amour, à ceux qui aiment l’Histoire puisque c’est un roman historique (avec des personnages qui ont existé et des événements fictifs): D’artagnan côtoie le roi Louis XIII, le cardinal de Richelieu, tombe sous le charme de Milady, mais surtout devient l’ami indéfectible d’Athos, Porthos et Aramis: « Tous pour un, un pour tous! »

   C’est palpitant, plein de suspense et de rebondissements, d’aventures amoureuses, amicales, criminelles… A lire absolument! 

Disponible dans la bibliothèque de classe.

A noter qu’un film anglo-germano-français inspiré de ce roman est sorti en 2011. Il ne reprend qu’en partie le roman et ne mérite pas que l’on perde 110 minutes à le regarder. 

 

Colette, Claudine à l’école.

Un roman facile à lire, drôle et entraînant.

Claudine a 15 ans et prépare le Brevet supérieur (l’ancêtre de votre DNB!) Elle raconte sa dernière année dans l’école de son petit village. C’est “un journal, ou presque” de la vie d’une adolescente insouciante et insolente à la fin du XIXème siècle.

Illustration de couverture de l’édition princeps.

 

Disponible dans la bibliothèque de classe.

Eric Boisset, Le grimoire d’Arkandias.

Pour ceux qui aiment les histoires de sorcellerie et les romans fantastiques, voici le premier tome d’une trilogie narrant les aventures de Théophile et de Bonaventure. Le premier tome est tout à fait palpitant mais il me semble que l’histoire s’essouffle un peu quand on en arrive au troisième.

Disponible dans la bibliothèque de classe.

Jean Molla, Sobibor.

C’est pour les 3èmes, car ce roman est terrible et bouleversant.

Emma est atteinte d’anorexie. Son mal-être est lié aux mystères liés à l’histoire de sa famille. A travers elle, Jean Molla revient sur l’un des épisodes les plus tragiques de notre histoire, les camps d’extermination de la seconde guerre mondiale. 

Disponible dans la bibliothèque de classe.