L'énergie sous toutes ses formes

L’Institut Néel donne des ailes

Arrivés à 13h30 à l’institut Néel.

Nous avons découvert le principe du kaléidoscope. C’est un appareil qui contient 4 miroirs qui sont placés en cube non fermé et qui consiste à démultiplier à l’infini des images.

L’image est filmée par une caméra qui est reliée à un ordinateur dont l’écran se trouve dans le fond du kaléidoscope. L’image vu sur l’écran d’ordinateur est reflété par les miroirs. Et le rendu final est filmé par la caméra présente sur le kaléidoscope.IMG_5245

Ensuite, nous avons effectué la chorégraphie que nous avions révisé la veille. Nous nous sommes aidés du kaléidoscope afin de réaliser des mouvements cohérents et symétriques vus dans cet appareil. IMG_5242

Jean-Louis Hodeau, chercheur au CNRS (Centre national de recherche scientifique) en cristallographie, nous a accueilli chaleureusement. Et après plusieurs essais sans caméra, il  a commencé à nous filmer. Nous avons dû effectuer plusieurs prises, sous différents angles, afin de trouver le meilleur rendu possible. Nous avons jouer sur plusieurs paramètres pour améliorer l’image: l’inclinaison, la hauteur et l’orientation de la caméra, notre placement dans l’espace, notre hauteur par rapport au sol.IMG_1153

Deux musiciens nous ont accompagnés de façon improvisée, en adaptant leur partition aux mouvements de la danse. Yves nous a joué du synthétiseur et Claude nous a accompagné avec sa clarinette verte fluo.

Ensuite, l’ensemble de nos camarades et professeurs, partis visiter d’autres laboratoires, nous ont rejoint et nous avons reproduit notre chef d’œuvre sous leurs yeux ébahis.

Pour finir, Jean-Louis nous a offert un goûter composé de galettes des rois, de brioches des rois, et de boissons rafraîchissantes, telles que du jus de pomme, et du jus d’orange.

Arthur Guinard/ Paul Josset/ Maïwenn Morin/ Thaïs Nicolas