L'énergie sous toutes ses formes

« Nuages pommelés dans le ciel, femmes fardées ne durent jamais bien longtemps »

Ce matin, nous avons été accueillis sur le site de météo France à Grenoble, dans le but d’assister à une conférence dirigée par Mr Serge TABOULOT, chef du centre . Notre visite a débuté à 10h30 et s’est terminée à 12h.
Voici un résumé de son intervention :

Il nous a d’abord présenté le laboratoire de la Chartreuse, situé à environ 1300 m d’altitude sur le col de Porte. Ce laboratoire de moyenne montagne a objectiver les conséquences du réchauffement climatique en Isère sur une période de 60 ans. Ce réchauffement se traduit par une baisse significative de la durée moyenne d’enneigement d’environ 6 semaines par an.
Cette réalité chiffrée nous a interpellés car elle ne présage rien de bon.

Dans un deuxième temps il nous a détaillé les 3 fonctions de Météo France :
-Mettre en place un réseau de mesures sur l’Isère et la Savoie afin de relever les paramètres de l’état atmosphérique. Il s’agit de mesurer la pression atmosphérique (La pression atmosphérique correspond au « poids de la colonne d’air que l’on a au dessus de la tête »), l’hydrométrie (soit la quantité de gaz eau présent dans le gaz air), les températures et le vent ( qui est composé non seulement de la composante horizontale mais aussi verticale).
-Contrôler le matériel, l’entretenir.
-Archiver afin de constituer une base de données climatologiques ( soit 1 mesure toutes les 6minutes par base et quelques 50 bases…).
Les mesures que le centre doit exploiter peuvent également venir de boîtiers automatisés comme à Villard de Lans.
Il a ensuite abordé le travail de nivologue. C’est une autre des professions exercées dans le lieu où nous nous trouvions. Le nivologue prévoit les risques d’avalanche et le codifie avec l’échelle de risque. Il étudie les risques du manteau neigeux. Il prévient des risques d’avalanches à l’échelle des massifs. Il y en a de deux types :
-les avalanches spontanées : qui sont de causes naturelles
-les avalanches provoquées : qui sont liées à l’activité humaine.
Le risque d’avalanche est exprimé sur une échelle de 1 à 5, le 5 étant réservé aux avalanches spontanées. Les risques  3 et le 4 ne sont ainsi pas à prendre a la légère puisqu’ils correspondent aux risques maximaux d’une avalanche provoquée. Comme le centre est situé dans les montagnes, il est également spécialisé pour les prévisions du manteau neigeux.
A ce sujet il nous a donné le triptyque de sécurité du skieur averti :
– Une sonde pour aider aux recherches lors d’une avalanche,
-Une pelle pour dégager la victime,
-S’équiper d’un DVA : Détecteur de victime d’avalanche.
Il nous a rappelé qu’une fois ensevelies sous la neige, 90% des victimes pouvaient être secourues au bout de 5 minutes mais que seulement 5% des victimes étaient retrouvées vivantes au bout de 15 minutes, d’où l’importance d’être bien équipés.
Il a aussi ajouté que les professionnels du hors-piste pouvaient s’équiper d’un sac airbag.

Afin de mieux prévoir le temps des prochains jours, Météo France simule aussi l’atmosphère avec différents moyens qui sont:
-les satellites,
-les radars météorologiques
– les ballons avec sondes
-les balises en mer
-les avions de ligne
Tous ces moyens fonctionnent avec la télémesure.
Du fait du relief montagneux, il existe des zones qui ne sont pas couvertes, par conséquent météo France complète ses prévisions grâce a des données mathématiques.

Il existe également deux types de sensibilités météorologiques :
-Certains partent d’un état initial pour obtenir un seul résultat c’est ce que l’on appelle la prévision déterministe,
– Tandis que la plupart des météorologues sont des probabilistes, ils prennent un certain nombre d’états initiaux pour obtenir la tendance générale la plus probable.

Pour terminer il nous a expliqué ce qu’était l’indice de confiance :
Contrairement aux idées reçues cet indice ne diminue pas forcément avec le temps.
Il existe aussi des prévisions faites d’une année sur l’autre avec les statistiques passées mais ce n’est pas précis car l’enveloppe des possibles est très grande. Elle a un autre inconvénient, elle suppose que le climat soit stable or ce n’est pas le cas !!

Avant notre départ, Mr TABOULOT nous a fait visiter les locaux. Afin de le remercier, nous lui avons offert des spécialités de chez nous.
Bon vent Mr TABOULOT.

Eric, Esteban, Fantine, Laura, Laure, Margot, Océane et Romain

2 Commentaires

  1. Christine Le Pennec

    Bravo pour pour tous vos articles fort intéressants, très bien docunentés et illustrés ! Mentions spéciales pour vos titres tjs très chouettes ! Un plaidir de vous lire !

    1. lbariller

      Bonsoir, merci de nous avoir suivi tout au long de la semaine… les derniers articles sont en ligne!!
      A très bientôt sur le sol breton.
      Laurence Bariller

L'ajoût de commentaire est désormais suspendu.