L'énergie sous toutes ses formes

PARC EOLIEN EN BAIE DE ST BRIEUC

Aujourd’hui à l’échelle locale, des aménagements de différentes natures sont réalisés dans ce que l’on appelle les territoires du quotidien, c’est-à-dire les territoires du bassin de vie des habitants de Penthièvre pour ce qui nous concerne, des territoires que nous parcourons tous les jours, ou nous travaillons, ou nous habitons, faisons nos courses, ou nous avons nos loisirs.

Nous allons donc commencer par la présentation du projet, avec les origines de ce dernier.

La Bretagne ne produit que 13% de sa consommation d’énergie. A la suite de ce projet, la Bretagne produira 23% d’énergie. Aile Marine est le maitre d’œuvre de ce projet avec Iberdrola comme fournisseur d’énergie et Eoleres le constructeur d’éolienne. Au total il y aura 62 éoliennes de 8MW chacune. Les éoliennes seront d’une hauteur de 215m au-dessus de la mer. Avec 496 MW de capacité installée et 1 850 GWh de production annuelle, le projet a pour objectif de fournir l’équivalent de la consommation de 850 000 habitants, de quoi fournir environ 5 villes de même taille que Rennes(chauffage compris), soit 9% de la consommation totale en 2014 d’électricité de la Bretagne .

 

Comme tous projets environnementaux, celui-ci a suscité de nombreux débats. En effet il y a eu 11 débats publiques et plus de 450 réunions privées. Il y a une obligation de 3h de débat maximum avec un temps de parole compté.

D’un côté il y avait la population favorable au projet. Tous voulant l’indépendance énergétique de la Bretagne (qui dépend actuellement des autres régions pour l’énergie). Il y a également une volonté d’une énergie renouvelable ce qui amène alors à un projet en accord avec le développement durable. Cela apporterait aussi plus d’emplois et plus de tourisme.

Au contraire, les opposants pensent que cela peut nuire au tourisme en détruisant les paysages. Il y également une contrainte environnementale pour les pécheurs de coquilles Saint-Jacques. un câble de 225 OOO VOLTS qui permet le transfert de l’électricité produite va passer sous certains terrains, ce qui pourrait gêner les habitants voir les futures constructions.

Pour conclure, c’est un projet d’aménagement qui apporte beaucoup de débats. L’exploitation du parc est prévu en 2020eolien                                                              C’est l’option 2 qui a été retenue.

 

photomontage_depuis_la_plage_de_saint-pabu_à_erquy2

Vue de la plage de Saint-Pabu     (commune de Pléneuf Val-André)

hhhhh

Leslie Jehan, Léa Bruno, Théo Mahé et Baptiste Feuillet