recent comments

Compteur


1992252 visiteurs

Useful Links
“what’s the date today ?” ;)
October 2019
M T W T F S S
« Apr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
Proverb of the day

A thing of beauty is a joy forever

Quote of the day

Posts Tagged ‘writing’

Anglais LV1 série S/ES ET STG les sujets LV1 et LV2

Saturday, July 6th, 2013

148746654-Bac-2013-LV1-Anglais  pour les séries S / ES et L en LV1

pour les séries S/ ES et L en LV2 : 148985632-Bac-2013-LV2-Anglais

 

pour les séries STG : en LV1 puis le sujet LV2

149172398-13ANTEV1ME1

148988912-Bac-Techno-2013-LV2-Anglais


sujets de bac Washington

Thursday, June 6th, 2013

deux sujets pour vous entraîner !

LV1

LV2

 

Conseils pour l’expression écrite

Tuesday, January 15th, 2013

L’expression écrite ne doit pas être négligée car elle représente la moitié de la note de l’écrit.

 

1. GEREZ VOTRE TEMPS ! 

Il est indispensable de garder suffisamment de temps pour travailler votre expression.

Pensez à avoir une montre !!! De plus en plus d’élèves se présentent aux épreuves du bac sans montre ! Comment peut-on organiser son travail si on ne sait pas quelle heure il est ? Et demander sans arrêt aux surveillants sera pénible et dérangera vos camarades.

2. QUEL EST VOTRE SUJET ?

Prenez le temps de réfléchir au sujet. Que vous demande t-on ? Un essai ? D’écrire un article ? Une lettre ? De répondre à une question ?

Ne répondez pas à une question par “yes” ou” no” d’entrée. Une introduction est toujours la bienvenue. Pensez très vite à un plan : dès qu’une idée vous vient, pensez tout de suite à la partie dans laquelle vous allez l’insérer.

 

3. LE BROUILLON 

Faites un brouillon intelligent ! Beaucoup de candidats rédigent au brouillon pour ensuite recopier mot pour mot sur leur copie. Quel intérêt ??? Aucun si ce n’est une perte de temps.

Le brouillon doit vous servir à élaborer votre plan, noter tout ce que vous pouvez utiliser pour gagner des points (mots de liaison, vocabulaire et idées liées de manière logique et pertinente)

4. ON REDIGE ! 

La rédaction à proprement parler se fait directement sur la copie.

Chaque phrase doit être rédigée avec soin. Si vous savez que vous avez des lacunes, ne faites pas des phrases longues ! Mieux vaut des phrases simples reliées par des mots de liaison qu’une phrase de deux lignes qui ne veut rien dire.Les anglais d’ailleurs ne sont pas fans des longues phrases.

Utilisez la ponctuation et ce correctement.

Prenez le temps de réfléchir à la grammaire que vous allez utiliser ainsi qu’au vocabulaire. Soyez précis et tentez d’éviter le vocabulaire redondant: les “good”, “important”, “I think”, “and” …

Variez les expressions.

Exemples:

good: excellent, interesting, thrilling, great, fine, pleasant …

important: major, crucial, significant, essential, serious …

interesting: motivating, exciting, attractive, appealing, entertaining …

problem: issue, topic, question …

speak: be about, have to do with, deal with, evoke, mention, refer to, focus on …

I think: in my opinion, as far as I’m concerned, as for me …

for example: for instance

 

5. SOIGNEZ LA PRESENTATION / SOIGNEZ VOTRE ECRITURE ! 

Soignez l’écriture !!! Le barème est clair: une copie illisible aura zéro. L’examinateur n’a pas à déchiffrer votre copie. Elle doit être claire, bien présentée et l’écriture appliquée.

 

Sautez des lignes entre les paragraphes, pensez à mettre des majuscules au début de vos phrases, aux noms propres et au mot qui en anglais en prennent: mois, jours …

 

 

Pour résumer, mettez toutes les chances de votre côté. L’épreuve est certes longue et demande beaucoup de concentration entre la compréhension et l’expression mais il faut être dedans à 100% jusqu’au bout.

 

Pensez au correcteur, donnez lui envie de lire votre copie. “Un correcteur heureux est un correcteur généreux !”

 

Le barème tient compte de:

– la correction grammaticale

– l’adéquation de la réponse avec la question et la pertinence

– le vocabulaire utilisé

– l’effort de construction et d’organisation des idées

– syntaxe correcte (formation des phrases)

 

Pour terminer, un entraînement très utile sur les fautes les plus courantes vues en expression au bac et qui ont tendance à véritablement énerver le correcteur puisqu’elles vont ont été reprochées toute votre scolarité mais existent toujours (souvent par inattention ! )
A faire absolument !!!

 http://www.franglish.fr/howlers/howlers.htm

writing a dialogue

Wednesday, October 19th, 2011

how-to-write-a-dialogue_RECAP

et vous découvrirez au passage un autre blog de collègue : http://anglais.over-blog.org/

 

100 Best First Lines from Novels

Monday, September 27th, 2010

les meilleures ouvertures de romans dans la littérature : en Anglais, bien sûr !

The future of publishing

Tuesday, May 11th, 2010

a clever video !

YouTube Preview Image

Révisions Bac: fiches utiles (Consignes + vocabulaire utile)

Saturday, May 8th, 2010

des liens pour les futurs bacheliers :

un exercice interactif pour les énoncés des exercices

Corriger ses erreurs en expression écrite –> ici (les fautes qui font hurler les correcteurs)

 Des adjectifs pour enrichir son expression écrite :

et … les mots de liaison, bien sûr (ça fait toujours bonne impression parce que cela prouve que vous tentez d’organiser votre devoir et donc votre pensée, votre réflexion !) >><< mais aussi par là 

du vocabulaire divers et varié : là 

La compréhension écrite au bac : Méthodologie

Tuesday, March 16th, 2010

taken from : http://www.anglarene.com/articles.php?lng=fr&pg=254

Le temps étant limité, il est important de s’organiser de façon à être le plus efficace possible.

Tout d’abord, il faut essayer d’identifier la nature ou le genre du texte. On peut pour cela commencer par regarder la source, en bas à droite (est-ce un extrait de roman, de journal?), et la présentation générale du texte (y a-t-il du dialogue, etc).

Ensuite, il est intéressant de lire les premières questions posées avant même de lire le texte: on peut y apprendre pas mal de choses importantes qui vont guider votre première lecture, la rendant ainsi efficace. Vous avez peut-être déjà remarqué qu’une première lecture sans but est souvent stérile et inefficace. Les premières questions portant souvent sur les personnages et leurs liens, le lieu, parfois la période et souvent sur un ou plusieurs thèmes, elles donnent des indications précieuses qui vous permettre d’émettre quelques hypothèses sur le contenu du texte.

 Vous aurez alors à coeur de vérifier ces hypothèses, même limitées, lors de votre première lecture qui sera ainsi efficace: on lit toujours mieux lorsqu’on a un but! Inutile de s’arrêter aux mots qui vous posent problème, ne cherchez qu’à vérifier vos hypothèses.

Après cette première lecture, lisez cette fois-ci toutes les questions posées. Vous vous apercevrez que vous pouvez déjà répondre à quelques unes d’entre-elles, au moins partiellement: prenez tout de suite de notes au brouillon. Vous verrez que très souvent, la plupart des questions vous apportent en fait de précieuses indications sur les textes: si une question porte sur la nature des rapports entre un père et son fils, on apprend qu’il y a au moins deux personnages masculins, l’un étant le père et l’autre son fils, et que vous trouverez des indications sur leurs rapports. Non seulement ce sont des points d’appui pour lire le texte, mais en plus cela vous donne aussi une indication sur le genre littéraire: il s’agit probablement d’un roman ou les relations inter-personnelles sont importantes, avec sans doute un aspect psychologique.

Votre travail de deuxième lecture du texte consistera donc à vérifier ces nouvelles hypothèses, et à commencer à répondre aux questions, là encore sur un brouillon organisé: mots-clés d’un côté correspondant à votre réponse, éléments de justification de l’autre, à savoir termes ou phrases extraites du document ou encore numéros de ligne. L’utilisation du surligneur peut permettre de gagner du temps et de repérer certains éléments essentiels (personnages, lieux, marqueurs chronologiques ou logiques, etc.)

On procède ainsi à plusieurs relectures, chacune étant plus précise que la précédente: plus on a élucidé d’éléments du texte, plus on peut en élucider d’autres par la suite.

 Les mots inconnus Pas de panique: il y aura toujours des mots inconnus et il ne faut pas se laisser impressionner. On ne doit aucun cas s’arrêter à un mot inconnu, car on trouvera souvent des éléments après ce mot qui peuvent aider à le comprendre, du moins approximativement ce qui suffira dans beaucoup de cas.

 

Lorsque le thème essentiel est identifié et lorsque les éléments de base sont compris, on peut souvent déduire le sens des mots inconnus grâce à ce contexte. N’oubliez pas les mots transparents (semblables en français et en anglais, mais attention aux faux-amis!), les mots dérivés (recherchez la racine en retirant les suffixes et préfixes), les mots composés (ils sont parfois attachés, sans trait d’union). On peut alors émettre des hypothèses de sens pour ces mots, hypothèses qu’on vérifiera en s’appuyant sur le contexte, sur le sens du document.

 Un peu de bon sens

 Si vous ne comprenez pas certains mots ou certains passages qui ne sont pas indispensables pour répondre aux questions posées, ne perdez pas votre temps, passez à la suite!

 Attention aux consignes

  • Il est obligatoire de respecter l’ordre des questions et d’indiquer précisément leur numérotation. Bien séparer les réponses à chacune d’entre-elles en sautant une ligne: il faut que ce soit clair. Inutile de recopier les consignes, c’est une perte de temps.
  • Si on vous demande de justifier avec des éléments du texte, mettez vos citations entre guillements doubles à l’anglaise: ”  “, et surtout notez le numéro de ligne entre parenthèses juste après, même si on ne vous le demande pas. Votre citation pourrait bien être juste et ne pas avoir été prévue dans le corrigé. C’est votre intérêt de permettre à votre correcteur de vérifier rapidement (les délais de correction sont en effet très court ces dernières années).
  • Lorsqu’on ne vous demande pas de justifier votre réponse mais qu’on pose simplement une question, répondez-y simplement dans un anglais le plus correct possible. Soyez concis, allez à l’essentiel. Inutile de diluer, bien au contraire: vous perdez du temps et vous en faites perdre au correcteur. Les consignes de longueur ne sont pas à respecter au mot près, on tolère une marge de +-10%. S’il n’y a pas de consigne de longueur, dite ce que vous avez à dire le plus simplement et le plus clairement possible.
  • Ne mettez jamais un mot français si vous ignorez celui dont vous avez besoin en anglais. Dites les choses autrement.
  • Soignez la présentation et l’écriture. Un devoir agréable à lire et plus facile à corriger sera lu plus attentivement qu’un devoir illisible ou presque, c’est une évidence. C’est votre intérêt!

les fautes qui font hurler les correcteurs !

Saturday, May 23rd, 2009

j’avais déjà écrit un article sur ce sujet il y a un an mais … on ne sait jamais …

Pensez à aller fouiller dans les archives, à aller voir les vieux articles (c’est dans les vieux articles … vous connaissez la suite !)

Voici donc Les Fautes Qui Font Hurler Les Correcteurs ! d’après Yvan Baptiste. faites les exercices, corrigez vous, lisez les points de grammaire liés à chaque type d’erreur. Courage !

Allez faire un tour le sur le site d’Yvan Baptiste pour plein d’exercices interactifs dans tous les domaines de la langue. C’est une vraie mine !

Conseils pour l’expression écrite

Monday, May 4th, 2009

Je vous renvoie aux conseils de ma collègue sur : http://www.anglarene.com/articles.php?lng=fr&pg=258

Un blog très pertinent que je vous conseille de visiter régulièrement !