Catégories

26944 visiteurs

Le livret avec Laure

Le premier groupe est allé photographier le lieux et la matière qu’il aimait dans le collège . Le deuxième groupe à écrit le texte qui voulait dans son livret. Le troisième groupe s’est fait prendre en photo par Laure . Puis on a choisit le fond pour le portrait et la photo de  plein pied. Ensuite on est allé en salle info pour construire le livret sur l’ordinateur . On a commencé par ouvrir  le logiciel GIMP . On a placé  nos photos sur une grille modèle.

On a enregistré notre travail et on a imprimé nos réalisations.

Puis Laure, aidée de plusieurs élèves, a découpé et plié nos zines.

 

Manon et Lucas

Je est un autre

Le Jeudi 14 mars 2019, on a revu Laure qu’on avait rencontrée à Chamonix pour construire un projet sur des zines (montages de photos) qu’on pourra ramener chez nous et des tableaux qui seront exposés au collège. On a commencé par faire trois groupes. Le premier groupe est parti pour photographier le lieu et la matière qu’ils ont choisis, le deuxième groupe a écrit le petit texte qui complétera le livret, le troisième groupe s’est fait photographier par Laure pour exprimer une émotion.

Le lendemain, nous sommes allés en salle informatique, on a commencé le carnet sur l’ordinateur puis on est allé sur le logiciel GIMP pour créer  le carnet. On a placé les photos sur la grille puis on les a réduites pour qu’elles rentrent dans le cadre puis on les a enregistrées.

Sortie LPO aux Confins

Le vendredi 14 juin 2019, nous sommes partis avec Mme Sion et M. Pignon du collège à 8h vers la Clusaz. Nous y sommes arrivés à 8h55 et avons attendu Juliette quelques minutes. En l’attendant, nous nous sommes faits attaquer par des chèvres qui ont même  arraché des panneaux de direction pour une course de VTT.

Juliette avait prévu plein d’animations. Nous n’avons pas tout fait car la course de VTT et le mauvais temps nous en ont empêchés. Juliette avait apporté des jumelles pour chacun d’entre nous. Heinrick (surnommé « œil de lynx ») a tout de suite aperçu un chamois… qui n’était en fait qu’un tas de terre. Juliette a distribué des plumes de pigeons que nous avons étudiées avec des loupes. Les plumes servent aux oiseaux à se protéger du froid et de la pluie. Pour que ce soit bien étanche, les plumes ont des  petites dents qui s’accrochent les unes aux autres.

Ensuite, il a fallu reconnaître à quel oiseau appartenaient certaines plumes : un geai, une buse, un pigeon, un verdier d’Europe et une chouette hulotte.

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons avancé puis nous sommes arrêtés près d’une grosse souche et d’un arbre plein de trous. Juliette nous a donné des boîtes-loupes et des pinceaux pour prendre des petites bêtes sans les blesser. Tout le monde a réussi à en prendre : des fourmis, des araignées, des insectes, des sauterelles, des punaises, un criquet. On a compté le nombre de pattes pour déterminer à quelle espèce ils appartenaient (insectes, arachnides et myriapodes…). Juliette nous a montré l’évolution de la coccinelle du cocon jusqu’à sa taille adulte. Elle nous a fait sentir de la terre et ça sentait le champignon. Elle nous en a montré un tout petit sur la souche.

 

 

 

 

Puis, après avoir marché, on s’est arrêté pour mettre dans l’ordre croissant des silhouettes d’oiseaux (gypaète barbu, vautour fauve, aigle royal, circaète jean-le blanc, milan royal, buse variable, milan noir, épervier, faucon pèlerin). Il fallait aussi placer l’être humain par rapport à sa taille. On a fini en faisant un « béret des oiseaux ». Juliette donnait le nom d’un oiseau et le numéro d’un joueur de chaque équipe. Il fallait être le plus rapide ou prendre le foulard de son adversaire. On a été interrompu plein de fois par des VTTistes. On a fini par arrêter le jeu. Il pleuvait.

On s’est mis à l’abri sous les sapins et on a pique-niqué. Après le repas, on a trouvé une espèce de nid de mouches qui s’étaient rassemblées sur une crotte.

 

 

 

 

On est reparti vers les Confins pour faire le tour du lac. Tout le monde était en pleine forme.  Le car nous attendait près du golf. Avant de monter, on a mangé des gâteaux.

 

 

 

 

 

La classe de 5ème4

 

 

les services pendant le séjour

Quand on est arrivé à Bellevue (en plus il y avait une belle vue sur la mer et une petite plage), les profs nous ont donné différentes tâches pour 2 ou 3 personnes par demi-journée.

servir : il fallait mettre les tables avant qu’on mange.

débarrasser : il fallait enlever les assiettes, couteaux, fourchettes et cuillères et les ranger sur le chariot. Il fallait aussi nettoyer les tables.

entretien des sols : il fallait balayer le sol de la cantine.

entretien du sol des chambres: il fallait balayer le sol du couloir et des chambres.

blogs : il fallait écouter les conversations et être attentif pendant les animations pour retenir et le soir, tout écrire ce qu’on avait retenu.

photos : Pour garder des souvenirs et pour le blog, prendre plein de photos.

chefs d’équipe : ce sont ceux qui rappelaient les tâches si on les oubliait.

Bradley et Gulsen

Pascal

Nous avons rencontré une personne formidable pendant le voyage et notre séjour. C’est un monsieur qui s’appelle Pascal. Pascal était notre chauffeur de bus pendant le séjour et les voyages aller et retour.

Il n’a pas toujours été chauffeur de car. Son premier métier, c’était cuisinier mais il était allergique à la poussière de farine. Son deuxième métier, c’est chauffeur de bus, il a 62 ans et sa passion c’est le golf à Chamonix et il est à la retraite depuis le 1er juin.

Son travail, c’était de nous emmener et de nous ramener de la Tranche sur Mer pour des trajet qui duraient 11 heures, c’était aussi de nous accompagner pour qu’on aille à la Plage de la Baleine pour la pêche à pied, à l’Aiguillon sur Mer pour la visite chez l’ostréiculteur,à St Denis du Payré pour l’observation des oiseaux et à la Rochelle pour la visite de l’aquarium.

Mais il a fait beaucoup plus ! Il a dormi au centre Bellevue en-dessous de la cantine, alors que,souvent, les chauffeurs vont dormir à l’hôtel. Lui, il,était presque toujours avec nous : à tous les repas, il était avec nous. Et sur toutes les activités, il nous a accompagnés alors qu’il n’était pas obligé.

On a trouvé qu’il était vraiment sympa, on pouvait le tutoyer et il était trop gentil. Mais il était aussi capable de se fâcher quand il trouvait des déchets dans le car. On a pu parler beaucoup avec lui, c’était intéressant. On garde tous un bon souvenir de lui.

Sheryleen,Quentin et Erwan

La vie sans portable

Pendant les trajets de l’aller et du retour, on avait le droit au portable. Tous les soirs on y avait droit une heure mais à 21 heures on devait rendre nos portables.

La vie sans portable était très difficile pour certains et pour d’autres plus facile. Certains élèves se sont habitués à vivre sans portable pendant une semaine, et d’autres moyennement. On n’avait qu’une heure de portable le soir, pour certains c’était suffisant, pour d’autres insuffisant.  La vie sans portable nous a rapprochés les uns et les autres, tout le monde parlait entre eux. Sans portable ça nous a tous rapprochés et on a fait beaucoup d’activités ensemble.

Corina: Pendant la journée, je faisais beaucoup d’activités, du coup je ne pensais pas au portable. Mais le soir la durée du portable n’était pas suffisante car j’allais beaucoup sur les réseaux (snap, insta, etc.) et même pour appeler car j’appelais aussi mes amis (Alexiane puis des autres copines…).

Vincent : J’ai trouvé que c’était suffisant car j’allais beaucoup m’amuser dehors donc je ne pensais pas au portable.

Furkan : J’ai beaucoup plus aimé jouer avec les autres, avec beaucoup d’activités que de rester trop sur mon portable.

Mélina : Ça n’a pas changé mais une heure ça ne m’a pas suffi.

Nicolly : C’était bien, ça m’a appris que le portable ce n’est pas si important dans la vie.

Nathan : Bien mais une heure pour le portable était trop court pour moi.

Bradley : Ça me permettait de parler et de connaître les élèves de 3°4.

Quentin: J’ai beaucoup préféré jouer avec les élèves et faire les activités que de rester beaucoup avec mon portable.

Shéryleen : C’était mieux sans le portable, car c’était mieux de parler avec ses amis que de se faire mal aux yeux.

Erwan : J’ai préféré jouer au foot et discuter entre amis au lieu de garder mon portable.

Furkan, Vincent et Corina.

 

le centre bellevue

Le centre contient plusieurs bâtiments :

Le bâtiment où on dormait était très grand et blanc avec trois étages avec de longs couloirs, des escaliers sombres dans les ténèbres la nuit et deux toilettes pour 9 chambres, il y avait une salle de bain avec deux armoires avec 5 lits. Sur les portes, il avait des chiffres comme par exemple: A8 ou B4. Les fenêtres étaient avec un système de fermeture pour nous protéger ou en cas de fuite nocturne… Les lits étaient superposés. Les chambres étaient assez grandes, la salle de bain très petite mais il n’avait pas de toilettes, il fallait sortir de la chambre pour y aller.

 

 

 

 

Il y avait des animateurs pour nous guider le premier soir. Dans l’autre bâtiment, on mangeait dans un réfectoire et près de ce réfectoire il y avait une cuisine, souvent on mangeait des fruits de mer. On avait des responsabilités comme servir nos amis et les professeurs. Après avoir terminé notre dîner, des personnes étaient de service pour aider, nettoyer et balayer la salle et les tables. Pendant que les autres élèves étaient dehors à jouer ou sur leur portable dans les chambres. Dans ce bâtiment, il y avait aussi une salle de classe où nous pouvions travailler et une bibliothèque.

 

 

 

 

 

Le centre Bellevue était à 100 mètres de la mer, on y allait souvent le soir.

Mélina et Pakize

Une journée à l’EHPAD de Bonneville

Le compte-rendu des 3èmes 4

Le mardi 18 juin 2019 les élèves de 4ème et 3ème SEGPA sont partis du collège Karine Ruby à 9h pour se rendre à la maison de retraite à Bonneville. Nous avons randonné au bord de l’Arve. Il faisait chaud et cela était agréable car il y avait une bonne ambiance entre les élèves. Une fois arrivée à Bonneville nous avons fait un jeu de piste qui consistait à retrouver les monuments principaux de Bonneville. Nous n’avons pas pu finir le jeu de piste car nous avions tous faim et nous sommes donc allés pique-niquer au parc de l’église.Puis à 14h nous nous sommes rendus à l’EHPAD de Bonneville pour rencontrer des papys et des mamies.

Ils nous ont invité dans la salle d’animation où nous avons fait un karaoké et dansé. Les résidents étaient contents car ils ont eu la visite des élèves de 4ème et 3ème, certains chantaient et ont dansé avec nous. Le contact a été très facile avec Jean-pierre dit JPP car il parlait facilement. Certaines personnes âgées semblaient être des enfants. Nous avons aussi tous participé à un quiz.

Nous aimerions y retourner pour rendre visite à certains résidents que nous avons beaucoup appréciés.

Helnatan et Nessrine

Le compte-rendu des 4èmes 4

Le mardi 18 juin 2019 nous avons fait une randonnée avec la classe de 3ème 4 au bord de l’Arve. Cette balade nous a plu car nous étions « libres » car nous pouvions marcher devant les professeurs et parce que nous pouvions parler avec nos copains et les professeurs.

Après nous avons fait un jeu de piste dans Bonneville qui consistait à rechercher des monuments avec une carte et des photos . Ce jeu était bien et amusant car nous avions fait des équipes et cela nous a permis de découvrir Bonneville historiquement un peu plus. Puis nous sommes allés au parc de l’église pour manger.

A 14h nous avions rendez vous à l’EHPAD de Bonneville pour rencontrer les personnes âgées. D’abord nous nous sommes présentés, eux aussi puis on a fait un karaoké et nous avons dansé avec eux. Cela était bien car on leur a fait plaisir. Cette activité leur a permis de changer leur quotidien car ils n’ont pas de visite comme cela tous les jours et notre visite leur a aussi permis de découvrir de nouvelles personnes (élèves). Nous avons pu dialoguer avec les résidents et pour certains ce fut la première fois qu’ils parlaient à d’autres papis et mamies. Nous étions heureux car nous les avons vus joyeux en notre compagnie. Cela a changé l’image que nous avions d’un EHPAD car avant l’établissement nous paraissait triste mais en fait les résidents sont joyeux .

Nous voudrions bien retourner l’année prochaine car les résidents sont attachants, joyeux. Nous aimerions bien revoir Jean-Pierre dit JPP et Denise. Nous avons été bien accueillis par l’animatrice Florence et les stagiaires.

Le mot des trois profs…

De très belles découvertes pour les élèves : la première dégustation d’huîtres pour certains,des balades sur le sable fin face à l’Océan Atlantique accompagné du coucher de soleil, l’ observation d’oiseaux à la réserve ornithologique de St Denis du Payré et des ballets marins de poissons colorés à l’aquarium de La Rochelle. Tous les élèves ont profité de cette belle aventure, certains encore plus que d’autres car pour eux participer à toutes ces activités étaient exceptionnel et j’espère qu’ils garderont ces souvenirs longtemps. De belles surprises et des confirmations pour le savoir-vivre en communauté pour certains élèves et pour d’autres il faudra encore beaucoup de travail. Pour ma part, ce fut le premier voyage que je faisais avec des élèves. Une expérience riche et qui m’a permis de découvrir certains élèves autrement et de voir une progression positive dans leur comportement.

Merci à tous les professeurs de l’équipe SEGPA qui ont œuvré à mettre en place ce projet et à tous les élèves et leurs parents qui nous ont fait confiance pour cette aventure marine.

Claudie Perroteau.

 

Transfuge de dernière minute, c’est avec beaucoup de candeur que j’ai abordé le projet Océan. J’en ressors avec un profond respect. Respect des professeurs qui ont préparé et rendu possible le projet en ne ménageant ni leur peine ni leur temps. Respect des élèves de 3ème et 4ème SEGPA qui ont œuvré toute l’année pour réduire le coût du voyage et permettre à tous d’y participer. S’il y a effectivement eu des moments où nous avons dû user de notre rôle d’encadrants pour rappeler les règles du vivre ensemble, ils sont largement compensés par ceux durant lesquels nous avons vu les yeux s’illuminer devant une étendue de sable fin offerte à nos pieds, des cigognes prenant leur envol ou des méduses luminescentes dansant sous nos yeux. Au delà de ces belles images, importantes pour la constitution de nos souvenirs, il faudra retenir les nombreux moments de partage, pas si simples en apparence mais tellement propices à faire grandir : il faut apprendre à se mettre au service des autres, à écouter et à s ‘écouter, à se supporter jour et nuit dans les moments de jeu comme dans ceux de doute. Cela n’a pas toujours été facile, mais cela a été !

Merci à Martine Bianchin, Bernadette Decroix, Catherine Depreux, Claudie Perrotteau et Michel Pignon d’avoir porté ce projet pédagogique ambitieux.

Merci à Leny, Helnatan, Mattéo, Maëva, Arthur, Nessrine, Laura, Nohan, Ewan, Alan, André, Nicolly, Furkan, Shery-Leen, Mélina, Nathan, Erwan,Quentin, Corina, Bradley et Vincent d’avoir osé quitter leurs montagnes et leurs familles pour s’ouvrir au monde.

Merci enfin aux parents de nous avoir fait confiance.

Carole Chenel

 

Le projet Océan a représenté pour les enseignants beaucoup de travail et de temps consacré à sa préparation et à son financement. Les désistements, plus nombreux que nous ne l’avions jamais connu, ont suscité chez nous incompréhension et déception. Nous estimons en effet que les élèves de SEGPA ont besoin de cette pédagogie de projet pour grandir, évoluer et progresser. Heureusement, les différentes actions liées aux objectifs du projet et à son financement ont permis au plus grand nombre de s’en emparer et de faire en sorte qu’il devienne le projet de toute la SEGPA. Les derniers temps, plus mouvementés au collège, ont fait naître chez tous les adultes une inquiétude quant à la capacité du groupe à vivre ensemble pendant cinq jours et à tirer profit de toutes les activités proposées. Mais, comme souvent, la lumière renaît de la mise en action. Nous avons su dès la première activité qu’il fallait absolument créer ce projet. L’enthousiasme montré lors de la pêche à pied, de l’observation des oiseaux, de l’étude des réseaux alimentaires et de la visite de l’aquarium de la Rochelle restera sans nul doute dans les mémoires des élèves et des professeurs. Et puis, l’attitude presque calme et plutôt respectueuse affichée lors des animations plus techniques (visite de l’exploitation ostréicole, explication du travail des Services Techniques Municipaux de la Tranche sur Mer) ont prouvé combien l’exigence que nous montrions avait été comprise par la plupart des élèves. Même si de rares écarts ont exigé de notre part une grande fermeté voire des réactions sévères, il restera, bien plus que la difficulté de quelques-uns à comprendre qu’ils ne sont pas seuls, la capacité des autres, plus nombreux heureusement, à apaiser le groupe pour qu’il puisse avancer.

Ce sont ces élèves, dont certains sont très jeunes, que je voudrais remercier. Sans eux, ce projet n’aurait pas pu exister, en tout cas, pas pu être aussi réussi.

Michel Pignon

Nos impressions sur le séjour (2ème partie : les 3èmes 4)

Pendant le trajet de retour à St Pierre, Mme Chenel est passée voir tout le monde un par un et nous a posé cinq questions :

– Qu’est-ce que j’ai aimé ?

– Qu’est-ce que je n’ai pas aimé ?

– Que vais-je retenir ?

– Est-ce que ce séjour a changé quelque chose en moi ou pour moi ? Qu’est ce que je peux encore améliorer ?

Voici les réponses de tous les 3èmes 4 :

Lény :

J’ai bien aimé aller au bord de la mer. Si je pouvais revenir avec le collège, je le ferais.

J’ai aimé toutes les activités.

Je vais retenir d’être allé à la plage avec les copains.

Les activités, ça m’a fait découvrir des choses que je ne connaissais pas : les expériences à l’aquarium, tous les poissons.

Helnatan :

J’ai aimé l’aquarium, observer les oiseaux et aller à la mer le soir. Aussi le temps libre.

J’ai aimé le ramassage des téléphones, le réveil.

Je retiens ce que j’ai vu à l’aquarium, les requins.

Ewan :

J’ai tout aimé, surtout l’aquarium, les huîtres.

J’ai moins aimé l’observation des oiseaux car j’avais mal à la tête.

Je retiens l’ambiance : les moments des repas et dormir avec les amis.

Ce que ça a changé pour moi, c’est que j’ai parlé plus avec d’autres personnes : Furkan, Arthur, Helnatan.

Maëva (message reçu sur Pronote pour se livrer davantage) :

Ce que j’ai aimé c’est l’ambiance avec tout le monde la bonne entente entre les élèves l’organisation du centre les activités
Ce que je n’ai pas aimé c’est le bruit continu notamment à la cantine
Ce voyage était très intéressant car on a appris à se connaître entre élèves à s’organiser dans les chambres et à connaître de nouvelles choses aussi à partager entre nous les repas on a appris à faire les choses du quotidien et que ça ne soit pas toujours les mêmes élèves
Je tenais à vous remercier pour ce merveilleux voyage Madame Chenel Monsieur Pignon et Madame Perroteau et le responsable du centre Bellevue

Nessrine :

J’ai aimé l’aquarium et l’observation des oiseaux et quand on allait à la mer. J’ai aussi aimé le moment des devoirs.

Je retiens l’ambiance entre nous.

Ce séjour m’a appris des choses sur la nature, la mer.

Arthur :

J’ai aimé les activités et la bonne ambiance.

J’ai moins aimé, c’est qu’on n’avait pas le droit de prendre des photos à l’aquarium.

Ce voyage était marquant parce qu’il y avait une bonne ambiance.

J’ai découvert des personnes, par exemple Nathan.

André :

J’ai bien aimé être avec la classe, les visites (l’aquarium, la pêche à pied).

J’ai moins aimé les explications sur les oiseaux car je n’ai pas tout compris.

Je vais retenir la bonne ambiance avec les autres, avec la classe. Ça va me rester dans la tête.

Ce séjour m’a fait du bien parce que j’étais moins sur le téléphone. Ça change de chez moi.

Laura :

J’ai tout aimé, particulièrement l’aquarium et la mer.

J’ai moins aimé la visite des huîtres.

Je vais retenir les liens qu’on a créés les uns avec les autres, en particulier avec Sheryleen et Nicolly que je ne connaissais pas beaucoup.

Ce séjour m’a appris à être moins timide et à faire confiance aux autres.

Allan :

J’ai aimé la pêche à pied, l’aquarium, le quartier libre et l’ambiance avec les copains.

J’ai moins aimé ramasser les déchets.

Je retiendrai les liens créés avec les autres. Au collège, on ne s’entendait pas forcément bien mais ici, on a appris à se connaître : Nicolly, Corina, Sheryleen.

Ma vision des autres a changé.

Mattéo :

J’ai aimé les différentes activités qu’on a faites : la visite des huîtres, les oiseaux et l’aquarium de la Rochelle.

J’ai moins l’activité du ramassage des déchets car je n’ai pas tout compris des explications de M. Baudry.

Je vais retenir qu’on peut très bien vivre sans portable, qu’il faut préserver les plages.

Je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir changé.

Nohan :

J’ai aimé l’aquarium, l’ambiance et les activités en groupe (pêche à pied).

J’ai moins aimé l’observation des oiseaux car ça faisait mal aux yeux.

Je retiendrai l’ambiance entre nous, il n’y avait pas trop d’histoires, de bagarres.

J’ai appris à vivre sans mes parents et ça allait parce qu’il y avait mes copains.

Je dois apprendre à être moins timide.