Dictées ciblées.

En orthographe, je propose tous les 15 jours une petite dictée.
Cette dictée est d’abord travaillée en classe selon différents dispositifs (je change de dispositif tous les 2 à 3 mois). Je me permets de partager cet excellent document de Sébastien Moison :
Variations_dictees_hebdomadaires
En 6ème, nous utilisons les dispositifs en suivant cet ordre :
– dictées frigos (très appréciées),
– dictées dialoguées,
– dictées noircies,
– dictée surveillée
(Avec de temps en temps, une dictée négociée)

En 5ème, nous poursuivons les dictées surveillées, puis nous travaillons avec les dictées « préparées » (assez efficaces) et enfin pendant une bonne moitié de l’année, nous utilisons un dispositif hybride que j’ai mis en place :
1) Le texte est dicté aux élèves qui écrivent sur leur cahier de français.
2) Je répartis les élèves par groupe de deux en fonction de leur niveau en orthographe (groupe homogène). Ils doivent confronter leurs écrits et les corriger en utilisant tous les outils de la classe (dictionnaire, Bescherelle, mémo, sous-main, affichage).
3) La mise en commun se fait au tableau : un élève tape une phrase sur l’ordinateur qui s’affiche en direct. Personne ne dit tant qu’il n’a pas terminé. Une fois qu’il s’est relu, ceux qui ne sont pas d’accord lèvent le doigt et argumentent. Quand la phrase paraît enfin juste, chacun corrige sur son cahier. Un autre élève vient écrire la phrase suivante et ainsi de suite.
Ce dispositif, contrairement aux autres, prend plus d’une heure.

Je crée mes dictées en fonction des projets de lecture et d’écriture en ciblant à chaque fois un objectif précis (des homophones, un son complexe…).
Voici, pour l’instant, les dictées que j’ai créées (document mis à jour le 30/09/20) : Dictées ciblées

Après l’étude de la dictée, je demande aux élèves de l' »apprendre » (i.e. de savoir l’écrire sans erreur) pour la semaine suivante. En fonction des difficultés de chacun, je raccourcis plus ou moins la quantité à apprendre.

J’évalue les dictées avec la grille suivante : grille d’évaluation

6 commentaires

  1. Merci beaucoup pour ce partage. Comment les élèves font-ils la préparation ? Ils ont des listes de mots (invariables par exemple) à apprendre durant les jours avant la dictée ?

  2. Bonjour,
    La dictée est préparée en classe grâce à un des dispositifs de Sébastien Moison. J’adapte ensuite la quantité de phrases à apprendre en fonction de leur niveau (pour un dysorthographique, je commence par une seule phrase). Je ne fais pas apprendre des mots mais des phrases entières. La conjugaison s’installe également ainsi.
    La préparation se faisant moins d’une semaine avant l’évaluation, les élèves jouent bien le jeu et font peu d’erreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *