Environnement
Un blog sur la géo-environnement

Bali, et après…

Bonjour,

Introduction, une vidéo pour rappeler les enjeux de la conférence de Bali sur le climat:

Bali qui commence par une bonne nouvelle, la ratification du traité de Kyoto par l’Australie. Et Bali qui se termine par un accord difficilement acquis. La communauté internationale, pourtant invitée à une réaction urgente pour contenir la crise climatique, n’a pas pu décider d’une stratégie précise pour réduire les gaz à effet de serre. Le texte adopté à Bali renonce aux objectifs chiffrés, il ne s’engage pas sur un calendrier précis. Seul rappel de l’urgence à agir, une note en bas de pages du préambule qui mentionne le dernier rapport du GIEC sur l’évolution du climat. Dans cette dernière synthèse, le groupe d’experts internationaux propose aux pays développés de réduire leurs émissions de 25% à 40% d’ici 2040, par rapport à 1990. Ce contrôle des émissions devrait limiter le réchauffement à 2°C au milieu du siècle, limite au delà de laquelle le climat pourrait s’emballer. Le rapport 2007 du GIEC invite encore à une réduction de 50% des émissions globales, d’ici 2050. Le texte adopté à Bali, qui se réfère aux avertissements du GIEC, n’a donc pas clairement formulé les recommandations des scientifiques. Bali, supposé préparer l’après – Kyoto qui expire en 2012, précise cependant que les négociations sur le climat devront s’ouvrir « dès que possible et pas plus tard qu’avril 2008 ». En 2009, la conférence de Copenhague devrait finaliser un autre plan de lutte contre le réchauffement climatique. Un vrai après – Kyoto.

Malgré des négociations difficiles, Bali semble cependant avoir impulsé un « processus global ». Pays développés et pays en voie de développement devraient s’impliquer pour freiner les effets de la crise climatique. Un effort sans contrainte sur les moyens à développer, un compromis difficilement acquis. Les Etats – Unis, soucieux d’associer les pays en voie de développement dans la lutte contre le réchauffement climatique, toujours opposés à une stratégie directive en matière de réduction de gaz à effet de serre, ont fini par accepter un accord qui ne les engage pas à grand chose. Les pays émergents, Chine et Inde en tête, ont multiplié les interventions pour dénoncer la timidité de l’engagement occidental, et pour réclamer des aides. Parmi les points positifs d’une conférence qui n’a pas décidé de grand chose, la prise en compte de la déforestation et de la dégradation des terres, 20% des émissions mondiales.

M.J.


Publié par marlene le 17 décembre 2007 dans Climat
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Une réaction à “Bali, et après…”

  1. nativelle
    18 décembre 2007

    BORLOO ! C’est du pipo
    Les D.I.R.E.N en ont R.A.B de l’environnement

    Le ministère de l’environnement est parfaitement au courant de la pollution qui hante le marais (ZNIEFF) de Cabourg Varaville chaque année depuis 2005.
    http://varaville.ifrance.com et http://nativelle.over-blog.com/
    Ce même ministère nous le savions était complètement sourd puisque la DIREN de basse Normandie me renvoyait au ministère et que le ministère lui me renvoyait à la DIREN.
    Après les élections, je me suis dit LA, tout va changé

    L’ami Borloo est arrivé avec sa dégaine de brave type les poches de son grand manteau remplies de promesses. J’étais presque rassuré

    Plus tard je suis tombé sur le blog Internet de son comité de soutient regardez les commentaires entre Pier et moi même Nativelle à ces adresses
    http://varaville.ifrance.com/JBorloo.htm
    http://varaville.ifrance.com/Borloo.htm

    Ils m’ont tellement baratiné que j’étais certain que cette fois j’avais gagné, que la ZNIEFF serait épargnée pour les années avenir.

    Mais voila du pipo, Borloo c’est du pipo.

    La suite est presque du domaine de l’incroyable. Le ministère continue à s’taire, Borloo un vers à la main en dit toujours trop et ne fait rien, son comité de soutient à fichu le camp et le blog disparu.

    Et le marais dans tout ça ? Et bien rien.

    On se retrouve dans la même situation que les années précédentes puisque l’on remet ça en 2008 avec la complicité du préfet
    Alors messieurs avec votre grenelle de l’environnement et tout le baratin qui va avec, lâchez nous les basquettes.

    Sarko, Borloo, Kosciusko

    Avant de faire la leçon aux Américains, chinois, et autres sur l’environnement et les droits de l’homme REGARDEZ CHEZ VOUS bordel. Frottez vous les yeux et réagissez avant que les Français vous prennent pour ce que vous êtes vraiment…

    Nativelle P Cabourg [email protected]

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.