Environnement
Un blog sur la géo-environnement

L’Europe accouche d’un plan climat.

Bonjour,

L’Europe s’engage en faveur du climat, et adopte le « paquet de mesures le plus complet du monde ». L’expression est de Manuel Barroso, le Président de la Commission européenne. L’objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020, par rapport à 1990. Et de parvenir à 20% d’énergies renouvelables dans la consommation totale. Les pays les plus riches devront soulager les autres.

Réformer le système de quotas d’émission.

Le système d’échange des quotas d’émissions de gaz à effet de serre, principal instrument européen pour lutter contre le réchauffement, sera réformé. Depuis 2005, les industriels européens peuvent acheter des « droits à polluer ». A partir de 2013, cette mesure sera étendue à d’autres industries polluantes ( électricité, aviation, aluminium, chimie..). Ces « droits à polluer », jusque là gratuits, seront progressivement vendus aux enchères. Et pour coller aux objectifs de réduction de gaz à effet de serre, ces quotas d’émissions seront révisés à la baisse. Les industriels, qui craignent la concurrence de la Chine ou de l’Inde, peu soucieuses du climat, évoquent de possibles délocalisations vers des espaces de production meilleur marché. Argument repris par des pays comme l’Allemagne, la Belgique, ou la France. Il est donc possible que les « droits à polluer » restent gratuits. Ou qu’une « taxe carbone », chère à la France, majore le prix de produits en provenance de Chine ou des Etats-Unis, qui ne respectent pas les engagements de Kyoto.

Renouvelable et agrocarburants.

Autre objectif, orienter l’Europe vers le renouvelable, éolien, solaire, biomasse, pour atteindre 20% de la consommation d’énergie en 2020, contre 8% aujour’hui. Pour ne pas contrarier le développement des nouveaux membres d’Europe orientale, cette conversion dépendra de la richesse des Etats. La France devra passer de 10,3% d’énergie propre en 2005 à 23 % en 2020, l’Allemagne de 5,8% à 18%, la Suède de 39% à 49%, et la Pologne de 7% à 15%.(1) Le nucléaire, refusé avec l’étiquette « renouvelable », pourrait contribuer à cet effort énergétique. Les agrocarburants, dont la production sera soumise à des exigences « durables »(!!!), devront représenter 10% de la consommation européenne.

Vers une économie pauvre en carbone.

Les pays riches sont donc invités à réduire leurs émissions pendant la décennie à venir, 15% pour la France, l’Allemagne, et la Belgique, 17% pour la Suède, et 20% pour le Danemark. (1)Tandis que les plus pauvres sont autorisés à les augmenter pour combler leur retard avec les économies occidentales, 9% pour la République Tchèque, 14% pour la Pologne, et 20% pour la Bulgarie et la Roumanie, mais pas plus. (1) Cette « solidarité européenne » dissimule mal les rivalités qui se sont exprimées pour formuler ce plan, gouvernements, industriels, syndicats, sans oublier l’avis  persuasif des lobbies. Il y a prétexte à affrontements. L’ Europe, qui souhaite devenir un modèle mondial de lutte contre le réchauffement, se prépare à une petite révolution économique, « pauvre en carbone ». Le Parlement européen et le Conseil des Ministres devront adopter la stratégie définitive. Peut – être avant la fin de l’année, si le climat s’y prête…

M.J

« L’Europe en tête contre le réchauffement climatique », un peu de pub, la vidéo à l’avantage d’expliquer le mécanisme des quotas…

(1) »Bruxelles présente un plan « historique » de réduction des émissions de gaz à effet de serre. », Christian Spillman, AFP, 23 janvier 2008.


Publié par marlene le 24 janvier 2008 dans Actualité,Climat
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Une réaction à “L’Europe accouche d’un plan climat.”

  1. Max
    2 février 2008

    Bonjour,

    Merci pour ce blog, qui informe et incite à l’action en matière d’environnement. Sur http://www.reveillerleurope.com/blog, et comme son nom ne l’indique pas forcément, nous essayons de sensibiliser le public à l’importance de l’UE mais également à la protection du climat et à une recherche d’énergies propres.

    L’Union Européenne saura-t-elle faire bouger les choses, et ce « plan climat » va-t-il être respecté? Croisons les doigts, et en attendant continuez à en parler, ça fait du bien aux gens !

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.