Environnement
Un blog sur la géo-environnement

La crise climatique à Cancun.

Bonjour,

La Conférence sur le climat s’ouvre à Cancun,  au Mexique, sur une note pessimiste. Si les émissions de gaz à effet de serre mondiales se maintiennent au rythme actuel, elles pourraient atteindre 56 milliards de tonnes annuelles, avant 2020. Or, pour contenir les températures au dessous de 2°C, et atténuer les effets de la crise climatique, les émissions mondiales devraient se stabiliser autour de 44 millions de tonnes par an. Entre les deux, 12 milliards de tonnes qui pourraient faire la différence entre un scénario « acceptable », et une évolution plus excessive du climat. Ces chiffres sont extraits d’un rapport du Programme des Nations Unies pour le  Développement (PNUE), publié il y a quelques jours.

Image de prévisualisation YouTube


Après la Conférence de Copenhague, incapable de préciser une feuille de route pour l’après 2012, et l’après Kyoto, Cancun offre une nouvelle chance pour trouver un accord. Les 194 parties signataires de la Convention Climat, réunies du 29 novembre au 10 décembre dans la cité balnéaire mexicaine, devront préciser leurs engagements. Et s’entendre sur une stratégie commune pour stabiliser les températures au dessous des 2°C. D’après le PNUE, les promesses de réduction de gaz à effet de serre, arrachées à Copenhague l’an dernier, devraient permettre de réaliser 60% de l’effort nécessaire pour modérer la crise climatique.

M.J


Publié par marlene le 26 novembre 2010 dans Actualité,Climat
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.