Environnement
Un blog sur la géo-environnement

FAO: un point sur les forêts.

Bonjour,

La déforestation mondiale serait en baisse, sans pour autant s’arrêter. C’est le constat de la FAO qui livre son rapport 2010 sur l’état des forêts dans le monde. (1) Pendant la décennie 2000-2010, le rythme de la déforestation est estimé à 13 millions d’hectares par an, contre 16 millions pendant la décennie précédente. Avec des différences continentales. Les pertes les plus importantes sont enregistrées en Amérique du Sud et en Afrique, quand la superficie forestière stagne en Amérique du Nord et du Centre, et gagne du terrain en Europe et en Asie. Et des différences nationales. Moins de forêts sacrifiées au Brésil et en Indonésie, mais beaucoup plus en Australie, sous la double pression des sécheresses et des incendies. La perte contenue de la superficie mondiale des forêts s’expliquerait aussi par le reboisement et l’expansion naturelle des écosystèmes forestiers. La politique de plantation à grande échelle, orchestrée en Chine depuis la fin des années 70, compenserait les pertes forestières enregistrées en Asie et en Asie du Sud-Est.

Les forêts primaires , systèmes tropicaux denses et variés, épargnés par les activités humaines, représentent plus du tiers du couvert forestier mondial. Pénétrées et exploitées pour certaines essences, elles auraient perdu 40 millions d’hectares depuis 2000. Les forêts plantées, 7% du couvert forestier mondial, gagnent elles 5 millions d’hectares par an. En Asie, en Europe, en Amérique du Nord et du Centre, surtout. Un quart d’entre elles prospèrent grâce à des essences introduites. Environ 12% des forêts mondiales sont protégées, parcs nationaux, réserves d’animaux, ou espaces naturels. Une superficie sous surveillance qui gagne du terrain depuis les années 90.

Fonction économique et de survie. Environ le tiers des forêts de la planète sont destinées à la production  de bois et de produits forestiers non ligneux. L’extraction officielle de bois, stable depuis les années 90, serait gonflée par l’exploitation illégale. La FAO estime qu’environ la moitié du bois extrait est destiné à se chauffer. Environ 10 millions de personnes travaillent à la gestion et à la protection des forêts, quand probablement des millions d’autres, estimation difficile, dépendent de la forêt pour survivre. Fonction écologique. 8% des forêts mondiales sont affectées à la conservation des sols et des eaux. Les arbres permettent aussi de maîtriser les avalanches en montagne. Ils protègent les cordons dunaires, les côtes, et constituent un rempart contre la désertification. Les plantations chinoises, destinées à contenir la désertification, la dégradation des sols, la déperdition d’eaux dans toute la partie Nord du pays, ou à prévenir les crues du Yangtsé, ont fait progresser la surface mondiale des forêts utiles. Fonction socio-économique. 4% des forêts mondiales seraient destinées au tourisme, à l’éducation, et assumeraient une fonction socio-culturelle et spirituelle pour certaines communautés. Le Brésil consacrerait  1/5° de la superficie forestière aux populations qui en dépendent.

En lien la synthèse du rapport de la FAO, version PDF. http://www.fao.org/forestry/static/data/fra2010/KeyFindings-fr.pdf Au fait, à qui appartiennent les forêts ?  A tout le monde, 80% du couvert mondial. Les communautés, les particuliers, et les sociétés privées se partagent le reste.

M.J

Reboisement en Chine et arnaque. Des citoyens, encouragés à investir dans un programme de plantation d’arbres dans le nord de la Mongolie, région aride, ont été floués. Manifestation.

Image de prévisualisation YouTube

(1) Evaluation des ressources forestières 2010.


Publié le 17 avril 2010 par marlene dans déforestation,FAO
Tags :: , ,