Environnement
Un blog sur la géo-environnement

Erik Orsenna, emporté par les eaux….

Bonjour,

Erik Orsenna est parti en voyage, tout le monde le sait, deux ans passés à courir la planète pour enquêter sur « L’avenir de l’eau » (1), le titre de son carnet de route. Son périple commence par l’Australie, l’île-continent asséchée par de longues années sans pluie, et qui voit ses deux plus belles rivières, le Darling et le Murray, pompées par les fermiers et privées par des barrages, se tarir un peu plus. Et dans ce pays riche qui compte ses gouttes de pluie, un fermier désespéré se suicide tous les quatre jours. A Calcutta, l’eau est complice du choléra, cette bactérie qui voyage et prospère dans des quartiers surpeuplés, sans accès au robinet et sans réseau d’assainissement. Au Bengladesh, l’eau c’est le « flood », cette inondation qui puise sa force dans la langue anglaise et la mousson pour submerger les chars, ces îles provisoires du lit du Brahmapoutre. En Israël, la Mer morte agonise. Au Chili, on attrape le brouillard qui enveloppe les côtes du Pacifique dans de grands filets pour en récupérer les gouttelettes. Aux Etats-Unis, le Colorado pompé par l’agriculture et l’urbanisation, Los Angeles, Sans Diego, Phoenix, Tucson, s’épuise. A côté, Las Vegas, hôtels, casinos, et pelouses verdoyantes, détient le record mondial du gaspillage, 1000 litres par personne et par jour. Le Maghreb va terriblement manquer d’eau, prédiction du GIEC, en attendant on pompe dans la nappe phréatique du Sahara, qui n’est pas inépuisable. Et ce désert, que l’on croyait bien installé au nord du continent africain, traverse la Méditerranée, Barcelone manque d’eau. Au Sénégal, on rêve d’ensemencer les nuages avec de l’iodure d’argent pour récolter leurs précieuses gouttes sur le sol, mais les nuages ont aussi leurs humeurs.

Voyage d’écrivain, quelques personnages parcourent le récit. Ingrid, la sémiologue convertie à l’élevage en Australie, qui sait que le jaune, couleur de sécheresse, condamne son bétail. Nicolas Fornage, inspecteur de barrages, sillonne le monde pour en apprécier les impacts, il y a les productifs et les inutiles, question de géographie, de climat, et question politique. En Israël, Sammy Boussiba pense que les algues pourraient sauver l’humanité, à moins qu’elles ne la débarrassent des moustiques responsables du paludisme. Simha Blass, le génial inventeur de l’irrigation au goutte-à- goutte, connaissait déjà la valeur de la ressource. Sur les bords d’un Lac Tchad miniaturisé, la vache Kouri s’inquiète pour son avenir de nageuse. Le scarabée de Namibie a un don pour capter les gouttelettes nécessaires à sa survie, question de carrosserie. Au Bengladesh, en Israël, ou sur les hauteurs de l’Himalaya, l’eau devient géopolitique. Les guerres de l’eau ont de beaux jours devant elles, prédit Erik Orsenna, pression démographique explique. C’est peut-être en Chine que l’écrivain-voyageur bouscule le plus notre relation occidentale à la géographie, née d’un territoire tempéré, proportionné, et docile. La Chine, terre de démesure et de caprices, trop de pluies en été, trop peu d’eau au sud, un tiers des rivières polluées, une obsession des inondations, une tradition de grands travaux hydrauliques, et une vedette, le barrage des Trois Gorges sur le fleuve Yangtsé, 2310 mètres de long, 1,2 millions de personnes déplacées, et 600 km² de terres agricoles et de forêts noyées.(2) C’est aussi en Chine que l’on apprend que le plus grave à venir pour l’humanité n’est peut-être pas le manque d’eau, mais le manque de terres cultivables.

Erik Orsenna et l’eau, le voyage n’est pas vraiment fini puisqu’il continue sur son blog, beaucoup de petits textes à feuilleter. Avec en prime un pub pour son livre, une belle enquête qui donne envie de partir avec lui, une prochaine fois..Orsenna intervient encore sur le site de la Fondation Hulot, encore des histoires d’eaux.

M.J

(1) « L’avenir de l’eau » – Petit précis de mondialisation II, Erik Orsenna, Fayard, octobre 2008, 416 p.

(2) Wikipedia


Publié le 20 novembre 2008 par marlene dans Actualité,eau
Tags :: , ,