Un exposé sur le verre et le plomb

Posez vos questions, échangez vos infos, vos avis et vos idées sur le forum consacré aux exposés !

Alors ça c’est du sur mesure ! Une jeune fille, Clémentine, me demande via la rubrique « suggérez un sujet ! » (que je vous invite à utiliser) un exposé sur le verre et le plomb. Plutôt confidentiel comme sujet. Mais comme c’est le début du blog, et aussi que je suis quelqu’un de sympa, voici mes conseils pour réussir un exposé avec ce sujet.

verre coloréCertains de nos verres sont en effet réalisés avec du plomb. Voilà le point de départ du sujet. En effet, en gobeletterie et en verrerie d’art, le verre est appelé cristal si la teneur en oxyde de plomb est supérieure à 24 %. Le verre au plomb est utilisé en télévision, en électronique et dans les enseignes fluorescentes. En élevant la teneur en plomb (60%), on obtient un verre dense utilisé pour la protection des rayons X par exemple.

Nous avons donc tous, déjà, sans forcément le savoir, cotoyé des verres au plomb !


Une petite carte d’identité, certes un peu technique, s’impose pour bien comprendre ce type un peu particulier de verre :

Le verre contient du plomb s’il noircit lorsqu’on le chauffe au chalumeau.
La température de ramollissement pour 60% de silice et 25% d’oxyde de plomb est de 630°C.

Son coefficient de dilatation est très élevé : 90 x 10-7 (de 0 à 300°C).
Maintenant que tu as décrit le verre et le plomb, tu peux mentionner le fait que certains scientifiques considèrent cet assemblage comme dangereux pour la santé. Vois cet article de l’agence pour la santé du Canada. Il y est notamment mentionné le fait que « Le cristal au plomb, qui résulte de la combinaison de quartz fondu et de composés de plomb, est apprécié pour son éclat et sa transparence. Lorsqu’un aliment ou une boisson se trouve dans un contenant en cristal au plomb, il est possible que du plomb soit libéré dans l’aliment ou la boisson. »
Et c’est cette libération de plomb qui peut être mauvaise pour certains organismes. Tous les détails sont dans l’article.
Tu peux ensuite parler de la fabrication du verre :

La technique la plus connue est sans contexte le soufflage du verre. C’est une technique qui permet, à partir du verre comme matériau, de lui donner une forme et du volume. Le souffleur commence par cueillir une paraison (masse de verre) dans le four à pot à l’aide de sa canne. D’un souffle bref (pour éviter le reflux d’air chaud) et en bouchant aussitôt l’orifice de son doigt, il fait naître une bulle due à la dilatation de l’air au contact du verre chaud.
Ensuite il a recours a la technique du souffle continu pour atteindre le volume souhaité. Le verre prend ainsi forme

Un exemple de soufflage de verre (Image Wikipédia)

C’est un métier qui perdure encore aujourd’hui. En Italie par exemple, les artisans de l’île de Murano (une des nombreuses îles de Venise) sont des souffleurs de verre renommés, dont les créations sont reconnues internationalement. Tu peux lire cet article de la Tribune pour en apprendre un peu plus.
k
Ce sujet n’étant pas extrêmement vaste, nous en resterons là. Cependant, tu as toutes les armes en mains pour réaliser un bel exposé.

Et si tu n’es pas encore tout à fait sûr de toi, voici quelques sites pour enrichir ton contenu :

La fabrication du Verre. Un article très bien fait sur le verre de Murano (Italie).
La fabrication des verres de lunettes. Comment sont fabriqués les verres de nos lunettes. Un petit article pour y voir plus clair :).
L’encyclopédie Encarta. Article très complet sur les différents types de verre et leur composition (5 pages).

Et pour finir, la traditionnelle vidéo. Que je vous recommande fortement, car elle explique de manière très pédagogique la fabrication du verre. Cela vaut vraiment le coup!

Pas de lecteur intégré, mais vous pouvez la retrouver à cette adresse. (Lecteur Quicktime nécessaire).

Bon exposé à toi Clémentine, et à tous les autres !

Attention ! Il faut toujours vérifier les informations que l’on trouve sur Internet, afin de ne pas faire d’erreur. Tu peux comparer plusieurs sites pour voir si les informations sont les mêmes, ou comparer avec un dictionnaire, ou une encyclopédie.

Il ne faut pas recopier mot pour mot les phrases que tu trouves sur Internet : ton instituteur s’en rendra compte très vite et toi, tu n’auras pas appris grand chose. Le but, c’est que tu apprennes à chercher des informations véridiques, et que tu crées ton propre texte grâce à ces informations.

Pour la méthodologie d’un exposé, clique ici !

Une réflexion au sujet de « Un exposé sur le verre et le plomb »

Laisser un commentaire