Feb 14

Romans, mangas et BD : les petits nouveaux sont là !

MANGAS : Vos séries préférées continuent à arriver :

  • Fairy Tail 15 et Soul Eater 12 et 13 (le 14 sort en mars),
  • Black Butler, épisodes 3, 4 et 5, mélange d’humour et d’action,
  • Death Note 3,4 et 5 : cette série verra une 3ème adaptation cinématographique en 2012 ;
  • Bakuman 3 : une série à l’intérieur du milieu des mangaka ;
  • Monster Hunter Orage 3 et 4
  • Summer wars, tomes 1 et 2.

Pour les bandes dessinées, une suite aussi, celle de TALISMAN et le tome 3, suite et fin de l’histoire qui s’intitule « le Chaperon rouge ». Une petite nouvelle intitulée Passages secrets de David Boriau et Goum pour le dessin, où se mêlent légendes et réalités.

Un vent de fraîcheur plane sur cette bande dessinée. Les dessins sont  du style que l’on retrouve dans les dessins animés actuels. L’histoire est simple :  celle de jeunes héros qui vont tout faire pour déjouer les plans du maire de la ville, plus intéressé par l’argent que par la gestion de l’intérêt général.  Mais nos jeunes héros connaissent des passages secrets dans cet immeuble convoité par des financiers. L’humour est bien présent avec la petite Edeta qui ne comprend pas grand chose à ce qui se passe et ne cesse de poser des questions ou répondre complètement à côté.

Deux BD, petit format : la suite du premier tome MAUS de Art Spiegelman , l’histoire des camps de concentration tirée des souvenirs du père de l’auteur. Art Spiegelman vient d’être récompensé au festival d’Angoulême.

Audacieuse entreprise graphique et scénaristique zoomorphique où les nazis sont des chats, les Juifs des souris et- paradoxe- le résultat puissamment évocateur des horreurs de la Shoah. Ce deuxième tome s’intitule « Et c’est là que mes ennuis ont commencé » (Voir l’article du 1er février).

La deuxième bande dessinée, tout en noir et blanc, retrace l’enfance et l’adolescence de Marjane Satrapi dans Persépolis 2. Les 4A, dans le cadre de Collège au cinéma, ont déjà vu le film en octobre. Le sujet en est la révolution islamique iranienne.

Toujours dans le cadre de « Collège au cinéma », deux titres de romans sont à votre disposition en préambule aux séances de mars et de mai prochains :

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijié : le narrateur et son ami  Luo, en cette année 1971, sont plongés dans la révolution culturelle chinoise. Tous les deux « ennemis du peuple » doivent payer, comme leurs parents le fait d’appartenir à la classe bourgeoise des « intellectuels » : une rééducation par le travail à la  campagne, pour faire des Chinois dignes de Mao,

Dai Sijie nous entraîne dans un monde terrible, parce qu’absurde, où l’interdit entrave jusqu’aux sentiments les plus simples, où les hommes perdent tout, même leurs rêves. Le livre n’y a pas droit de cité, ou alors seulement les livres du grand Timonier !

Les raisins de la colère de John Steinbeck.

Trois romans très courts :

Comment j’ai connu papa de Sèverine Vidal, quête d’identité, tendresse, complicité : Ava, perspicace retrouvera la trace de ce père qui lui manque tant.

– Les mots qui tuent de Agnès de Lestrade, quand le mensonge et l’amitié ne font pas bon ménage.

Petit meurtre et menthe à l’eau de Cécile Chartre, une lecture facile et amusante, qui aborde le sujet des familles recomposées et de l’entente délicate avec les beaux-parents.

Un roman de Christophe Lambert Le dos au mur : nous sommes en 2020, le mur c’est celui qui sépare le Mexique des Etats-Unis ; un grand jeu télévisé braque ses caméras sur ce passage que 200 clandestins essaient de franchir. Le dernier, repris par les forces de l’ordre, gagne de l’argent et le droit d’être naturalisé. Diego est l’un des deux cents. Mais que se cache réellement derrière ce grand show ??

Et pour terminer : le dernier tome des aventures de Cathy, après Cathy’s key, et Cathy’s book, Cathy’s ring




0
comments

Reply

You must be logged in to post a comment.