Apr 01

Atelier calligraphie, première ?!

Ni Hao (prononcer NI-RA-O) BONJOUR,

A l’invitation de Madame Girault, professeur de français, et de Mme Martin, documentaliste, Mme Chantal Gaucher viendra enseigner au 6B, les rudiments de la calligraphie chinoise, sur 4 séances.  Cette initiation nous a paru judicieuse dans le cadre d’un travail d’exposés sur la Chine, proposés aux élèves avant les vacances d’hiver, et aussi dans le cadre d’un ouverture multiculturelle,  conforme aux programmes de géographie sur l’Asie.

Pour faire de la  belle écriture, il faut être « en équilibre » entre le ciel et la terre : pas de jambes croisées, de chevilles tordues… Le pinceau est le lien entre les deux éléments.

Le nécessaire :  papier, encre et couleurs, pinceaux  (en poils de chèvres, de bouc ou de loup !) et la pierre à encre (en fonte, en bronze, parfois en porcelaine).

des conseils « en poésie »

L’art de bien prendre son pinceau

Le pinceau se tient entre le pouce et l’index,
Le majeur en action, contrôle la pression,
L’annulaire à l’opposé sert de contre-balancier,
L’auriculaire lui fournit, renfort et appui.

Une pointe de pinceau franche,
exige une bonne prise de manche.
Peins ou écris, comme il te plaît,
mais de ton pinceau ne te sépare jamais.

Jean de la Pagode
Si tu veux en savoir plus,  consulte maître Xiao Rang. A bientôt

0
comments

Reply

You must be logged in to post a comment.