Archive for février 10th, 2012

Fév 10

Le métier de journaliste : rencontre avec les 4A

Dans le cadre des « classes presse », les élèves de 4A et leur professeur de français, Mme Girault, ont rencontré Quentin Lanvierge, journaliste sportif au Courrier de la Mayenne.

Son parcours

Après un bac ES et une licence d’histoire, M. Lanvierge qui avait été correspondant de presse pendant ses études supérieures, a finalement opté pour une école de journalisme à Lille. Une année de formation, puis il devient journaliste dans des locaux à Tarbes, puis à Maubeuge en CDI (Contrat définitif).  Le quotidien « Le Haut-Anjou » l’accueille ensuite à Craon puis il devient chef d’agence, pendant 5 ans, à Segré. Aujourd’hui, et depuis 3 mois seulement, il a été recruté comme journaliste sportif au Courrier de la Mayenne.

Le Courrier de la Mayenne

Il existe plus de 200 hebdomadaires locaux en France. Le Courrier de la Mayenne s’appelait, à l’origine, le Courrier du Maine et appartenait à Louis de Guébriant ; actuellement son fils Loïc gère également « Le Haut-Anjou » (18 000 exemplaires) et « L’écho d’Ancenis »  (5 000 ex.) tandis que le Courrier tire à 33 000 exemplaires. Neuf journalistes se partagent les différentes rubriques (loisirs/spectacles, sports, actu locale…). Deux commerciaux et des « metteurs en page » complètent l’équipe. Le Courrier de la Mayenne est imprimé à Saint-Lô désormais, après avoir été imprimé localement à l’IMAYE. 60 % des ressources proviennent des publicités tandis que les 40 % restants sont assurés par les ventes et les petites annonces légales (création,  modifications statutaires d’entreprises ou disparition).

Le métier de journaliste

C’est un métier exigeant qui requiert des capacités d’écriture (savoir faire une synthèse rapidement), de la curiosité, une empathie pour les contacts humains et les gens en général ; il demande également de la disponibilité ; les horaires sont flexibles. Le choix des articles est dicté par l’actualité et l’avantage d’un hebdo, c’est de pouvoir aborder tous sujets dans une relative autonomie (impossible dans un quotidien).

Un journaliste est tenu à la déontologie (règles morales qui régissent une profession : policier, architecte, chirurgien-dentiste…). Il doit respecter le droit à l’image des personnes qu’il côtoie pour écrire un article.

Notre invité est également « pigiste » pour un journal « LE VELO« , c’est-à-dire qu’il fournit des articles mais qu’il n’est pas salarié de ce journal.

M. Lanvierge couvre différents événements sportifs sur le département ; il s’occupe aussi des photos. Dans ce cadre précis, il a peu l’occasion de voyager : un cycliste mayennais a été sélectionné pour les JO de Londres cet été… peut-être l’occasion d’y séjourner quelques heures ! A la question posée par un élève sur ce qu’il juge « ses meilleurs articles », il donne deux exemples qui relatent  des faits divers dont les protagonistes ont pour point commun d’avoir sauvé une vie humaine :

–  Un appel à témoins, après un accident de voiture, a permis à la victime de rencontrer son sauveur ;

– la remise de médaille des Justes (Résistants pendant la seconde guerre mondiale), à Renazé ; des retrouvailles entre un enfant juif (devenu adulte) et la famille mayennaise qui l’avait caché.

Pour ce journaliste, il y a nécessité de changer de secteur géographique pour ne pas se lasser d’une actu locale peu diversifiée. Mais la concurrence du media net est forte et les  nouveaux diplômés nombreux.De plus en plus, il faudra avoir appris à enregistrer des sons, des vidéos, des images, en plus de la maîtrise des différentes écritures journalistiques.

Alors, prêt à être incollable sur l’actu ?

Pour vous renseigner sur ce métier, vous pouvez consulter ces pages :

0
comments