Archive for mars 26th, 2012

Mar 26

Concours de scenario : une place honorable pour les 5e

  Les coordonnateurs de l’action « Collège au cinéma » avaient lancé, à l’automne un concours de scénario comme  prolongement à l’expérience cinématographique. Les cinquièmes se sont pris au jeu et sur les trois pistes imposées, ils se sont improvisés scénaristes avec des règles propres à l’écriture scénaristique :

  • – l’emploi du présent,
  • – les indications de lieu et de temps,
  • – les précisions de gestuelles, d’accessoires…

A plusieurs, ou individuellement, ils ont travaillé leurs dialogues dans des situations imaginaires, en ayant à l’esprit, non pas le souci d’un récit détaillé mais celui d’images évocatrices.

16 classes de 6 collèges mayennais ont participé à cette expérience. Le comité de lecture n’avait pas pour démarche d’établir un classement des meilleurs scenarii mais il a salué unanimement la qualité des textes rédigés et l’engagement des élèves dans ce travail.
Il a relevé le caractère social particulièrement développé dans ces écrits et notamment les questions :

  • – des personnes âgées dépendantes (maladie d’Alzheimer),
  • – des licenciements abusifs dans le cadre de plans sociaux douteux,
  • – des injustices sociales et pénales,
  • – du racisme,
  • – du mal-être de la jeunesse (révolte, désir de liberté…).

Voici, pour exemple, le scenario qu’a écrit Faustine, élève de 5e sur le thème « Comment ai-je pu finir dans un fourgon de police ? »

ERREUR DE VIEILLESSE

0
comments

Mar 26

Le brevet, un examen dérisoire ?

 Tous les élèves de 3e sont concernés par le brevet des collèges et les épreuves constituent leur premier examen de l’enseignement secondaire. Pourtant, les candidats n’ont pas l’impression de jouer leur avenir lors de cette évaluation.

 Les conditions d’obtention ne sont plus aussi exigeantes qu’il y a 40 ou cinquante ans. D’une part, ils ont accumulé des points tout au long de l’année scolaire qui  assurent à certains d’entre eux, une confortable avance. Ce contrôle continu démystifie l’examen et l’échec d’un épreuve ne remet pas en question l’obtention du brevet. D’autre part, les décisions d’orientation ont été prises en conseil de classe et le passage en seconde n’est pas déterminé par la réussite à l’examen.

Le brevet, un cap symbolique ?

Quelques arguments  pour mettre toutes les chances de votre côté :

–  Le brevet des collèges est requis pour se présenter à certains concours (fonction publique) ou à des stages professionnels. Le fait d’avoir une mention peut influer sur le fait d’obtenir une bourse d’études et surtout il concrétise un parcours scolaire : la validation du socle des compétences en est la preuve depuis 2011.

– Les brevets blancs, puis l’épreuve en elle-même, vous préparent aux examens qui vous attendent plus tard ;  les formalités (présentation des convocations, de la carte d’identité, anonymat des copies…) constituent un « cérémonial » auquel vous serez confrontés dans vos études supérieures.

– Le travail de révision que ce premier examen vous impose exige organisation et méthode, toutes qualités qui vous seront utiles dans votre vie de lycéen ou d’étudiant.

Des sites pour vous aider à y voir clair et hiérarchiser les priorités au 3e trimestre :

BON COURAGE AVANT LE  8 JUILLET, DATE A LAQUELLE VOUS DECOUVRIREZ VOS NOTES !

0
comments