Archive for novembre, 2012

Nov 21

MERCREDI 28 NOVEMBRE CROSS DEPARTEMENTAL UNSS A LAVAL

Le cross départemental a lieu à l’ancien hippodrome.

Le rendez-vous est fixé à 10h30 au gymnase du collège

Le retour est prévu vers 15h30 au collège

Les parents peuvent venir chercher leur enfant directement sur le site de l’ancien hippodrome après leur course, mais prévenez les enseignants d’EPS avant de partir.

Horaires des courses:

12h30: benjamines

12h50 benjamins nés en 2001 et 2002

13h10: benjamins nés en 2000

13h30 minimes filles nés en 98/99

13h55: minimes garçons nés en 98/99

15h15: cadets nés en 97

Prévoir pique-nique, vêtements de rechange et tenue adaptée à la météo et au cross!!

 

0
comments

Nov 17

CROSS DISTRICT DE LAVAL UNSS

Bravo à tous les participants et rendez-vous le 28 novembre pour le cross départemental qui se déroulera à Laval à l’ancien hippodrome!

 

 

Le collège Fernand PUECH en force!

Wallis FOUCHER sur le podium avec sa médaille de bronze!

Les minimes filles!

 

Les benjamins autour de Sami portant son bouquet de fleurs et brillant vainqueur de la course !

 

0
comments

Nov 17

UNSS FUTSAL MERCREDI 21 NOVEMBRE

ENTRAINEMENT DE 13H A 15H AU GYMNASE

0
comments

Nov 16

80 % des élèves punis sont des garçons !

Vous vous en doutiez déjà ! Qui cherche à se faire remarquer ? Qui joue les amuseurs publics ? Qui répond ostensiblement à côté de la plaque pour faire rire la galerie et qui joue les gros bras sur la cour de récré ??? LES GARCONS !

Mais ne vous y trompez pas : d’après une enseignante chercheuse, Sylvie Ayral, la mixité scolaire inciterait nos jeunes mâles à montrer leur supériorité et leur courage face au public féminin. Et la meilleure façon d’asseoir cette supériorité, c’est de rejeter toutes les caractéristiques du genre féminin : sagesse, discrétion, obéissance aux règles établies. L’attitude masculine provocatrice ne serait rien de moins qu’une parade de séduction : eh ! oui mesdemoiselles, c’est pour vous que ces hommes en devenir perturbent, provoquent, bousculent et comptent augmenter leur cote de popularité à coup de sanctions et d’heures de colle…

D’où les qualificatifs de mauviettes, femmelettes et autres « pédés » qui renvoient au statut féminin alors que ces ados ne rêvent que de prouver leur virilité !

Mais alors, à quoi sert de punir si cela renforce notre jeune coq dans la perspective d’une domination virile du monde ? Tout l’enjeu sur les questions de genre et de sexualité à l’école est d’éviter, en tous cas, que l’opposition à la règle devienne un choix pour affirmer sa masculinité.
Et vous les filles, qu’en pensez-vous ?

SOURCES

– La fafrique des garçons, sanctions et genre au collège/Ayral, Sylvie ; PUF Le Monde

– le blog de Nathalie Anton, professeur au lycée français de New-York

0
comments