Archive for janvier, 2013

Jan 14

« la Kolok », une websérie éducative

Et si vous faisiez de l’éducation civique en web 2.0 ? C’est ce que vous propose « la Kolok », un web-documentaire pour sensibiliser les 14-20 ans aux bons réflexes citoyens.

Ces mini-séries s’adressent autant aux cyber-ados qu’à leurs enseignants pour aborder de façon ludique et interactive des sujets de société. En cours de création, ces web-documentaires proposent, pour l’instant, trois épisodes sur :

  • – l’alimentation (et le gaspillage alimentaire),
  • – la sécurité routière,
  • – l’énergie (protection de l’environnement).

Une présentation avec l’outil PREZI (déjà mentionné dans le blog du collège ou dans les bons plans de e-sidoc) vaudra mieux qu’une explication :

A vous de devenir « spect-acteur » pour une nouvelle expérience « transmedia » et partagez la ko-lok avec Théo, Marilou, Romain, Emma et Sofian… C’est ici !(Choisissez « plein écran »).

0
comments

Jan 08

“Anne Frank au pays du manga”

L’Holocauste et Hiroshima sous forme de BD documentaire interactive, c’est ce qu’a proposé Arte TV, avec “Anne Frank au pays du manga » en décembre dernier et ce qu’un réalisateur français a réalisé sous une forme inédite.

 

Que connaissez- vous du Japon ? L’image traditionnelle des cerisiers en fleurs, des films de Miyazaki, et des extravagances vestimentaires des plus jeunes mais aussi l’île des catastrophes, celle de Fukushima l’an dernier ou  des bombes atomiques sur Nagasaki et Hiroshima pendant la seconde guerre mondiale.

C’est justement ce Japon-là qui a intéressé le réalisateur Alain Lewkowicz : la mémoire des crimes de guerre perpétrés en Asie par l’armée impériale, les bombardements précédemment cités et la notoriété que connaît là-bas, Anne Frank dont presque tous les japonais ont lu le journal. Curieusement, si Anne est devenu un mythe moderne, réinterprété en personnage de manga ou de film d’animation, la plupart  des Japonais n’ont jamais entendu parler des camps de concentration. L’enseignement de l’histoire ne les évoque pas et cette absence dans la mémoire collective nipponne a interpellé le réalisateur-metteur en scène.

Avec un dessinateur, un interprète et un preneur de son, Lewkowicz ,parcourant le Japon pendant plusieurs semaines, a choisi de rapporter ces faits historiques, en rapport direct avec l’existence de Anne Frank, et sous une forme adaptée à un public plus habitué aux nouvelles technologies qu’aux documentaires rébarbatifs.

 Cela donne une bande dessinée, interactive, parsemée de fragments sonores et audiovisuels qui séduisent par l’originalité du message et la mise en évidence de l’expérience commune du Japon et de l’Europe dans le domaine de l’Histoire.

 Vous pouvez accéder à ce voyage documentaire ici et lancer la Bd interactive ici (temps de chargement nécessaire).


0
comments