Tagged: bande dessinée

Oct 05

Nouveau au CDI…

A défaut d’avoir le cadre du CDI complètement terminé, vous pouvez venir feuilleter toutes les nouveautés. Les premières arrivées sont les suites de vos  bienaimés mangas :

  • Fairy Tail 22, 23, 24, 25 et… mais ils sont déjà réservés !
  • Soul eater 19, 20 et le tome 21 en commande,
  • Death note 11, 12 et 13

Cinq nouvelles BD et non des moindres : le dernier Titeuf « A la folie » puis :

Pendant l’été 1914, Baptiste Beaufils abandonne tout pour défendre la France. Camille, sa femme, lui donne une pierre de foudre qui le protègera des projectiles ennemis. Un mois après son départ, Baptiste apprend la mort de son fils Jules. Désespéré, il se jette à corps perdu dans les combats, mais la pierre de foudre le protège et lui ouvre la porte d’un monde enchanté.

Les seigneurs de Bagdad :

Librement inspiré d’un fait réel, les auteurs nous content le destin d’une petite meute de lions dans la ville meurtrie de Bagdad. L’histoire se déroule en 2003, alors que les forces armées américaines pilonnent la cité antique.

Peuplé de toute sorte d’animaux (lions, antilopes, singes et autres), le zoo de Bagdad n’est pas épargné, et les lions pensionnaires vont devenir les protagonistes principaux de cette histoire. Libérés par les bombardements, ils découvrent l’univers de ceux qu’ils nomment les gardiens. Et, malgré leur envie de liberté et de retour à la vie sauvage, ils ne sont pas prêts à affronter ce qui les attend : le chaos règne, la ville et dévastée, abandonnée…

Silex and the City 3

OUI L’ACTUALITE PEUT FAIRE RIRE, GRACE A JUL

Dans ce 3e album de Silex and the City – Le Néolithique, c’est pas automatique –, on découvre les ancêtres des agences de notation. On tremble face à la concurrence de l’Homme de Pékin. On s’enthousiasme pour « l’évolution du Jasmin » et on manifeste contre les expulsions des espèces défavorisées avec le « Réseau évolution sans frontières ». On invente les réseaux sociaux avec « Flèchebook ». Et quand le volcan explose, le spectre de Fukushima se profile à travers les âges, malgré la communication rassurante d’EDF (Énergie du feu). Serions-nous, comme le prédit le fameux « calendrier lémurien », à la veille de la fin du monde, annoncée pour l’année 40012 avant Jésus-Christ ?

Et enfin… TOP 10 (c’est le titre !)

De l’écolier au chauffeur de taxi en passant par le maire et les animaux domestiques, la ville de Neopolis est entièrement composée de super-héros.

Pour réguler le super-quotidien de ces super-administrés capables, au moindre embouteillage, de causer de véritables catastrophes surnaturelles, il faut une police taillée sur mesure. C’est heureusement le cas des agents du 10e district qui font régner la loi dans la cité. Fraîchement débarquée en ville, Robyn Slinger, une nouvelle recrue, va aider ses équipiers à démêler une affaire tentaculaire de corruption au royaume des super-héros.

Bonne lecture !!

 

0
comments

Mar 22

Nouveaux titres au CDI

Une moisson de nouveaux titres vous attend au CDI. Des romans où la science-fiction côtoie l’heroïc fantasy, les sentiments ou le mystère :

  • –  Prophétie -doublé d’un plateau de jeu-, Sublutetia Rats, Peur express, Revolver  (pour le suspense et l’émotion)
  • – la suite de Ström et Hunger games (avant la sortie du film…)

Un train bloqué sur un viaduc en pleine tempête de neige,dans une nuit profonde. Six jeunes passagers – qui ne se connaissent pas – sont la proie de phénomènes étranges : hallucinations, accès de démence, voix de revenants, rituel satanique… Pourquoi eux ? Pourquoi dans ce train, et cette nuit-là ? Un thriller haletant, un voyage dans le paranormal qui atteint les frontières de nos croyances et de nos certitudes.

  • Deux filles sur le toit de Alice Kuiperman, Anka de Guillaume Guéraud, Le monde dans la main de Mickaël Ollivier -trois auteurs bien représentés sur les étagères du CDI- pour partager des moments d’adolescence parfois douloureux, parfois émouvants et drôles…

 Des bandes dessinées (Les Simpson, Les petits mythos, Salle des Profs)    et les suites de Special A, Bakuman, Fairy Tail et Soul Eater en mangas.

Quant aux documentaires, un premier livre sur la généalogie vous conseillera pour remonter à vos origines et constituer votre arbre généalogique, un album sur des voitures de rêve (Porsche, Ferrari, Bugatti…) et un parcours en 60 entrées pour découvrir le monde de la bande dessinée : ses auteurs, ses genres, ses personnages dans une collection « Tothème » qui a édité déjà 12 autres titres.

Pour lire les fiches de ces nouveautés, connectez-vous à e-sidoc, le portail numérique du CDI, depuis votre domicile.

0
comments

Mar 16

Naruto a 10 ans

En France, les éditions Kana ont commencé à diffuser Naruto en 2002. C’est toujours la BD la plus vendue en France : 13,9 millions de volumes écoulés dans les pays francophones. Mais comment cela se passe avant de trouver votre manga préféré en librairie ?

Histoires courtes : Le mangaka doit d’abord trouver un éditeur (tantô) qui voudra bien le publier, dans un premier temps des histoires courtes, puis une série, si l’histoire reçoit un accueil favorable des lecteurs.

Esprit de groupe : L’auteur présente des esquisses (nemu) à son éditeur : scénariste et assistants discutent de la cohérence de l’histoire avant d’imprimer les planches.

La publication : Les mangas sparaissent en chapîtres dans des magazines spécialisés (pour Naruto, une vingtaine de pages dans Shônen Jump pour fan de mangas). Si les lecteurs (qui votent) n’apprécient pas ,  la série est arrêtée. Des retouches peuvent être effectuées avant la sortie des volumes reliés (tankôbon). Pour le mangaka, c’est la touche finale : la couvertur.  Mais pas de répit… un nouveau manga sort tous les deux ou trois mois !

Et pour les lecteurs français ? L’éditeur français suit de près la   parution  des nouveaux mangas. Lorsqu’il a acheté les droits de diffusion, un traducteur travaille sur  la série, aidé d’un correcteur.  Les bulles aux caractères nippons sont nettoyées pour laisser la place au texte traduit. Dernières corrections avant impression et distribution.

<– Hiro Mashima

 

Pour les fans :

  • – Naruto sort en édition collector à partir du 6 avril (grand format, goodies…)
  • – Pour son 10e anniversaire, une exposition est dédiée entièrement au héros de Masashi Hishimoto au salon du livre qui se déroule du 16 au 29 mars 2012.

 

 

0
comments

Jan 31

Les Simpson en BD

La série culte d’animation à la télévision Les Simpson est devenue une BD et la France en est le 2ème marché après les Etats-Unis. Nous la devons à Bill Morrison, associé à Matt Groenig (créateur de la série TV) pour l’adaptation des aventures satiriques de cette famille de classe moyenne américaine.

 En 1990, B. Morrison a été recruté pour dessiner les Simpson mais aussi pour gérer tous les produits dérivés de la série. Pour qu’une adaptation soit réussie, il faut, dit-il, « rester le plus proche possible de la série TV » et « contrôler la qualité des dessins et des scenarios. » Si le succès des Simpson en France a été tardif et tiré à seulement à 15 000 exemplaires jusqu’en 2003, c’est que le format , à pagination américaine -style magazine- n’a attiré qu’un petit nombre d’amateurs avertis.

Le nouvel éditeur Jungle s’est adapté aux habitudes des lecteurs français en 2008 : album cartonné de 48 pages, pour des histoires complètement inédites. Le dernier volume, sorti en janvier 2012, Sans filet a été l’occasion,  pour le dessinateur, de rendre visite au public français (Paris et notamment le festival d’Angoulême).

BD prochainement au CDI

Le blog incontournable  

Les autres tomes

Sélection jeunesse du festival d’Angoulême

 

0
comments

Fév 14

Romans, mangas et BD : les petits nouveaux sont là !

MANGAS : Vos séries préférées continuent à arriver :

  • Fairy Tail 15 et Soul Eater 12 et 13 (le 14 sort en mars),
  • Black Butler, épisodes 3, 4 et 5, mélange d’humour et d’action,
  • Death Note 3,4 et 5 : cette série verra une 3ème adaptation cinématographique en 2012 ;
  • Bakuman 3 : une série à l’intérieur du milieu des mangaka ;
  • Monster Hunter Orage 3 et 4
  • Summer wars, tomes 1 et 2.

Pour les bandes dessinées, une suite aussi, celle de TALISMAN et le tome 3, suite et fin de l’histoire qui s’intitule « le Chaperon rouge ». Une petite nouvelle intitulée Passages secrets de David Boriau et Goum pour le dessin, où se mêlent légendes et réalités.

Un vent de fraîcheur plane sur cette bande dessinée. Les dessins sont  du style que l’on retrouve dans les dessins animés actuels. L’histoire est simple :  celle de jeunes héros qui vont tout faire pour déjouer les plans du maire de la ville, plus intéressé par l’argent que par la gestion de l’intérêt général.  Mais nos jeunes héros connaissent des passages secrets dans cet immeuble convoité par des financiers. L’humour est bien présent avec la petite Edeta qui ne comprend pas grand chose à ce qui se passe et ne cesse de poser des questions ou répondre complètement à côté.

Deux BD, petit format : la suite du premier tome MAUS de Art Spiegelman , l’histoire des camps de concentration tirée des souvenirs du père de l’auteur. Art Spiegelman vient d’être récompensé au festival d’Angoulême.

Audacieuse entreprise graphique et scénaristique zoomorphique où les nazis sont des chats, les Juifs des souris et- paradoxe- le résultat puissamment évocateur des horreurs de la Shoah. Ce deuxième tome s’intitule « Et c’est là que mes ennuis ont commencé » (Voir l’article du 1er février).

La deuxième bande dessinée, tout en noir et blanc, retrace l’enfance et l’adolescence de Marjane Satrapi dans Persépolis 2. Les 4A, dans le cadre de Collège au cinéma, ont déjà vu le film en octobre. Le sujet en est la révolution islamique iranienne.

Toujours dans le cadre de « Collège au cinéma », deux titres de romans sont à votre disposition en préambule aux séances de mars et de mai prochains :

Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijié : le narrateur et son ami  Luo, en cette année 1971, sont plongés dans la révolution culturelle chinoise. Tous les deux « ennemis du peuple » doivent payer, comme leurs parents le fait d’appartenir à la classe bourgeoise des « intellectuels » : une rééducation par le travail à la  campagne, pour faire des Chinois dignes de Mao,

Dai Sijie nous entraîne dans un monde terrible, parce qu’absurde, où l’interdit entrave jusqu’aux sentiments les plus simples, où les hommes perdent tout, même leurs rêves. Le livre n’y a pas droit de cité, ou alors seulement les livres du grand Timonier !

Les raisins de la colère de John Steinbeck.

Trois romans très courts :

Comment j’ai connu papa de Sèverine Vidal, quête d’identité, tendresse, complicité : Ava, perspicace retrouvera la trace de ce père qui lui manque tant.

– Les mots qui tuent de Agnès de Lestrade, quand le mensonge et l’amitié ne font pas bon ménage.

Petit meurtre et menthe à l’eau de Cécile Chartre, une lecture facile et amusante, qui aborde le sujet des familles recomposées et de l’entente délicate avec les beaux-parents.

Un roman de Christophe Lambert Le dos au mur : nous sommes en 2020, le mur c’est celui qui sépare le Mexique des Etats-Unis ; un grand jeu télévisé braque ses caméras sur ce passage que 200 clandestins essaient de franchir. Le dernier, repris par les forces de l’ordre, gagne de l’argent et le droit d’être naturalisé. Diego est l’un des deux cents. Mais que se cache réellement derrière ce grand show ??

Et pour terminer : le dernier tome des aventures de Cathy, après Cathy’s key, et Cathy’s book, Cathy’s ring




0
comments

Nov 18

Collège au cinéma : 1ère séance

Collège au cinéma, dispositif national, offre la possibilité aux collégiens et lycéens de construire une base culturelle cinématographique associée à la découverte de films art et essai. Depuis 1998, le Conseil Général de la Mayenne organise la diffusion de trois séances par an pour les établissements scolaires qui souhaitent s’engager dans l’opération.

Cette année, 31 établissements se sont inscrits,  dont le nôtre pour la classe de 4e A avec Mme Girault, professeur de français. Le premier film Persépolis a fait l’objet de louanges dans la presse : de la bande dessinée au film d’animation, Marjane Satrapi a coréalisé son film avec Vincent Paronnaud. Trois années de travail et 80 000 dessins ont été nécessaires. L’histoire y est celle d’une petite fille, née en Iran, à l’époque du shah (fin des années 70) qui connaîtra la montée de l’extrémisme religieux, l’exil à Vienne puis le retour dans une société iranienne où le port du voile est obligatoire.


Voici, pour vous mettre en appétit la bande-annonce du film :

http://www.dailymotion.com/video/x27yf5

Cette autobiographie en exil donnera lieu à de nombreuses pistes de travail sur l’Islam, le Coran et la femme, le contexte politico-religieux, la censure,  le film d’animation d’après une BD…

0
comments

Déc 16

Les 50 ans d’Astérix

Aujourd’hui Astérix, notre petit héros gaulois, et son  copain légèrement enrobé, Obélix, soufflent leur 50 bougies. Et surtout, Uderzo vient d’annoncer que la production d’Astérix pourra continuer, même après sa mort. Ainsi, Uderzo repassera, sans doute, le flambeau à une nouvelle génération d’auteurs.

Les aventures des gaulois se sont déjà vendu a 325 millions d’exemplaires et ça pourrait bien continuer! La preuve : le 34ème album vient de sortir. L’anniversaire d’Astérix-Le livre d’or regroupe 56 pages de bandes dessinées inédites et fait revenir d’anciens personnages de légende ou oubliés mais bon, il paraît qu’il n’est pas tip top.

Tout commence le 29 octobre 1959, où notre ami se retrouve à la page 20 du magazine Pilote. « L’idée d’Astérix est apparue dans mon appartement, à Bobigny. » se rappelle Uderzo.

Mais avec le succès et les énormes sommes d’argent qu’il implique, les disputes commencèrent avec la fille d’Albert René, l’éditeur des deux génies ; ainsi, Albert Uderzo et René Goscinny décidèrent de vendre leurs actions de la maison d’édition à Hachette, ce que certains dénoncèrent, craignant la détérioration de l’œuvre.

Les 50 ans des indestructibles gaulois ont aussi amenés de nombreux évènements comme l’exposition Astérix au Musée de Cluny ou le Tour de Gaule musical d’Asterix.

Même Google a fêté les 50 ans d’Asterix en créant un Doodle spécial Astérix.

Avec les 50 ans d’Astérix, la mort de ses créateurs approche et nous espérons que les dessinateurs et scénaristes sauront se montrer dignes de la tâche que l’on leur a confiée.

L'album célébrant les 50 ans d'Astérix

0
comments

Oct 30

La toile de la semaine : LUCKY LUKE

luckyluke1

Envoyé par le Président pour rétablir l’ordre à Daisy Town, la ville qui l’a vu grandir, l’homme qui tire plus vite que son ombre y croise beaucoup de rois du colts, comme Billy the Kid, Pat Poker, Calamity Jane ou Jesse James. Il va aussi rencontrer le grand amour en la personne de Belle, l’éblouissante et mystérieuse chanteuse du saloon …

Mais avant d’aller voir le film, révisez vos classiques… Qui est vraiment Lucky Luke ?? C’est ici


 

lucky luke (Joseph;-))

 

 

 

0
comments

Août 26

Titeuf est de retour

bande-dessinee-titeuf-00001Le plus célèbre blondinet de la bande dessinée, Titeuf, ne va plus se contenter de squatter la télévision et d’être dans le top des ventes de BD. Selon Glénat, la série cumule déjà 15 000 000 d’exemplaires vendus, et rien que pour le dernier tome (le n° 12) un tirage à 1.8 million d’exemplaires. Mais notre Titeuf voit plus grand… Un écran plus large et plus haut pour rendre toute sa dimension à sa houppette.

En effet, courant 2010 les aventures de notre héros seront adaptées pour le grand écran. C’est Zep lui-même qui en écrit le scénario.

Le fameux cancre, devenu phénomène d’édition, deviendra vedette du grand écran, n’en doutons pas ! En tous cas ses producteurs en sont persuadés.

 

3
comments