Tagged: écologie

Déc 01

Faire-part de naissance

Le collège est heureux de vous annoncer la naissance de

UNIS VERTS PUECH

un collectif de joyeux drilles qui croient à l’avenir de la planète (à condition que l’on en prenne soin !). Les écomotivés de notre collège vous feront partager les actions que leurs responsables  scolaires ont concoctées  pour que notre univers (un petit espace de centre ville qui compte plus de goudron que d’arbres !) soit plus agréable à vivre et se montre à la hauteur d’un cadeau universel : la terre.

Pour connaitre ces actions, rendez-vous sur les pages du blog, créé il y a quelques jours, et consultez les pages des actions, des participants et intervenants, du calendrier et plein d’autres informations !

A bientôt !

0
comments

Oct 01

Le vélo en ville

A l’affiche ce mois-ci, le « bien circuler » à vélo en ville. une fois dépassé les idées reçues à propos du vélo :

  • – le vélo urbain, c’est aux Pays-Bas,
  • – c’est fatigant,
  • – c’est dangereux
  • – impossible d’éviter les vols
  • – les cyclistes ne respectent pas le code de la route…

vous serez convaincu que le vélo a des atouts non négligeables en lisant cette rubrique. Alors pariez sur la santé, la convivialité, l’économie et PARTICIPEZ AU JEU CONCOURS affiché dans le collège : de nombreux lots à gagner (bulletins au CDI).

0
comments

Avr 06

un nouveau parc d’attraction en Anjou

A mi-chemin entre le Futuroscope et un immense jardin botanique Terra Botanica est un parc de rencontres interactives avec l’univers végétal sur 110 000 m2 de jardins. Des espaces aquatiques et des serres, des attractions et animations offrent une découverte originale de la flore des six continents.

terrabotanica

Divisé en quatre parties, le parc présente plusieurs thèmes :

– le VEGETAL CONVOITE avec les grandes expéditions et la route des épices,

– le VEGETAL GENEREUX avec le théâtre des fleurs, le potager extraordinaire et les floraisons de l’ Anjou,

– le VEGETAL MYSTERIEUX avec le bois dans tous ses états, les racines de la vie,  les dédales des délices,

– le VEGETAL APPRIVOISE avec la grande serre de l’extrême, l’orangerie, les pratiques horticoles et les cabanes suspendues …

Le directeur technique et scientifiques, Didier Robino précise :

– Je suis un grand Voyageur: né à Nantes, il a très tôt l’appétit de la connaissance du végétal. J’ai exercé différents métiers,  de l’Angleterre aux Etats-Unis en passant par le Costa Rica, Madagascar et la Guadeloupe.

Enthousiasmé  par le projet Terra Botanica qui allie la scénographie d’un jardin avec le cinéma en 4D (qui allie le vent, les odeurs, l’eau etc …)

Géant : les collections de végétaux couvrent à la fois les climats polaires et tropicaux (400 variétés de camélias), des fougères de 8 mètres de haut,

Educatif et écologique ; des jardiniers sont là pour partager et échanger avec les visiteurs,

Tropical comme la serre qui reconstitue ce milieu sous 28 C°,

Attendus : 250 000 visiteurs par an. Pour les scolaires le parc est déjà complet en mai et juin 2010,

L comme le langage des plantes ; règle essentielle : savoir observer.

Brochure interactive et visite virtuelle sur le site.

Ouverture le 10 avril

Paul et Jérémy

0
comments

Nov 26

Des montagnes décapitées

Apalaches 1En effet, depuis de nombreuses années, les Appalaches ne sont plus qu’un champ de trous causés par les centaines de bombes qu’on y fait exploser chaque jour. Ceci dans l’unique but de récupérer un maximum de charbon destiné à produire de l’électricité pour  les Etats-Unis.

On commence par déboiser le site, puis on le dynamite à l’aide d’énormes charges d’explosifs afin de mettre au jour les veines de minerai. Et l’on balance dans les vallées la terre et les gravats. Une technique très efficace qui permet de récupérer 100 % du charbon au lieu de 40 % à 60 % dans l’extraction souterraine. Et bien moins coûteuse, car elle demande une main-d’oeuvre réduite. Le Le MTR ( ou MontainTop Revival : arasement des forêts) détruit non seulement les plus vieilles montagnes du monde, mais aussi l’écosystème des vallées, les torrents, les villages…

Apalaches2Paradoxalement, c’est la mise en place, au début des années 90, de standards plus stricts en matière de rejet de gaz à effet de serre qui a accéléré la décapitation des montagnes. Les centrales thermiques se sont mises à exiger un charbon censé brûler plus « proprement ». Or ce charbon plus pur, on le trouve précisément en grande quantité au sommet des Appalaches. Rien qu’en Virginie Occidentale, le deuxième producteur du pays, 271 mines à ciel ouvert produisent aujourd’hui 35 % du minerai de l’Etat.

Car les compagnies minières, elles, se portent comme un charme. Plus de 50 % de l’électricité aux Etats-Unis provient du charbon. Surtout, l’essor de la demande a dopé les exportations américaines vers l’Europe et la Chine.

Certaines montagnes ont totalement disparu. Elles on laissé place à des grands cratères  entourés par des cours d’eau. Les avis sont partagés sur la question de laisser ces bombes mettre fin à l’un des plus beaux patrimoines naturels présents sur cette terre, ou, au contraire, de cesser cette destruction et de laisser la nature reprendre ses droits.

Toutes ces explosions répétées  polluent l’eau et l’air et mettent en danger la santé des habitants et la biodiversité. Plusieurs cas de cancer ont en effet été détectés.

 

 La justice a estimé que le rejet des gravats dans les vallées violait la loi sur la protection de l’eau. Par trois fois, le lobby houiller a fait appel,  et le jugement qui exigeait des réglementations plus contraignantes sur le MTR a été cassé. Un nouveau jugement, très attendu mi-février a, une fois de plus, donné gain de cause à l’industrie du charbon, ce qui devrait débloquer une série de permis. L’avenir des MTR dépend maintenant de Barack Obama…

Julie

 

0
comments