Tagged: histoire

Jan 08

“Anne Frank au pays du manga”

L’Holocauste et Hiroshima sous forme de BD documentaire interactive, c’est ce qu’a proposé Arte TV, avec “Anne Frank au pays du manga » en décembre dernier et ce qu’un réalisateur français a réalisé sous une forme inédite.

 

Que connaissez- vous du Japon ? L’image traditionnelle des cerisiers en fleurs, des films de Miyazaki, et des extravagances vestimentaires des plus jeunes mais aussi l’île des catastrophes, celle de Fukushima l’an dernier ou  des bombes atomiques sur Nagasaki et Hiroshima pendant la seconde guerre mondiale.

C’est justement ce Japon-là qui a intéressé le réalisateur Alain Lewkowicz : la mémoire des crimes de guerre perpétrés en Asie par l’armée impériale, les bombardements précédemment cités et la notoriété que connaît là-bas, Anne Frank dont presque tous les japonais ont lu le journal. Curieusement, si Anne est devenu un mythe moderne, réinterprété en personnage de manga ou de film d’animation, la plupart  des Japonais n’ont jamais entendu parler des camps de concentration. L’enseignement de l’histoire ne les évoque pas et cette absence dans la mémoire collective nipponne a interpellé le réalisateur-metteur en scène.

Avec un dessinateur, un interprète et un preneur de son, Lewkowicz ,parcourant le Japon pendant plusieurs semaines, a choisi de rapporter ces faits historiques, en rapport direct avec l’existence de Anne Frank, et sous une forme adaptée à un public plus habitué aux nouvelles technologies qu’aux documentaires rébarbatifs.

 Cela donne une bande dessinée, interactive, parsemée de fragments sonores et audiovisuels qui séduisent par l’originalité du message et la mise en évidence de l’expérience commune du Japon et de l’Europe dans le domaine de l’Histoire.

 Vous pouvez accéder à ce voyage documentaire ici et lancer la Bd interactive ici (temps de chargement nécessaire).


0
comments

Jan 06

Les crimes contre l’humanité

Un tout jeune magazine (un peu plus d’un an) Citoyen junior révèle aux jeunes lecteurs la présence du droit dans leur vie quotidienne,  la portée juridique des actes de chacun, le rôle des institutions et des professions juridiques, les enjeux des lois en cours d’étude… Le dernier numéro traite des crimes contre l’humanité.

La notion de crime contre l’humanité date de la seconde guerre mondiale et des horreurs qu’elle a engendrées. Malheureusement, d’autres massacres ont été perpétrés et des populations entières exterminées. Peut-être connaissez-vous les noms de Saddam Hussein, Maurice Papon ou  Slobodan Milosevic ? Ils ont en commun d’avoir été inculpés, voire condamnés pour crimes contre l’humanité. Quelques notions historiques ou connaissances générales vous aideront à répondre à ce quizz :

Quel fut le nom d’emprunt de Klaus Barbie (criminel nazi) en Bolivie qui lui permit de passer entre les mailles du filet pendant plusieurs années ?




Qui fut inculpé par le Tribunal International pour l’ex-Yougoslavie ?




Quel texte international prévoit la création de la Cour pénale internationale ?





Parmi les criminels cités, lesquels n’ont pas pu être jugés par le Tribunal militaire international de Nuremberg (haut lieu du nazisme)  ?







Comment appelle-t-on le régime de ségrégation entre les Noirs et les Blancs qui fut instauré en Afrique du Sud ?








Source : CITOYEN JUNIOR n° 16 – Janvier 2012

0
comments

Avr 05

Visite historique : la Normandie pendant la 2ème guerre mondiale

Nos élèves de 3e ont pu se rendre sur les lieux qui ont marqué l’Histoire pendant la Seconde Guerre Mondiale. Première étape sur leur parcours : les cimetières allemands et américains, preuve de la violence des combats, après une période de l’entre deux-guerres qui n’a pas réussi à maintenir une paix durable. Le Mémorial de Caen leur a permis, ensuite, de comprendre les principaux événements historiques :

  • – La faillite de la Paix (1918-1939),
  • – la drôle de guerre,
  • – la vie quotidienne sous l’occupation,
  • – de la guerre européenne à la guerre mondiale,
  • –  l’antisémitisme et la Shoah,
  • – le Jour J et la libération de l’Europe, le bilan de la guerre.


En cours de visite, était présenté le film « Jour J » réalisé par Didier Martiny et produit par Jacques Perrin. Composé en grande partie de documents d’archives et d’extraits de films de fiction, il retrace le Débarquement du 6 juin 1944. Grâce à une double image, il évoque d’une part les forces allemandes à la veille du Débarquement, et d’autre part, les préparatifs alliés dans les ports britanniques.

Dernier temps fort de la visite, le fim Espérance : fresque historique des années quarante à l’aube du troisième millénaire, plus impressionniste qu’historique, « Espérance » suggère plutôt qu’il ne raconte. Tels les morceaux épars d’un puzzle, le monde se fait et se défait en un torrent d’images bousculé au gré des événements, d’illustrations emblématiques liées au sort de la planète.

En contrepoint, des voix se font entendre, proclamant sans relâche le devoir d’espérance. Garder la mémoire du passé pour s’ouvrir à « L’Ardente Espérance » de l’avenir, tel est en définitive le propos d’« Espérance. » (J. Perrin, réalisateur du film).

0
comments

Fév 01

Art Spiegelman, récompensé

De la rencontre de la BD et de la Shoah, est née, il y a 30 ans, MAUS, l’histoire de la déportation des Juifs, deux albums, 300 pages en noir et blanc, traduites en 18 langues.

Son auteur, Art Spiegelman, vient d’être récompensé, à 63 ans, en recevant le grand prix de la ville d’Angoulême. Maus, qui signifie souris en allemand, se réfère aux images de l’époque : les nazis dépeignaient les Juifs sous les traits de souris. C’est donc un parti pris pour Spiegelman de choisir la BD animalière pour décrire l’horreur et l’indicible (technique du zoomorphisme). Les allemands sont devenus des chats, les français des grenouilles, les américains des chiens, les anglais des poissons. A noter que c’est la seule BD à avoir obtenu le prix Pulitzer (1992).


Outre cet énorme succès qui fera l’objet d’une exposition au musée d’art moderne de New York, Art Spiegelman a produit de nombreuses illustrations dont des couvertures de magazines, la plus célèbre étant celle du 24 septembre 2001, révélant les silhouettes des tours du World Trade Center. Il a d’ailleurs publié 3 ans plus tard des planches « dérangeantes » A l’ombre des tours mortes. L’album fut acclamé aussi bien aux Etats-Unis que dans le monde francophone.

Les deux ouvrages sont qualifiés de « choc » par Marek Halter, écrivain, d’une forme réputée mineure pour des événements majeurs !

Les volumes de Maus sont au CDI : Un survivant raconte et C’est là que mes ennuis ont commencé.

0
comments

Jan 11

Le passé de Laval en images

Laval a un passé et pour vous, qui êtes nés autour des années 90-2000, vous ne savez peut-être pas que :

– à la fin de la seconde guerre mondiale, les alliés sont rentrés dans la ville pour la libérer (la rue du Général de Gaule s’appelait d’ailleurs la rue de la Libération) ; une vieille dame a même brisé le portrait de Hitler…

– en 1969,  des Lavalloises penchées sur la Mayenne rincent leur linge. Une vidéo de 11 minutes retrace la vie des lavandières, activité répandue dans les villes fluviales.

Apparus au milieu du XIXème siècle, les bateaux-lavoirs ne cessèrent leur activité que dans les années 60. Bateaux immobiles, à quai, ils permettaient de venir laver le linge en le battant au niveau inférieur du bateau et de le rincer au fil de l’eau, tandis qu’au niveau supérieur, bouillaient les lessives dans de grandes cuves de cuivre et séchait le linge. L’utilisation de vêtements en coton plutôt que le lin, plus lourd, nécessitait de fréquents lavages, et a concouru au succès de ces bateaux lavoirs.

Le quartier Saint-Nicolas est sorti de terre au début des années 70 :les grands ensembles venaient s’ajouter aux pavillons déjà construits tandis que la piscine extérieure était en chantier …

La salle polyvalente qui accueille aujourd’hui les rencontres internationales de la Réalité Virtuelle, se trouve à l’emplacement exact de l’ancien palais de l’Industrie qui fut détruit en 1976.
Bâtiment construit en 1904, à partir des matériaux issus de la destruction des pavillons de l’Exposition Universelle de Paris, il fut remonté à Laval pour de multiples manifestations de la vie locale : foires-expos, fêtes, expositions, réunions de sociétés sportives, meetings politiques etc… mais trop délabré, il fut démoli comme le montrent ces images

Toutes  ces séquences font partie du patrimoine audiovisuel de la ville et sont consultables sur le site d’ l’I.N.A. (Institut National de l’Audiovisuel). [Tapez votre recherche puis OK.]

0
comments

Déc 09

Brevet blanc la semaine prochaine

Le brevet blanc arrive  bientôt (les 14 et 15 décembre) :serez-vous prêts ?

Je vous propose ce quizz : Alors, quel est votre record ?

Jérémy

0
comments

Déc 06

Cap sur l’Europe

Demain, les 4A vont rencontrer un intervenant de la Maison de l’Europe. Avant le reportage (ou après !) pourrez-vous répondre aux questions  concernant  les institutions européennes, les pays qui composent l’Union, les dates importantes… ?

Test

D’autres sources intéressantes sur l’espace économique européen et l’Europe des cultures ici.

0
comments

Nov 08

Mur de Berlin, 20 ans déjà…

Le 9 novembre, nous fêterons les 20 ans de la chute du mur de Berlin.

Pourquoi a-t-il été construit ?

Berlin1A la fin de la Seconde Guerre mondiale, l’Europe est scindée en deux blocs, matérialisés par le « rideau de fer » qui va de Lubeck jusqu’en Tchécoslovaquie. Les vainqueurs veulent empêcher une renaissance du nazisme : la partie ouest de l’Allemagne (R.F.A) est surveillée par les Etats-Unis, l’Angleterre et la France, tandis que l’est (R.D.A) est sous le contrôle de l’Union Soviétique.

C’est à Berlin que s’incarne cette séparation le 13 août 1961 ; sur ordre des dirigeants communistes, des barbelés sont érigés entre le secteur soviétique et les secteurs occidentaux.

Le but : empêcher la fuite de la jeunesse et des élites vers l’ouest qui ne cessent, depuis 15 ans, de dépeupler et d’isoler la R.D.A. Le mur devient le symbole de la guerre froide.

La conséquence : entre les deux républiques allemandes, créées en 1949, un fossé s’est creusé. L’Allemagne de l’ouest connaît un essor économique sans pareil, bénéficiant du soutien financier américain (plan Marshall), tandis qu’à l’est, les conditions de vie sont très difficiles. L’appel de la liberté fera tenter à plus de 5000 personnes, au péril de leur vie, l’évasion, par divers moyens, vers un ouest aux allures d’eldorado.Berlin2

Pourquoi a-t-il été détruit ?

L’hostilité au régime communiste donne lieu à des manifestations à Leipzig, à Berlin, et Erich Honecker, dirigeant du parti, est contraint de démissionner.

En 1989, le gouvernement de la RDA ne parvient plus à arrêter l’émigration car les habitants de l’Est utilisent un nouvel espace pour passer, la Tchécoslovaquie, qui finit par ouvrir ses frontières avec l’Autriche sous la contrainte des milliers de voitures fuyant l’Est.

Berlin3

Le 9 novembre 1989, Günter Schabowski, membre du bureau politique, annonce la décision du gouvernement de la RDA vis-à-vis des Allemands de l’Est : « les voyages privés à destination de l’étranger peuvent désormais être demandés sans aucune condition particulière ».

Quelques heures plus tard, les douaniers de Berlin ne parviennent plus à faire face à la demande et ne peuvent faire autrement que de laisser simplement passer. Les habitants détruisent progressivement le mur et les militaires ne peuvent rien faire. Le « mur de la honte « disparaît enfin.

Les hommes :

  • Berlin4

Erich honecker : il supervise la construction du mur et prend la tête du parti. Il refuse toute réforme et il est écarté du pouvoir. Il sera tenu (et jugé) pour responsable de la morts des fugitifs de l’est (588 personnes).
Helmut Kohl : chancelier de la R.F.A., de 1982 à 1998, comprend vite que la seule voie possible est la réunification des deux Allemagnes.
Mikhaïl Gorbatchev arrive au pouvoir en 1985 ; il tente de réformer l’URSS et s’attachera à mettre fin à la guerre froide.

La belle histoire

Le célèbre violoncelliste M. Rostropovitch, contraint à l’exil par le régime soviétique, se rend à Berlin, et, installé sur une simple chaise, jouera du Bach au Checkpoint Charlie (point de contrôle entre l’Est et l’Ouest).

Témoignage :

Berlin Remix 2009, concours organisé par Daily motion et l’ I.N.A. à l’occasion de cet anniversaire auquel ont participé presque 100 concurrents.  En voici deux exemples :

-A l’intérieur donne carrément la parole au mur de Berlin. La voix off de Giselle Coletta raconte les différents contextes et changements qui ont alimenté la frontière entre les deux côtés de la ville. Un récit poétique signé FilmenTropes.

Le deuxième titre  en images: Tous les murs doivent tomber !signé Yemguy

http://www.dailymotion.com/video/xai7ws

Merci à Lolita et à Paul pour leurs recherches.

A LIRE AU CDI :

Mes deux Allemagne/Voorhoeve, Anne- Charlotte – Roman sur le travail de deuil, les secrets de famille et sur les séquelles que la longue séparation des deux Allemagne a laissées à ses habitants.

2
comments

Juil 05

maths en folie

Un professeur de maths et ses élèves ont voulu transmettre leur passion aux internautes. Ca donne ce petit site où l’on trouve pêle-mêle, l’histoire des grands mathématiciens et celle des chiffres, des jeux également :

http://www.maths-rometus.org

0
comments