Tagged: professeur

Nov 12

Bienvenue Magali

Magali Haroune n’est pas nouvelle dans la région. Voilà 6 ans déjà qu’elle est en Mayenne. Son port d’attache, c’est le collège Jacques Monod. Elle effectue son complément de service au  collège depuis septembre 2010.

« Je suis prof d’E.P.S. depuis 10 ans et je viens des Alpes-Maritimes. Depuis que je suis élève au collège, j’ai voulu enseigner cette discipline. J’ai d’abord enseigné dans le Nord et fait des stages en lycée, mais j’aime bien le public du collège. Je suis fan de volley et suis entraîneuse (et joueuse) au club de l’ASPTT de Laval. J’aime bien le badminton aussi. je m’occupe de l’AS (Association Sportive) à Monod ; j’ai monté une section sportive VOLLEY comme vous avez, ici, la section karaté (14 élèves y participent).

Habiter Laval ne me pose pas de problème. C’est une petite ville ; la nature et la mer sont à proximité. En dehors du sport, j’aime bien le cinéma et les spectacles. Je n’ai pas la télé… il faut dire que je suis bien occupée avec mes trois entraînements par semaine et mes activités sportives en général !

0
comments

Juin 27

Chronique d’un départ annoncé

Mme BézierMme Bézier, forte de ses 38 années d’enseignement, nous quitte le 2 juillet prochain. Ses collègues fêteront l’événement mais en parfaite maîtresse des lettres, elle a fait d’elle un

AUTOPORTRAIT EN DERISION

La raison de l’âge

Ne la rend pas plus sage

Nous l’allons montrer….

Au fond de la salle C12, son palais,

Un élève survient

Que le savoir en ces lieux attirait.

Qui te rend si avide de leçons

Dit le professeur, plein d’admiration ?

Tu seras récompensé de ta prestation.

Dame, répond l’élève,

Je viens de découvrir avec passion,

Les métaphores, les comparaisons,

Les conjugaisons, et l’accord des participes passés !

Bien, réplique le professeur étonné.

Tu seras récompensé de ton assiduité,

Exercices, rédactions, exposés

Vont t’être donnés à satiété !

Oh ! s’exclame l’élève interloqué,

C’est l’enfer dans ce cours ;

Le professeur, désappointé, s’en va à tout jamais

Sans autre forme de procès.

Mme BEZIER


0
comments

Juin 22

Questions/réponses de Mr Kergosien

  • J’ai eu l’idée de poser quelques questions à Mr Kergosien pour savoir un peu ses passions et loisirs donc voici le compte-rendu de l’interview :
  • Depuis combien de temps êtes vous professeur ?about-me
  • – Je suis professeur depuis 1979.
  • Aimez-vous cette langue ?
  • -Oui et j’essaie de la faire aimer à mes élèves.
  • Etiez-vous fort dans les autres matières à part en anglais ?
  • – J’étais assez fort dans la littérature, les langues mais par contre pour les maths j’étais très mauvais !!!
  • Jusqu’à quand voulez-vous faire ce métier ?
  • – J’aimerais faire ce métier jusqu’à ma retraite.
  • Quand vous étiez petit, étiez-vous fort dans cette langue ?
  • – Oui je me débrouillais assez bien, les langues vivantes m’intéressaient pas mal.
  • Regardez vous de temps en temps des films en anglais ?
  • – Oui, et quand il n’est pas traduit je le mets en sous-titrage anglais.
  • – Allez vous régulièrement en Angleterre ?
  • – Oui j’essaie  d’y aller tous  les deux ans.

ukGBgifukGBgifuk

  • Quels sont vos loisirs à part ce métier ?
  • – J’aime bien faire du vélo, de la marche, écouter de la musique et je faisais avant du badminton.
  • Pourquoi vouloir faire ce métier plutôt qu’un autre ?
  • – Ce sont un peu les circonstances qui m’ont mené vers ce métier, j’avais fait la fac d’anglais.
  • Vos enfants sont-ils aussi fans  que vous de cette langue ?
  • – Non pas particulièrement, il a juste commencé à l’apprendre au Québec.
  • Avez-vous exercé dans un autre collège avant de venir a Fernand Puech ?
  • – Non j’ai toujours fait ce métier, par contre j’ai déjà enseigné dans  7 autres collèges avant celui-ci. J’ai été en Algérie,  au nord de la France…
  • Quand vous étiez en Algérie, aviez-vous appris l’arabe ?
  • – Non, là-bas ils  parlent  français.
  • Aimez-vous bien ce collège ?
  • – Oui, car il est petit, on connait tout le monde, les classes sont petites…
  • Est-ce que ce métier a beaucoup évolué entre ce que vous avez connu comme élève et maintenant que vous l’enseignez ?
  • Oui, cela a beaucoup évolué, c’est différent d’avant.
  • – Est-ce que votre moto est anglaise ?motard
  • – Non (rires), elle est italienne.

  • Merci à Mr Kergosien pour sa patience et sa généreuse contribution.

JEREMY


0
comments

Déc 18

Cécile Hoffart professeur d’EPS

Pour une fois que nous avons un professeur d’EPS femme, nous lui faisons les honneurs des colonnes de notre blog , il est temps de faire sa connaissance et en plus elle blogue !!

Melle Hoffart passe son temps entre le collège (classe de 6A et 3A), le lycée du Mans et son fief, la Vendée où elle retrouve la mer et ses bateaux.

  • Chs : Cécile, êtes-vous satisfaite de découvrir la Mayenne ?
  • CH. : Laval me rappelle la ville où j’étais au collège : Molsheim (en Alsace, dont je suis originaire), le calme des petites villes…

  • CécileChs : Qu’est-ce qui vous manque le plus ?
  • C.H. : la mer… et mon chat ! Mes parents étaient amoureux de la mer, j’y passais toutes mes vacances scolaires. Puis en  Alsace, j’ai fait de la voile sur les lacs. J’ai même fait une régate, 4 jours avant le bac !

  • chs. : Avez-vous fait le choix de ce métier très tôt ?
  • C.H. : Oui, au collège. Je pratiquais le biathlon, le kayak, le volley. je voulais arrêter mes études en fin de première et mon prof d’EPS m’a convaincue  de faire ma terminale.

  • chs. : Es-ce que ce métier a beaucoup évolué entre ce que vous avez connu comme élève et maintenant que vous l’enseignez ?
  • C.H. : J’ai eu des profs géniaux. Mais il n’y avait pas d’activités de combat, de danse, d’accro-sport. Maintenant, on demande plus de réfléchir : il faut développer les ressources de  chacun, découvrir la culture sportive et veiller à la santé de chacun.

  • chs. : Quelles sont les évolutions de carrière ?
  • C.H. : En ce qui me concerne, j’aimerais être formatrice en STAPS (licence d’éducation physique).

  • cHs. : Si des jeunes sont attirés par cette profession, leur conseilleriez-vous, malgré l’apparente difficulté, de suivre cette voie ?
  • C.H. : Le concours est difficile. Sur 20 étudiants, un seul obtiendra le CAPEPS mais c’est la seule filière où on peut allier pratiques physiques et connaissances intellectuellles. Il y a aussi des filières de management et de marketing (diriger des clubs), des activités physiques adaptées pour les handicapés, des filières d’entraînement…

  • ski018chs. : A part la voile, avez-vous d’autres passions dans la vie ?
  • CH. : Les gros bateaux, les activités en pleine nature : le ski, le surf, l’escalade, la danse… et le nutella !

  • chs. : Qu’est-ce qui pourrait vous arriver de mieux à la fin ce cette année scolaire ?
  • CH. : Que mes élèves de 3ème aient tous le brevet et qu’Aurélien TANNE (collègue du collège) se mette à la danse l’année prochaine !

Merci à Cécile pour cette longue interview et ne manquez pas d’aller sur son blog de danse. C’est ici !

0
comments

Oct 13

Bienvenue Mr De Bois !

padeboisM. De Bois, professeur d’espagnol, remplace pour cette année, Mme Giret-Garnier. Nous avons voulu en savoir plus et l’avons interviewé.

  • Où exerciez-vous avant d’être au collège de Fernand Puech ?
  • -j’étais au Collège Jules Renard.
  • Quelles études avez-vous faites  pour enseigner l’espagnol ?
  • – J »ai fait un master d’espagnol (4 ans après le bac), puis j’ai passé le CAPES. C’est un concours que les enseignants doivent passer, dans n’importe quelle discipline, pour être titulaire. Mais cela n’implique pas qu’ils aient un poste définitif. La preuve, je suis titulaire, mais affecté pour cette année, au collège F. Puech.
  • Trouvez vous le collège sympathique ?
  • -Muy simpatico !!
  • Qu’est-ce qui vous a poussé à devenir professeur d’espagnol ?
  • – Ma passion pour la langue espagnole, d’abord, et puis l’envie de transmettre cette passion mais pas en étant forcément prof !
  • Que souhaitez-vous faire l’année prochaine (lycée ou collège) ?drapeauespagne
  • – Je ne sais pas, peu importe !
  • Quelle particularité vous plaît dans le collège ? (taille de l’établissement,comportement des élèves, situation géographique autres…)
  • – La taille de l’établissement, oui : plus il est petit, plus on est proche des élèves. On les connaît tous ! Quant à la situation géographique, pour moi, c’est parfait (je viens à vélo !)
  • Avez-vous une passion en dehors de votre vie professionnelle ?
  • – Le vélo, justement, la planche à voile, construire des cabanes en bois pour mes enfants !

0
comments

Oct 06

Faisons connaissance avec Mr Pineau

phiphi Nous avons interviewé M. Pineau, nouveau professeur de français au collège.

1-Où enseigniez-vous avant de venir à Fernand Puech ?

J’enseignais en lycée à Dijon.

2-Quel a été votre premier poste titulaire ?

J’ai fait quelques mois de remplacement à Rousseau et à Villaine-La-Juhel.

3-Pourquoi êtes-vous devenu professeur de français ?

J’adore la discipline, et mon grand père était lui aussi  professeur de français.

4-Avec quel niveau de classe préférez-vous faire cours ?

ça m’est égal, j’aime enseigner avec tous les niveaux.

5-Vous sentez-vous bien accepté dans l’équipe ?

Oui, je me sens très très bien accepté.

6- Que préférez-vous traiter dans le programme ?

J’aime surtout enseigner la grammaire (c’est comme un jeu) et beaucoup d’autres choses, comme la poésie.

7- Pourquoi avez- vous une tortue sur votre vélo ?

(rires) C’est un klaxon ! Et c’est le vélo de mon épouse !

8-Etes-vous fier d’être « bicyclophile » ?

Non, je suis heureux de faire une activité sportive et écologique pour la planète !

9-Avez-vous une passion, sur le plan personnel ?gifs-prof

J’aime la littérature, (l’écriture et la lecture).

Et je suis en train d’écrire une pièce de théatre !

Interview : Manon et Anne

Réécriture de l’article : Emilie et Camille.

2
comments

Sep 15

Tous à bicyclette pour la rentrée !!

cycle2Phénomène écolo en approche : la bicyclophilie attire de plus en plus d’adeptes !!

C’est un fait : de plus en plus de professeurs rejoignent le collège non plus sur leurs petites (ou grandes) jambes, mais sur deux-roues non motorisées. Au moins 6 professeurs se sont adaptés à cette nouvelle mode ; avec ou sans casque (je ne citerai aucun nom) plus ou moins vite (certains représentent un danger !!) et il y en a  même un qui se fait accompagner d’une tortue (peut-être qu’elle pourrait le battre en course)… beaucoup s’y sont mis.

Quelles sont leurs motivations (écologie, effort sportif, pour maigrir-qui sait- ou alors envie de tuer quelqu’un? (ahhhh! un psychopathe au collège) ?cycle1

En tout cas, ce culte semble être attirant et, dans la plupart des cas, bon pour nous et l’environnement…

Mais peut-être bien qu’un scandale éclaboussera la réputation de cette secte,  je vois déjà les titres : nombreux morts inexpliqués sur la route… L’avenir est inconnu…

Nico

3
comments

Juil 23

Et si les profs remettaient le son ?

Dans le plus grand secret, les profs du collège et du lycée Sainte-Thérèse de Quimper ont tourné deux lip dub (vidéo en playback) et les ont projetés lors d’une soirée concert de l’établissement. Surprise pour les élèves de découvrir ainsi le personnel éducatif ou de service… Qu’en dites-vous ?http://www.dailymotion.com/video/x5h2op

1
comments

Juil 09

Le collège Fernand Puech en 2030

Journée d’une collégienne Cybéra

8:15 Rentrée

Cybéra, munie de son badge électronique, passe la porte du collège après avoir appliqué sa main sur l’appareil de reconnaissance biométrique. Sa présence est aussitôt enregistrée sur l’ordinateur du central PC CLAYER, le cyber CPE, encore en activité malgré ses…ans. (nouvelles lois sur la retraite.)

8h30 Cours d’Histoire

Plus de cahiers, plus de manuels. Tout est dématérialisé. Cybéra tape donc son code d’accès à son cahier virtuel, la touche F12 fait apparaitre l’hologramme de M.RIGAUD qui, devant son tableau électronique installé dans son salon, affiche la leçon du jour. Plus d’excuse pour le cahier oublié !…

9:30 Cours d’Anglais

Avec son téléphone traducteur, Cybéra commence la compréhension d’un dialogue dans la salle multimédia. À l’aide d’une commande vocale, elle souligne ses difficultés au prof très branché, M.K, qui, malgré son grand âge, intervient, pour certaines classes, depuis sa maison de retraite dans le New Hampshire. Rien à dire, la technologie ça conserve !

10:30 L’alarme retentit 

Non, ce n’est pas la récré mais un individu a été repéré par les caméras de vidéo-surveillance : « interdiction de sortir des salles de cours » hurle un haut-parleur. Finalement, fou rire général… Mme DESCHAMPS, ou plutôt son clone, a brouillé l’écran de contrôle à cause des nanoparticules implantées sous sa peau : un tout nouveau moyen de détecter le moindre bobo (pression artérielle, cholestérol, globules blancs, globules rouges…). On n’arrête pas le progrès.

12:30 Enfin l’heure du repas

Plus bionique que Cybéra, tu meurs ! Grâce à ses implants rétiniens et aux microprocesseurs greffés à la base de son cerveau, elle peut étancher sa soif ou satisfaire son appétit d’un seul regard… Sur un scanner alimentaire, placé dans la salle de détente du 1er étage, fruits variés, légumes exotiques, viande de renne ou steak de mérou défilent. Une fois la quantité suffisante de calories absorbées, Cybéra peut entreprendre une micro sieste réparatrice avant le dernier cours, et pas des moindres !

14:00 Cours de Physique

Bip le robot (1.30 m de polycarbonate, yeux fluorescents et antennes ad hoc) illustre le principe de la gravité et de l’équilibre grâce aux capteurs situés à l’intérieur de son corps. Cybéra a un petit faible pour ce gentil prof : hum ! Dommage qu’il ne soit programmé que pour les cours de physique !

15h30

Cybéra se presse de rentrer. Elle discutait avec une amie et n’a pas vu passer l’heure. Cyber CLAYER aura déjà envoyé un SMS de « heure de départ du collège » vers le portable de ses parents. Pour couronner le tout, le bulletin semestriel de Cybéra n’est pas au top et sa mère aura sûrement consulté le mail d’alerte concernant son piteux carnet de note on line…

Ce n’est pas ce soir qu’elle prendra l’avion-bus pour aller voir James Bond en 3D et en odorama. Vivement les prochaines vacances. Les parents de Cybéra ont projeté un voyage sur Mars…virtuel, en attendant que les prix baissent !


0
comments