Tagged: santé

Sep 29

Festival Prévention Santé

Du 2 au 9 octobre, « Culture et santé » est le fil rouge de cette manifestation qui nous invite, depuis 10 ans (4ème édition), à réfléchir sur notre santé et la prévention. le festival Prévention Santé 53 aborde la santé au travers de l’art :
– théâtraliser le diabète,
– photographier la vieillesse,
– musicaliser les problèmes auditifs,
– filmer le quotidien des médecins
– ou… dessiner la santé !

LIRE ATTENTIVEMENT LA NOTICE :

Composition :
Plus de 30 manifestations dans 11 villes du département, soirées cinéma, conférences-débats, piercing et tatouages, sécurité routière…
Indications :
– Pour les enfants (TV et Internet, sécurité routière…)
– pour les personnes âgées (L’image de la vieillesse, exposition, débats…)
– et pour les autres : le taï-chi pratique énergétique, débat sur le cancer, atelier d’échanges, forum sur les relations soignant-soigné.
Posologie :
Tous les jours pendant une semaine.
Effets indésirables :
Accro à la santé et au bien-être.

A CONSOMMER SANS MODERATION
Accès gratuit à toutes les activités
Réservation nécessaire pour certaines animations.

0
comments

Sep 26

Dites oui aux OMD !

Les OMD sont les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Vous êtes sans doute passés devant l’exposition affichée dans les couloirs du 2ème étage. Elle s’intitule « Huit fois oui » et pointe du doigt les huit objectifs adoptés par l’O.N.U. le 8 septembre 2000 dans la Déclaration du Millénaire, pour favoriser le développement et lutter contre la pauvreté dans le monde d’ici à 2015. Cette expo permet de faire un bilan à moins de 5 ans de l’échéance et pour vous, futurs citoyens, de comprendre l’enjeu de la solidarité Nord-Sud. Ces enjeux doivent être connus, expliqués et relayés afin que chacun prenne conscience de leur état d’avancement et soit capable de rappeler aux responsables leurs engagements :

– réduire l’extrême pauvreté et la faim ;
– assurer l’éducation primaire pour tous ;
– promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomie des femmes ;
– réduire la mortalité des enfants ;
– améliorer la santé maternelle ;
– combattre le VIH/Sida, le paludisme et d’autres maladies ;
– assurer un environnement durable ;
– mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Lors d’un premier bilan en 2007, il était constaté des retards dans les secteurs de la santé des mères et de l’égalité des chances pour les femmes, de la lutte contre le paludisme et de la réduction de la malnutrition. De plus, les objectifs peinent à être respectés en Afrique subsaharienne. Le sommet de l’ONU à New York les 20, 21 et 22 septembre derniers devait harmoniser les politiques et faire avancer certains des objectifs, le plus important étant de faire connaître ces OMD pour qu’un majorité de citoyens y soit sensibilisée.

Rendez-vous sur ce site : pour un concours de musique contre la pauvreté (composer une chanson en soutien à la lutte contre la pauvreté) ou encore celui-ci pour un concours de vidéos « Le temps presse » (jusqu’au 30 octobre) qui permettront de sensibiliser des milliers de jeunes à la pauvreté dans le monde et à ses conséquences sur la santé et l’intégrité de l’humanité.

0
comments

Jun 15

Des bonbons par milliers…

La France est la reine des bonbons. Elle en compte environ 600 variétés. Chiffre en perpétuelle augmentation : il se crée toujours de nouveaux bonbons car c’est un marché fructueux dont les clients sont non seulement les enfants mais aussi les adultes.

Les premiers  bonbons sont apparus au 12ème Siècle avec la canne à sucre rapportée d’Orient. Pendant des siècles,  les bonbons furent rares et exceptionnels.

Un bonbon pèse en moyenne 5 g. Il contient 98 à 100% de glucides et apporte en moyenne 20 calories. Il ne fournit rien d’autre que du sucre, puisqu’il en est constitué.

Les bonbons « aux fruits » ne contiennent pas de vitamines, sauf s’ils en sont enrichis.

Le bonbon est un aliment de plaisir dont la consommation ne doit pas être bannie.

Nicolas  6eA

Image de prévisualisation YouTube

0
comments

Dec 16

Comment se fabrique un vaccin ?

TEST_13615Les vaccins reposent sur un même principe : l’introduction dans l’organisme d’un virus tué (donc incapable de rendre malade mais assurant malgré tout une réponse immunitaire de l’organisme). En cas de contact avec le virus vivant, le corps le reconnaît et est capable de l’éliminer.

Souche virale

La première étape dans la production d’un vaccin contre une maladie, ou une pandémie comme la grippe A, commence par la détection d’un nouveau virus, différent des souches existantes. Le virus est injecté dans des milliers d’oeufs de poule fécondés d’une dizaine de jours  (les virus vaccinaux sont cultivés sur des oeufs parce qu’ils favorisent la multiplication des virus et que les oeufs sont faciles à se procurer).

Multiplication du virus et préparation du vaccin

vaccin3Pendant une semaine, le virus va se multiplier dans les oeufs mis à incuber. C’est le blanc d’oeuf qui contient les virus vaccinaux tandis que le virus lui-même, séparé du reste,  est tué par application de produits chimiques. Les protéines virales purifiées constituent les antigènes ou principe actif du vaccin. On ajoute ensuite un stabilisant, et éventuellement un adjuvant,  pour augmenter l’efficacité de la réponse immunitaire.

Essais cliniques

Les nouveaux vaccins sont d’abord testés sur l’animal puis chez l’homme pour vérifier leur innocuité et leur capacité à générer la réponse immunitaire. La préparation est alors diluée pour obtenir la concentration désirée en virus, lyophilisée (action de déssecher par la congélation), et conditionnée dans des flacons étiquetés. Stérilité et concentration en virus sont à nouveaux vérifiés.

Mise sur le marché

Il faut environ deux semaines pour produire un lot d’antigènes. Entre la mise sur le marché d’un nouveau vaccin et l’identification du virus, il se sera écoulé entre huit mois et trois ans… Dans le cas de la grippe H1N1, des procédures accélérées ont permis une mise sur le marché beaucoup plus rapide. L’Agence européenne des médicaments est l’autorité sanitaire, responsable des autorisations de mise sur le marché des médicaments.

Plusieurs équipes travaillent sur les vaccins du futur, à même d’être testés sur l’homme prochainement : des vaccins contre la grippe, mais aussi contre le sida, le chikungunya ou certaines toxines (de serpents…)

Allez ici pour en savoir plus sur les mécanismes d’action sur la vaccination.

0
comments