Tagged: scenario

Jan 17

Pleins feux sur le cinéma : L’écriture d’un scénario

L’écriture d’un scenario est un concours proposé à tous les professeurs de français de la Mayenne qui participent à « Collège au cinéma ».

Les modalités

Mme Girault, professeur de lettres,  y  a donc inscrit  ses élèves de 5e. Le but de ce concours est d’écrire une courte production (scénario). Pour rendre l’exercice plus stimulant, quelques contraintes sont imposées aux collégiens :

  • – La longueur : le scénario ne doit pas excéder 7 pages (soit 7 minutes de tournage).
  • – Trois sujets différents sont proposés aux élèves  :
  • 1- Sur une piste de danse. Alors que vous vous apprêtez à faire un devoir,vous constatez que vous n’avez plus de cartouche pour votre stylo-plume.Vous ne pouviez pas savoir que cet oubli allait vous conduire sur un piste de danse.
    2 – Comment ai-je pu finir dans un fourgon de police ?  Seul parmi une foule de passants, vous voulez aider une personne âgée à traverser le trottoir, mais rien ne se passe comme prévu.
  • 3- Quand tout va mal tout va mal ! Ce matin-là, le dentifrice refusait obstinément de sortir de son tube…

La récompense ? La réalisation par un professionnel, du scénario le plus apprécié par le jury, dans un court-métrage de 7 minutes maximum, lors du festival « Les reflets du cinéma » à Laval en mars prochain.

Les règles à connaître

L’écriture d’un scénario  répond à des exigences que nous, élèves ne connaissions pas. Avec notre  professeur et et la documentaliste, nous apprenons, au CDI, à utiliser le logiciel Celtx. Il existe des conventions pour écrire un scénario : par exemple, nous n’avons pas le choix de la police de caractère, la disposition des dialogues est centrée dans la page, et des indications entre parenthèses peuvent aider les acteurs à adapter leur jeu à la situation, comme ceci :

                          
Mais surtout, un scénariste doit écrire des situations et au cinéma, seul le temps présent existe. Les informations contenues dans le scénario doivent être filmables et ne pas comporter de notions de sentiments ou de concepts abstraits.
Exemple : on n’écrit pas : « Philippe est médecin » mais « Philippe porte un stéthoscope »  ou « Billy est un boxeur raté », la notion de « raté » ne se filme pas, à nous de le faire comprendre par des images…
Autrement dit, le scénario est un texte fait de mots qui doivent évoquer des images ; ces images sont suggérées par un langage non technique, d’où la difficulté !!
Allez courage les 5e… le chef-d’oeuvre est à transmettre avant le 10 février 2012 au coordinateur pédagogique de Collège au Cinéma !
FAUSTIN, 5e

 

 

0
comments